Mach 7 Drone Android a été mis à jour

13
69

Vous avez peut-être découvert ce logiciel pour les smartphones et les tablettes Android il y a quelques jours. Il vous permet de savoir si vous avez le droit de pratiquer le vol en drone de loisir là où vous trouvez, et jusqu’à quelle hauteur. Petit rappel ici, si vous n’êtes pas familier avec l’application ! Cette nouvelle version ajoute une fonction indispensable : elle permet de parcourir la carte de France (métropolitaine) et de toucher un endroit pour connaître la hauteur de vol autorisée. Pratique pour vérifier, avant d’aller voler, que le spot est légal ! Un bouton permet de recentrer la carte sur votre position GPS.

Mach 7 Drone pour Android est disponible ici, gratuitement, sur Google Play.

Si vous vous posez des questions au sujet de l’usage légal des drone de loisir, consultez notre FAQ, elle répondra probablement à vos interrogations. 

13 COMMENTAIRES

  1. Testé, cela marche, on peut aller y mettre “manuellement” le doigt sur la carte à un endroit donné…
    Un plus serait d’y ajouter une recherche soit par nom de localités ou d’endroits soient par coordonnées GPS qui serait copiées de GoogleMaps 🙂
    Par contre il serait intéressant de savoir comment sont estimées les altitudes.
    Sur notre terrain de modélisme (NAAC à Brumath au Nord de Strasbourg), nous avons une altitude autorisée (DGAC/FFAM) de 300m… // Sur l’appli je lis 50m.
    J’en déduis que l’estimation est plutôt grossière avec des hypothèses basiques et minimalistes , genre une grossière zone autour des localités (50m) etc …
    Bon ne critiquons pas tout si 0m on ne vole pas …

  2. @ FPV_67 : Hmmm, je peux répondre à cela, après avoir discuté de l’application avec ses créateurs.

    Les altitudes ne sont pas estimées, c’est important, elles sont calculées par rapport aux exigences des deux arrêtés de 2015 et aux différentes zones aéronautiques. Ce sont les mêmes données que celles de Mach 7 (classique pour aviation grandeur) et Mach 7 Drone sur le web. Elles sont réputées fiables, et surveillées par des “pinailleurs patentés” de la règlementation 😉

    Concernant les terrains de modélisme, il n’y a pas de prise en compte des données. La raison est simple : ces zones restent une prérogative réservée aux clubs qui ont fait les démarches nécessaires. Les altitudes autorisées sur les terrains agréés ne le sont que pour les pratiquants licenciés. Or l’application est utilisable par tout le monde. En d’autres mots, tu ne voudrais pas que des non-licenciés viennent sur ton terrain faire leurs vols à 300m “parce que Mach 7 Drone dit que c’est possible” 😉

    Pas d’hypothèses basiques ni minimalistes dans le système de Mach 7, donc, et surtout pas de prise en compte des localités ou agglomérations ! C’est un parti-pris qu’ont choisi les responsables de X-One Technology. Ca se discute, mais je pense que c’est le bon : les limites d’agglomérations du Geoportail sont fantaisistes… ce qui est presque “normal” puisque la définition des agglomérations dans les textes de 2015 est sujette à interprétation. Donc pour ne pas diffuser d’informations fausses (les falaises d’Etretat devant la petite chapelle sont indiquées en agglomération, alors qu’on est clairement en dehors, pour un exemple), Mach 7 Drone laisse à l’utilisateur le soin d’évaluer s’il est en agglomération ou pas. Les responsables de X-One m’ont confié travailler sur une solution pour inclure dans le logiciel une partie des agglomérations, probablement celles qui sont “indiscutables”. Ce n’est pas pour tout de suite.

    J’espère que ça répond aux questions que l’on peut se poser au sujet de l’application et de ses indications de restrictions.

  3. Malheureusement ce super outil est indisponible pour la Martinique, impossible à télécharger sur le Play Store et introuvable en version .apk

  4. @ Brix : Aie, je ne connais pas le fonctionnement de Play Store dans les régions d’Outre Mer… Dommage, parce que les cartes sont prises en compte ! Il y a peut-être un moyen de contourner ça ?

  5. Belle réactivité des créateurs. Manquerait plus qu’avoir :
    * une vue des zones à la GéoPortail pour ne pas avoir à cliquer partout (mais cela demanderait certainement plus de puissance d’affichage et des algos remaniés)
    * pouvoir rechercher / se positionner en fonction de noms à la Google Maps
    * avoir sur les zones inférieures à 150m une explication claire de “pourquoi une restriction”
    * la possibilité d’etre offline sans récupérer des données on air (mais que certaines mises à jour de temps en temps)

    Et ce serait parfait (ou presque) ;-). Mais c’est moins “facile” techniquement à faire dans une appli mobile (gros volume de données nécessaire en local).

  6. @Fred Merci pour ces précisions; et bravo aux concepteurs et en tout cas bon courage pour les développements futurs !
    Quant à “notre terrain” il est souvent visité par d’autres zozo que ceux qui voudraient y voler, mais ça c’est une autre histoire 🙂 sinon les “dronistes” les vrais et ceux qui bien sûr sont en règle avec la FFAM y seront toujours accueillis 🙂 amicalement et les autres pour discuter et être conseillés !

  7. Concernant les altitudes maximums en fonction d’un lieu . question de newbie qui doit être évidente pour vous , mais je ne sais pas comment interpréter . pour un lac dont les limites grimpent avec un dénivelé de +30 à +50 m par rapport à la surface du lac. une grosse partie de la zone (surface comme crête ) est limitée +30 à cause d’un aérodrome juste à coté . est ce que l’altitude max est par rapport à la surface du lac, ou par rapport au lieu ou on se situe , ce qui signifierait que sur le crête on soit à +30+50 mètre par rapport à la surface du lac ?

  8. Application vraiment sympa et bien pratique. Mais de grosse différence avec geoportail,car il n’y a pas que les zones agglomération qui sont fantaisistes, les zones des “protection” des aéroports, aérodromes, etc sont bien plus élargise sur le geoportail que sur l’appli. Et cela change la donne de 150m sur l’appli a vol interdit sur le geoportail. En cas de contrôle sur quoi se baseront les force de l’ordre ???

  9. @ Vince51 : La réponse simple à ta question est “aucun des deux services”, sachant qu’aucun des deux ne fait foi, et que les conditions d’utilisation des deux indiquent que leur responsabilité n’est pas engagée, pas plus l’outil “privé” (Mach 7 Drone) que “public” (Geoportail).
    Les forces de l’ordre se baseront sur leur perception du danger potentiel, avec un déclenchement par une éventuelle plainte. Ensuite, si la procédure va plus loin, le parquet se base sur les conclusions d’une enquête menée par la GTA, donc avec une étude plus fine de la règlementation.

  10. @Fred : Je recherche activement une solution car cet outil serait très appréciable sur notre île, les gendarmes n’étant vraiment pas tendres avec les contrevenants (en effet de nombreux abus tant du coté gendarmerie que du coté des dronistes ont été réalisé).

  11. @ Brix : Selon pas mal de posts sur le net, c’est bien Google qui bloque le téléchargement des apps sur Google Play. Il y a des solutions de contournement que tu trouveras un peu partout. Essaie celles qui ont été publiées le plus récemment…

LAISSER UN COMMENTAIRE