Walkera F210, le test

20
21812

DSC_0051-1200Le constructeur chinois Walkera a opéré un virage serré vers les multirotors destinés à la course. Mais ses premières machines étaient assez imposantes, fragiles, peu adaptées aux courses rapides et aux crashs fréquents. Le F210 est le premier modèle à adopter un style plus épuré. Que vaut-il ? Les réponses sont dans ce test. Notez que cet appareil nous a été prêté par la boutique Breizh Modélisme. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

Le look du F120 est plutôt réussi, avec un profil tout en hauteur. Il mesure 18 cm de largeur (sans les hélices), 18 de longueur, et 11 de hauteur. Les bras mesurent 3 mm d’épaisseur. On pourrait croire que les deux bras à l’avant sont faits d’une seule plaque, ainsi que les deux à l’arrière. Mais pas du tout : les deux bras de gauche sont faits d’une plaque, les deux de droite d’une autre. DSC_0057-1200La partie électronique, contrôleur de vol, OSD, émetteur vidéo et récepteur radio, est cachée derrière des plaques de carbone et des parois de plastique. La caméra est protégée par un habillage plastique très fin mais bombé, ce qui lui assure une bonne rigidité. Elle est montée sur un axe pour prendre de l’angle à votre convenance, de manière manuelle. A l’avant se trouvent deux diodes blanches présentées à la verticale, placées derrière un panneau de plastique translucide. Elles sont montées sur un support peint en couleur or métallisé, un poil bling-bling, mais finalement assez réussi. La structure, sur le dessus, se présente sous la forme d’un berceau destiné à accueillir la batterie. Les dimensions maximales de la batterie qu’elle est en mesure d’héberger ? 9,5 cm de longueur pour 4 de largeur (et pas de limite pour la hauteur). La prise est une XT60 fixée dans la structure.

Suite du tour

DSC_0083-1200Les moteurs, des WS-28-014A à 2500KBV, sont protégés des chocs par des caches en plastique qui sont intégrés aux pieds. Ce sont des pièces fragiles, sans doute volontairement pour encaisser les chocs et faire office de fusible. Les ESC sont reliés aux moteurs par des prises bullet. Pas de risque de les voir prendre du jeu et se débrancher en vol, elles sont bien fixées. De l’autre côté, les ESC sont soudés à des pattes coudées qui viennent se loger, sans soudure cette fois-ci, dans des connecteurs sur la plaque de distribution. Ce système permet de changer un ESC sans dégainer le fer à souder : les ESC en pièces détachées sont vendus par Walkera avec leurs connecteurs déjà soudés. Bon point donc, puisque changer les moteurs et changer les ESC se fait sans soudure, sur le terrain, avec un simple tournevis – mais pour cela il faut acheter les pièces de Walkera. Si vous voulez les remplacer par d’autres modèles, la soudure est obligatoire.

Le tour, encore

Les hélices fournies par Walkera sont des modèles autobloquantes. C’est-à-dire qu’elles sont dépourvues d’écrous ou de cônes de fixation. Il suffit de les placer sur l’axe et de visser. Peut-on se tromper de sens ? Oui, et qui plus est on risque d’endommager le pas de vis (de l’hélice) si on force. DSC_0056-1200Il faut donc être attentif au moment du montage. Mais en revanche, mettre une hélice en place ou la retirer est l’affaire de quelques secondes. Pratique ! Sur les côtés sont placées des charnières qui maintiennent les tubes de la double antenne 2,4 GHz pour les commandes (une pour l’émission, une pour le retour de télémétrie). Le dispositif est plutôt bien fait, mais semble fragile. A l’arrière se trouve la prise vidéo et son antenne, un modèle champignon, qui est fixée avec des guides. Bonne idée, cela permet de bien la maintenir, tout en la laissant libre de se détacher en cas d’arrachement. Juste en-dessous de la prise antenne se trouve une barre de LED, avec une grande et 3 petites sur la droite, une grande et 3 petites sur la gauche.

