Mach 7 Drone disponible sur Android !

26
1243

Comprendre la réglementation française, c’est théoriquement simple selon les 10 règles de base énoncées par la notice destinée aux pilotes de drones de loisir. Dans la pratique, c’est beaucoup moins facile… La liste des zones sensibles, par exemple, est publiée sous forme de coordonnées GPS. Or nous, simples mortels, ne parlons pas couramment le « latitude-longitude ». Pour simplifier tout cela, il y a le Geoportail de l’IGN. Intéressant pour une première approche, mais encore incomplet, parfois erroné, et sans outil logiciel sur smartphone pour un usage en balade.

L’alternative ?

C’est Mach 7 Drone ! Vous connaissez peut-être déjà ce service, imaginé et réalisé par X-One Technology, un prestataire de service spécialisé dans la préparation de vols VFR (grandeur nature) et de drones civils. Les concepteurs proposent désormais Mach 7 Drone en version « loisir » sur smartphones ! Dans un premier temps, il est proposé sur Google Play pour les appareils Android, mais la version iOS est pour très bientôt. Comment ça fonctionne ? Lancez l’application. Mach 7 Drone vous géolocalise via le GPS, et charge la carte via la connexion Internet mobile. Il place un pointeur sur la carte pour indiquer votre position, et l’accompagne d’une mention : vol interdit, vol autorisé à une hauteur limitée, vol autorisé jusqu’à 150 mètres. C’est clair, net et terriblement efficace.

Ce qu’il faut savoir ?

L’application Mach 7 Drone vous permet d’être conforme aux points 2, 5 et 6 de la notice en 10 points destinée aux pilotes de drones de loisir. C’est à dire de respecter les hauteurs de vol, de ne pas voler à proximité d’aérodromes et de ne pas survoler de sites sensibles. C’est à vous de gérer les autres points de la notice : pas de survol de personnes, vol en vue directe uniquement, pas de vol de nuit, pas de vols au-dessus de l’espace public en agglomération, respect de la vie privée, pas d’usage commercial des vols, être assuré pour la pratique.

Dans la pratique ?

  • Si Mach 7 Drone vous autorise à voler (à 150 mètres ou moins), vous pouvez le faire. Sauf si vous êtes sur le domaine public en agglomération, de nuit, au-dessus de personnes, hors vue directe et susceptible de provoquer une mise en danger d’autrui.
  • Si Mach 7 ne vous autorise pas à voler, ce n’est pas la peine de chercher à savoir si vous êtes sur le domaine public en agglomération ou pas, sur une propriété privée ou pas : vous n’avez pas le droit de voler.

On en veut plus !

L’application Mach 7 Drone a le mérite d’être d’une simplicité désarmante à utiliser. Pas de réglages, pas d’options et c’est tant mieux. Elle agrège un volume de données impressionnant, très disparate puisque les sources administratives sont nombreuses et incompatibles entre elles, avec un souci de simplicité salutaire puisque ces données sont cryptées dans un langage aéronautique. Tout cela pour fournir une indication simple : peut-on voler, ou pas. On demandera évidemment aux concepteurs d’ajouter une option pour parcourir la carte et trouver un spot de vol sans s’y trouver physiquement. On demandera à obtenir, aussi, un petit résumé des restrictions de vol histoire de savoir pourquoi on est cloué au sol ou limité à une hauteur précise. Quitte, pourquoi pas, à ce que cela soit proposé sous la forme d’une option payante. Si vous êtes perdu dans les méandres de la règlementation pour les drones de loisir, nos explications se trouvent ici !

Mach 7 Drone pour Android est disponible ici, gratuitement, sur Google Play.

26 COMMENTAIRES

  1. Je confirme la demande en fin d’article aussi, parceque être sur place pour savoir si on a le droit de voler… Faut économiser le fuel à notre époque ?

