Eachine Aurora 100, le test

21
0

Après de nombreux essais plus ou moins réussis, la persévérance du constructeur Eachine va-t-elle finir par payer ? L’Aurora 90 était très prometteur, mais il souffre au final de défauts (voir le test ici). L’Aurora 100 est-il enfin le nano multirotor brushless parfait ? Réponse dans cette chronique. Notez que l’Aurora 100 nous a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

L’Aurora 100 mérite son nom, c’est un appareil de classe 100 puisqu’il mesure 10 cm de diagonale de moteur à moteur. Hors hélices, il mesure 8 cm de longueur, 9,8 cm de largeur et 3 cm de hauteur. Un tout petit appareil qui tient dans la main, à peine plus gros qu’un Tiny Whoop. Mais la comparaison s‘arrête là : dépourvu de protections d’hélices et avec des moteurs brushless, l’Aurora 100 n’est pas prévu pour des vols en intérieur. Son environnement, c’est un gymnase ou, mieux, les vols en extérieur. La structure est en carbone, faite d’une seule plaque principale comprenant les 4 bras moteurs, d’une épaisseur de 2 mm. Elle est surmontée d’une plaque secondaire, plus petite, également de 2 mm d’épaisseur, fixée par des entretoises de 2 cm.

Suite du tour

La caméra à l’avant est en fait un combo caméra 600TVL associée à un émetteur vidéo 5,8 GHz de 25 mW et 48 canaux (compatible Raceband d’ImmersionRC). Elle est maintenue dans un support en aluminium, d’une manière qui semble plus efficace que sur l’Aurora 90. Pourtant la caméra sur le modèle que j’ai essayé s’est tout de suite déboitée, avant de voler. Même en la poussant, elle ne reste pas en place dans son support. La solution ? Il suffit de démonter ce support en retirant 4 vis, d’ajouter un élastique pour plaquer la caméra sur le support. On en profite pour régler l’inclinaison de la caméra, qui se gère avec l’aide des 2 vis supérieures. L’antenne polarisée à 4 lobes de l’émetteur dépasse de la structure carbone, mais très peu, offrant peu de place pour qu’elle gigote et sans offrir de point d’inflexion à la base de l’antenne. Une conception astucieuse qui permet d’espérer ne pas ruiner l’antenne au premier crash !

Ce n’est pas tout…

Les moteurs sont des modèles brushless 1104 à 7500KV pour des hélices quadripales 2035 fixées par 2 vis, reliés par des fils à la plaque regroupant 4 ESC en 1, des 10A compatibles BLheli_s et Dshot600. Juste au-dessus de la plaque ESC se trouve le contrôleur de vol, un F3 équipé de Betaflight 3.1, et offrant un OSD. Un connecteur microUSB sur le côté de la machine permet d’accéder aux réglages. Bon point : il est facile d’accès, rien à voir avec celui de l’Aurora 90, très mal placé. Pas besoin de retirer quoi que ce soit, le connecteur est directement accessible. La partie électronique est sous la forme d’un tower, le dernier étage est celui du récepteur radio. C’est un Flysky au format AFHDS 2A qui équipe la version de test. Son bouton de bind est facile d’accès, et il héberge un gros buzzer.

Fin du tour

A l’arrière, on trouve une barre de LED. Dessous sort la prise d’alimentation, avec un connecteur au format JST rouge. Le poids de l’appareil, sans batterie, est de 63,2 grammes. La batterie fournie ajoute 31,9 grammes, l’Aurora 100 en ordre de vol se trouve par conséquent sous la barre des 100 grammes, avec 95,1 grammes sur la balance. La batterie fournie avec le Aurora 100 est une 2S de 450 mAh et 80C. La même que celle l’Aurora 90, avec une mention 80C pour la décharge qui semble un peu présomptueuse, non compatible avec la prise JST rouge. Eachine fournit un scratch Velcro pour fixer la batterie. Je l’ai vite abandonné pour lui préférer les deux élastiques livrés dans la boite.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

21 COMMENTAIRES

  1. @Fred. Attention …… plusieurs utilisateurs (dont moi) ont reportés des “Flip of Death” … la machine part en vrille rapide à la fin d’une tonneau par exemple. On sait pas trop d’où ca vient…. La machine peut aussi “drifter” un peu en vol stabilisé…. Pour la structure. Il suffit d’acheter la structure du bas à 5USD seulement: http://www.banggood.com/Eachine-Aurora-100-Mini-Brushless-FPV-Racer-Spare-Part-Bottom-Plate-3K-Carbon-Fiber-p-1131282.html

  2. @ Indy : Non, il bippe vraiment en fin de batterie.IL peut lui arriver de couiner sur une forte et longue poussée de gaz, mais ça s’arrête tout de suite.

