Intel, Lady Gaga, Pepsi, les drones et le Super Bowl

3
1133
Crédit photo : Intel Corporation

La finale du championnat de football américain ne passionne pas les foules de ce côté-ci de l’Atlantique, mais c’est un rendez-vous majeur aux Etats-Unis. Le moment où les stars se pressent pour pousser la chansonnette, et celui pendant lequel les publicités télévisées atteignent à la fois des records d’audience et des coûts affolants. Cette année, ce sont les Patriots qui ont vaincu les Falcons, à Houston au Texas. A la mi-temps, c’est la chanteuse Lady Gaga qui a fait le show, God bless America, perchée sur le toit du stade, avec une étoile en fond, puis 2, puis 300 ! Un joli ballet de lumières qui se sont transformées en drapeau américain. Le grand show ! Les 300 étoiles étaient des drones opérés automatiquement…

Shooting Star !

Crédit photo : Intel Corporation

C’est la société Intel qui s’est chargée de réaliser la prouesse, avec sa technologie Shooting Star. 300 drones, ce n’était pas une première pour Intel, qui avait fait mieux avec 500 machines en l’air, simultanément, le 7 octobre 2016 en Allemagne. Une prestation notée au Guinness World Record ! Les appareils mesurent 30 cm de longueur pour un poids de 230 grammes, faits de plastique et de mousse. Chaque drone communique sans fil avec un ordinateur central. L’état de la batterie et du GPS de chaque machine est vérifié avant chaque décollage, et un appareil de secours peut aller remplacer un drone qui ne fonctionne pas bien, au pied levé.

La FAA avait dit non

Crédit photo : Intel Corporation

Comment la sécurité a-t-elle été assurée, sachant que le NRG Stadium était plein à craquer, avec 80 000 personnes à l’intérieur ? Sachant aussi que le stade est à une dizaine de kilomètres seulement de l’aéroport de Houston. En fait, la FAA n’a pas donné son accord pour un vol le jour de la finale ! La prestation a eu lieu quelques jours auparavant. Toute la première partie du show montrant Lady Gaga sur le toit du stade a été enregistrée, avec les drones en arrière-plan. La plongée dans le stade, attachée par des filins, était en revanche en live… Intel n’a pu commencer les préparatifs qu’à la mi-décembre, soit deux mois avant la finale. Selon Anil Nanduri, Vice President du New Technology Group et General Manager de l’UAV segment d’Intel, que j’avais rencontré (voir ici), « la mi-temps du Super Bowl est un monstrueux exercice de logistique ». Après le show, Intel a illustré une publicité pour Pepsi avec ses 300 drones. La page dédiée à la technologie Shooting Star chez Intel se trouve ici.

Les vidéos

La mi-temps du Super Bowl

SuperBowl 2017 Lady Gaga Halftime Performance… par MCAtrends

 

La publicité pour Pepsi

 

3 COMMENTAIRES

  1. En même temps si c’était pas du direct, ils auraient très bien pu faire de l’incrustation de points lumineux sur des images du ciel au dessus du stade, ça aurait coûté moins cher !

  2. Oui c’est pas faux et qui nous dit qu’ils l’ont bien réussi d’ailleurs, cet exploit ?
    Bon on tombe dans le “A t-on vraiment marché sur la lune ?” là…Mais c’est vrai que ça perd de son intérêt!

  3. Exact, car, en maintenant un tel raisonnement, de nombreuses questions fusent : s’agit-il bien de Lady Gaga ? Est-ce un clone ? Chante t’elle vraiment en live ? Fait-il réellement nuit ? Le public n’est-il pas sujet à une hallucination collective ? Est-il hypnotisé ? La musique entendue est elle constituée des notes connues ou bien est-elle issue d’harmoniques extraterrestres ? L’essentiel est que la vue et l’ouïe soient satisfaites. Le reste n’est que blablabla d’illuminé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.