  2. Génial. Simple et pratique, c’est l’outil qu’il nous fallait. Encore quelques petites features et ça sera parfait.

  3. Bon début mais il reste effectivement à implémenter les options très justement soulignées à la fin de l’article.

  4. Intéressant mais effectivement ne pas pouvoir actuellement choisir une localisation sur la carte est vite crispant…

  5. Sympa effectivement,
    mais, perso, étant dans une belle, radieuse et calme campagne, je m’en passerais 😀
    (Oui, pas de centrale nucléaire ou aéroport ou base militaire à des kilomètres à la ronde non plus )

    PS: @Fred, je pense que tu a tapé rapidement la fin de cet article tant l’émotion te submergeait :
    “histoire de savoir pourquoi on est cloué ou sol ou à limité à une hauteur précise.”
    C’est bizarre à lire 😛

  6. Bizzare chez moi la carte ne s’affiche pas ..; la seule chose que je vois est un écran blanc avec en haut le bandeau MACH7 avec points: vert/jaune/rouge à gauche et bleu à droite, en bas le bandeau rouge avec la restriction sur les agglomérations ??? Quelqu’un a t il une idée (Android-6/Honor_7/EMUI4.0.1)
    PS: le GPS marche correctement sous google maps , le réseau 4G Bouygues est actif …

  7. @FPV_67 : T’as autorisé l’appli a connaitre ta position ? pour vérifier Paramètres/Application/MAch7/Autorisations. Sinon Paramètres/Application/MAch7/stockage choisir effacer les données et vider le cache; relance l’appli

  8. @TICAMOI : merci pour ces pistes qui valaient en effet le cas d’être suivies.
    J’ai tout autorisé autour de l’appli, cela était déjà le cas mais j’ai reconfirmé, je l’ai même désinstallée et rechargée depuis PlayStore => rien de mieux 🙁
    Mais tes propos m’ont mis une puce à l’oreille, surtout la remarque sur le “cache” … J’ai donc arrêté puis redémarrer mon téléphone et là ….. 🙂 🙂 Yes ! la carte s’affiche 🙂
    Ne me demandez pas pourquoi mais cela semble enfin marcher … Merci 🙂

  9. Merci Fred pour cette bonne nouvelle et entièrement d’accord avec vous sur les améliorations a porter.
    mais franchement!! c’est du bonheur, même si je suis perdus au milieu de mes montagnes, ça marche!!!

    surtout, il faut que sa reste super simple et intuitif, bravo!

  10. @FPV_67 : au bureau ça fonctionnait, puis sur le terrain plus rien. Comme toi j’ai redémarré le téléphone, loll. C’était pourtant ma première réponse, et puis je me suis ravisé : aller, on va lui faire moins bourrin .. re-loll

  11. @ Hub : Un bandeau indique que les vols en agglomération sont interdits.
    Sois prudent avec le Geoportail, c’est lui qui contient beaucoup d’informations fantaisistes, Mach 7 est beaucoup plus fiable, qui plus est avec des données temps réel absentes de Geoportail…

  12. @Fred : merci pour ces précisions. Ce qui est perturbant, c’est qu’il affiche souvent en ville “vol autorisé, plafond 35m” et en dessous le bandeau dont tu parles.
    Quand bien même Geoportail serait fantaisiste, cela reste une émanation du gouvernement et donc de la DGAC ce qui n’est pas vraiment le cas de l’application Mach7….

  13. @ Hub : Geoportail n’est pas fantaisiste, mais il comporte des données fantaisistes. J’ajoute qu’il comporte pas mal d’erreurs, et pas de prise en compte des zones temporelles. Il a beau être officiel, il ne constitue pas une base sur laquelle s’appuyer en cas de souci (les mentions sont très explicites “La représentation des zones soumises à interdictions ou à restrictions n’engage pas la responsabilité des producteurs de la donnée. Le contour des agglomérations est fourni à titre purement indicatif“, pas plus que Mach 7… mais Mach 7 propose des données plus exactes, et surveillées par plusieurs spécialistes de la règlementation.
    Tu peux constater sur Geoportail que les zones d’agglomérations sont effectivement tracées au petit bonheur…
    Les responsables de Mach 7 m’ont dit travailler sur une solution de représentation des grosses agglomérations, celles où le doute du tracé n’est pas possible. Pour les petites, la définition de l’agglomération dans les textes ne permet pas de réaliser des tracés opérationnels, malheureusement…

