Xiaomi Mi Drone, la preview, 2e round

4
5482

DSC_0127-1200Nous avions pris en main le Mi Drone de Xiaomi, un appareil qui devait tout balayer sur son passage avec un prix défiants toute la concurrence. Côté prix, la déception est grande. Il y avait aussi de quoi être déçu de l’application destinée à faire fonctionner l’appareil. Pour mémoire, tout est consigné ici. Depuis, il y a eu plusieurs mises à jour du logiciel de Xiaomi, pour iOS comme pour Android. Retour sur le terrain pour réévaluer la machine !

Ahhh, le logiciel…

L’application est pour le moment uniquement disponible en chinois. Ce n’est pas très pratique pour les occidentaux qui ne maîtrisent pas très bien les symboles chinois. Fort heureusement, elle a été traduite, par remplacement des chaines de caractères dans les fichiers XML de l’exécutable pour Android. DSC_0147-1200Traduite en anglais dans un premier temps, puis en français par Grégory Gravino, en charge du groupe Drone Vimeu Cote Picardie sur Facebook. Une excellente initiative ! Les versions 0.040 , 0.041 et 0.042 pour Android se sont succédées, mais elles refusent toujours catégoriquement de fonctionner sur un smartphone ou une tablette. C’est encore Grégory qui a trouvé la solution : il faut passer l’appareil Android en langue anglaise pour que le logiciel arrête de planter dès son lancement ! Ouf ! Dans la mesure où cette application est nécessaire pour démarrer le Mi Drone, c’est un soulagement. En revanche, l’app pour iOS (v1.0.11 du 26 juillet 2016) continue à planter. Rideau, pour l’instant, pour un usage avec un iPhone ou un iPad.

Les mises à jour, le piège

Lancez l’application du Mi Drone sur un appareil Android, elle vous invite à connecter la radiocommande en USB. Utilisez de préférence le câble blanc fourni, car plusieurs des câbles USB-microUSB que nous avons essayés n’ont pas fonctionné. Notez, c’est un bon point, que la radiocommande alimente le smartphone ou la tablette pour le ou la charger. interface05Activez le « tethering », c’est-à-dire la liaison USB, sur Android, puis revenez à l’application Mi Drone. Elle vérifie la liaison, puis la disponibilité de nouveaux firmwares. Il est probable qu’il en ait. Mais abstenez-vous de les faire ! Si vous avez de la chance, la mise à jour s’installera correctement. Mais il est possible qu’elle échoue, avec plusieurs issues plus ou moins dommageables. Dans certains cas, l’appareil ne répond plus du tout. Cela signifie un retour en SAV ! Dans d’autres cas, il faut batailler pour que ça fonctionne. Ne prenez pas le risque de faires ces mises à jour potentiellement problématiques ! Lorsqu’une update sera fonctionnelle, nous vous le dirons. En attendant, cliquez pour ne pas faire de mise à jour.

L’interface (1)

interface02Par défaut, le logiciel montre la carte de l’endroit où vous vous trouvez… mais elle ne s’affiche que si vous disposez d’une connexion opérationnelle à Internet. Dans le cas contraire, elle affiche un quadrillage vide. Autour de la carte sont affichées des informations de télémétrie : l’altitude, la durée du col, l’état de la batterie, le nombre de GPS, la qualité du signal vidéo et radio, la vitesse verticale, la vitesse horizontale et la distance par rapport au pilote. Sur la carte s’affiche la position du drone avec une flèche qui donne son cap et son itinéraire (qui s’efface au fur et à mesure) et une indication de la direction à vol d’oiseau vers le pilote. Dans l’absolu, vous pouvez piloter aux instruments si vous volez suffisamment haut pour éviter les obstacles : le cap et la position GPS vous permettent de guider le drone sans le voir. Un symbole éclair permet d’accéder à deux fonctions : le décollage et l’atterrissage automatiques. Ce sont pour le moment les deux seules fonctions automatisées disponibles. Pourquoi ?

Patieeeeeeeeence

DSC_0142-1200Parce que le Mi Drone vous considère comme un débutant pendant les 300 premières minutes de vol. Oui, 300, soit 5 heures de vol, ou encore 12 batteries. Le mode débutant vous cantonne à 50 mètres de hauteur et 100 mètres de distance, et vous prive des fonctions automatisées. Et probablement d’autres choses encore. L’idée est sympa, mais 300 minutes, c’est long et, autant le dire, c’est un peu pénible. Surtout que cette durée est liée au Mi Drone et non pas à votre Mi account. Cela signifie que si vous achetez une second Mi Drone, vous repassez par les 300 minutes de pénitence. C’est ce qui m’est arrivé pour ce test : j’ai effectué les premiers vols sur un appareil, les suivants sur un autre. Mais il n’y a pas de cumul du temps passé en l’air.

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

4 COMMENTAIRES

  1. Sur le second que j’ai …. j’ai pas de retour video …
    Le premier va repartir en chine pour qu’ils l’analysent …. j’ai eu deux Skype conf avec le staff technique en chine …. Ils sont perperplexes. Pour info, il y a une précédure de récupération du firmware (mais qui a pas marché chez le mien): Brancher le cable microUSB sur le port de la nacelle et de l’autre côté sur une source USB avec 1A (genre chargeur de tel) … et attendre 2min… Ca lance la récupération du firmware ….

  2. Ha ! Ha ! Ha ! …
    Voilà un parfait exemple de ce que l’on peut vivre quand on développe en chine. Ce n’est pas de la mesquinerie vis à vis des chinois qui me fait dire cela , mais malheureusement du vécu au quotidien pour avoir à concevoir des produits avec eux.
    Conseil: patience … ne vous précipitez pas … il vont revoir le tir, car n’aimant pas “perdre la face” il vont corriger la question et finir par comprendre 🙂 …. d’ici Noël on pourrait espérer peut-être avoir quelque chose de déboguée 🙁

  3. Tout un chambard pour un Quad pareil , non seulement le prix n’est pas ce qui ce disait , mais en plus c’est une vraie galère avec l’application 🙁
    Franchement xiaomi devrais d’abord maîtriser sont sujet avant de faire des effets d’annonce énorme genre le Quad canon à prix discount et bla-bla-bla , pour l’instant mieux vaut qu’ils restent dans ce qu’ils savent faire (les smartphones).

  4. c’est clair, pour 850 € on a aujourd’hui un VRAI drone, c’est à dire un Phantom 3 Advanced qui n’a rien à voir avec ce “jouet”.
    FLOP l’effet d’annonce…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.