  3. Salut @Fred,

    L’OSD (dans la vidéo) indique des consommations en mah de…plus de 700mah. Est-ce normal pour une batterie 2S 450mah ?

  4. @ Ouhlala : Non, j’ai oublié le mentionner, la conso totale est largement surestimée…
    Pour être plus précis, la mention est ok sur une 350 mAh, elle est moins précise sur une 450 en indiquant 600 mAh, et pas du tout ok sur une 950 (en indiquant plus de 1300).

  5. @Fred: Logique, si le capteur d’intensité n’est pas précis, plus tu consommes, et plus tu seras imprécis 😉
    Merci pour la précision !

  6. bonjour
    je pense investir dans cet aurora 100, pourriez vous m’orienter vers des lipo 2s ou 3s que je commanderai en meme temps
    rupture lipo chez banggood
    et si vous avez d’autres éléments … (comme les hélices)

    merci

  7. Dommage pour l’autonomie. Ça gâche un peu tout 🙁 …

    Peut-être qu’il faut des 4000 kv (mois gourmand) et lipo 3s, pour que ça vole bien plus longtemps.

  8. On aimerait vraiment voir ce que ça donne en 3s quand même!
    Et tu ne parle pas de l’exposition de la lentille mais elle ne semble pas vraiment à l’abri des chocs quand même!?

  9. @ airvb : C’est clair, et c’est ce que je me suis dit en prenant la machine en main. Mais après plusieurs dizaines de lipos et de crashs, l’antenne n’a pas bougé d’un poil. Donc avec le recul de l’usage, je préfère une réception un peu dégradée à une antenne qui lâche tous les 2 plantés de bâton…

  10. @ lefreyb : Pour le 3S, je vais attendre de m’amuser un peu, je me doute que la durée de vie des ESC sera limitée… 🙂
    Pour la lentille, il n’y a pas de miracles, elle est exposée. mais je n’ai encore jamais cassé de lentille sur un nano. Sans doute une histoire de poids qui limite l’inertie au moment du choc ? Pourtant celle de l’Aurora 100 a bouffé de l’herbe, de la boue, du gravier, du tronc d’arbre…

  11. @ terry : C’est une piste, oui. Mais à ressentir le punch de cette machine par rapport à d’autres, je me dis que le choix des moteurs et du 2S est bon. Pour l’autonomie, c’est finalement la même que celle d’un racer qui dépote… Avec une 950mAh, c’est carrément mieux ! Il doit y avoir des 2S 500, 600 ou 700, je n’ai pas trop cherché.

  12. C’est commandé.
    J’ai pris des lipo 2s gaoneng 450 et 850 mal, je ne sais pas ce que ça vaut. Il y a des marques meilleures que les autres ?
    Merci pour le test, si je l’avais pas vu j’aurai pas pensé à ce modèle.

  13. Hello
    C’est quand même étonnant que ce modèle n’ai pas les mêmes soucis techniques liés à l’électronique que le 90 vu qu’il utilise exactement les même composants! Je pense que cette fois tu as eu du bol 😉

  14. @ Papi : Je soupçonne Eachine d’avoir revu leur production depuis les premiers A90… Si c’est vraiment le cas, c’est une bonne nouvelle 🙂
    Peu eu de flips of death comme l’a expérimenté SebyDoCky, pourtant j’ai plus volé qu’avec le A90, et plus violemment…

  15. Ca m’étonnerait qu’il y ai une V2 de l’électronique en si peu de temps.
    Amélioration du produit ou loterie? Wait and see.
    “Peu” de Flip Of Death ou pas du tout?
    Sinon tjrs pas de failsafe?

  16. @ Papi : Pas de FOD du tout. En revanche, oui, j’ai complètement zappé que le failsafe ne fonctionnait pas sur la version Flysky 🙁 🙁 Je vais rajouter ça ! Elle fonctionne en revanche sur une version DSM. Je n’ai pas eu de version FrSky pour essayer…

LAISSER UN COMMENTAIRE