  14. @ Fred : au fait, as-tu eu vent d’une éventuelle réponse à la question de Charlie :
    Charlie 22 Déc ’16 at 10 h 21 min
    Je viens de poser la question directement à la DGAC, à propos d’un nombre élevé de lieux (petits hexagones rouges), situés un peu partout, sur une ou deux maisons seulement… Ca ne relève d’aucune logique (j’ai bien sûr vérifié chez moi), et bien sûr il n’y a pas d’agglos ou même de hameaux à ces endroits…
    Fred 22 Déc ’16 at 10 h 26 min
    @ Charlie : Je suis intéressé par la réponse qu’ils te donneront !!

  15. Il y a un assez gros problèmes avec Mach 7 drone (relevé le 8 avril 2019), ce sont les zones aux alentours des aérodromes. Je suis dans ce cas, à proximité de chez moi, se trouve un aéroclub et, selon géoportail drone, la limitation de hauteur est de 50 m. Cependant, Mach 7 affiche 66 m. Si je vais voir un peu plus loin, la limite est encore différente, on trouve même des zones avec 3m.
    Il me semble, c’est à vérifier, que la coupe sur l’axe vertical n’est pas bonne. Elle devrait être en “marches d’escalier” avec des paliers à 0, 50, 100 m (conformément à géoportail) et c’est assez aléatoire, en se dirigeant vers l’aérodrome, je relève : 66 m, 78 m, 48 m… Curieux tout ça…

  16. @ Jean-Luc Coulon : N’est-ce pas tout simplement lié à la topographie du lieu ? Vérifie avec la carte Relief et la mention de l’altitude…

  17. @Fred Possible, mais il y a, par exemple, un étang. On va supposer que l’étang n’est pas en pente 😉 et il y a 66 m d’un côté et 75 de l’autre.
    Sinon, ça pourrait éventuellement être ça mais on parle bien (Mach 7 parle) de hauteur, pas d’altitude. Et la hauteur, ce n’est pas la distance verticale rapport à l’obstacle / la zone, mais bien par rapport au sol, non ?
    Bref, pour ce qui est des drones, je considère que Mach 7, en l’état, ne permet pas d’avoir une information pertinente.

  18. @ Jean-Luc Coulon : Je suppose que Mach 7 est dépendant des données d’un fournisseur de données topographiques et ne peut pas prendre la liberté de s’en affranchir. Pour un calcul plus précis, il faut récupérer les données de ton côté et calculer par rapport à ce que donne Mach 7 puisqu’il fournit les valeurs brutes.

  19. Merci @Fred.
    J’ai eu un peu de mal à comprendre parce qu’on parle de hauteur et pas d’altitude, cependant en regardant bien, la réglementation dit bien que c’est la “hauteur par rapport à l’altitude de l’infrastructure considérée”. Le langage est pour le moins ambigu.

    Cela veut dire alors que c’est géoportail qui est faux puisqu’il indique la hauteur par rapport à sa propre position.

    Et cela veut dire aussi que, pour la plupart des gens, c’est inapplicable en pratique avec les outils officiels et la manière dont sont conçus les drones (ou la plupart d’entre eux), car ils ne permettent pas d’évaluer l’altitude mais uniquement la hauteur.

  20. @ Jean-Luc Coulon : Il faut dire qu’il y a mix de hauteur par rapport au sol, de hauteur par rapport aux pistes, de hauteur par rapport aux obstacles, etc. Comme tu le dis, c’est inapplicable pour le quidam. Geoportail a pris le pris de simplifier, au risque d’être faux. C’est ce qui se passe quand on s’évertue à imposer des règles aéronautiques à un public qui est privé des bases pour les comprendre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.