Le tour, fin

DSC_0074-1200Sous l’appareil figurent 5 petites ouvertures dans le carbone. La plus grande montre un connecteur… inaccessible – c’est celui de l’émetteur vidéo. Juste à côté, on perçoit un boîtier à 3 dips, destinés à choisir la fréquence vidéo en 5,8 GHz. Une autre ouverture, plus petite encore, montre un boîtier à 2 dips. Ils commandent le retour vidéo et l’activation de l’OSD. Les deux dernières ouvertures, minuscules, aboutissent à un bouton : l’un des deux permet de gérer l’association avec la radiocommande. IMG_2446-1200Si l’accès aux dips vous semble difficile, vous pouvez dévisser la plaque sous l’appareil, il suffit de retirer 4 vis. Sur notre exemplaire de test, elle était particulièrement difficile à déboîter une fois les vis retirées. Or le carbone, fin à cet endroit, est fragile si vous faites levier avec un outil. Sous la trappe, on voit le récepteur radio (vers l’arrière), amovible… mais avec un format propriétaire. Il y a aussi le module OSD, et l’émetteur vidéo, à l’avant. Eux-aussi amovibles, mais dans un format propriétaire. Remboîter la plaque est tout aussi difficile de l’ôter…

>>>> La suite du test se trouve ici <<<<

20 COMMENTAIRES

  1. désolé Fred
    “Sous l’appareil figurent 5 petites ouvertures dans le carbone. La plus -grand- montre un connecteur”
    grande je pense
    terminé pour moi
    Gilles

  2. Fred n’avait pas son Fail Save allumé en écrivant cet article 🙂
    Bravo tout de même pour la rédaction et merdu warning , car un fly away sur une petite machine est signe de perte assurée du matos 🙁

  3. J’en ai un, j’en suis énormément satisfait et c’est pour moi une petite bombe. Le fait de pouvoir faire des flips avant est assez surprenant au début.
    Studio sport m’a assuré qu’ils attendaient de nouveau récepteur de walkera et qu’ils feraient le changement afin de pouvoir corriger le problème de failsafe. Reste à faire la MAJ de l’osd a vrai dire un peu merdique mais qui demande l’achat du connecteur spéciale usb. Peut-être le feront-ils en même que le changement du rx. voili voilou….

  4. @patrick : Je reproche à cette machine l’absence de failsafe qui pour moi pèse lourd dans la balance, parce que c’est dangereux. Et je ne vais certainement pas conseiller une machine que je trouve dangereuse. C’est ce que tu appelles “scotché”.
    Pour le reste, j’ai expliqué qu’elle était agréable à piloter.
    Ce n’est pas parce que je déconseille un produit que j’ai un problème avec une marque. En revanche, je m’en voudrais de conseiller l’achat d’un produit sachant qu’en cas de souci, il ne se comportera pas bien, et que tout le monde est un jour ou l’autre confronté à un top radio…

  5. @fred :tout à fait d’accord avec toi sur la sécurité, cependant tu pourrais signaler que les dernières moutures de Walkera f210 sont pourvus du failsafe et qu’il marche! que les anciennes avant le 3 mars vont être corriger.
    J’ai tellement de plaisir à faire voler ce drone, alors que je possède une des première porkette, un vortex 285, et autre babioles chinoises, que je ne comprends pas ton test, à mon avis pas objectif ou pas assez poussé. Quand tu vois les vidéos d’essai sur YT, rien à voir avec ton test..

    Mon humble avis, mais je voulais te le faire savoir…

  6. @ patrick : Tu sais, c’est un test d’une machine que je prends en mains. Je n’ai pas encore vu de F210 qui soit équipé du récepteur radio capable de Failsafe, y compris chez le revendeur que tu as cité dans tes précédents messages. Peut-être que pour l’instant les stocks sont encore faits de machines pré 3 mars, et que ça viendra… Mais tu comprendras qu’autant sur une news je me fais l’écho de ce que disent les marques, autant dans un test je parle de ce que je vois, pas de ce qu’ils promettent.
    Pour le changement de récepteur, j’ai posé la question à Walkera, qui m’a répondu ne pas avoir prévu leur changement pour les clients. Je suppose que les revendeurs prendront la décision de le faire ou pas, à leurs frais. En l’état, je ne vais donc pas signaler que les machines pré 3 mars vont être corrigées, ce n’est pas l’info que j’ai…

    Pour le reste, je dis bien que l’appareil est agréable en vol, bien réglé. Bien meilleur, c’est très clair, que les babioles chinoises (dont je cite, quand c’est le cas, leur instabilité, les vibrations ou les réglages à la hache). Aucun souci de ce côté.

    Quant aux vidéos de Gecko, je rappelle que le site s’appelle Walkera Fans. Ils sont une référence, hyper pointus sur les actualités de Walkera, sur les bidouilles, mais pour le coup je ne les trouve pas suffisamment objectifs, et bien plus souvent en vol LOS qu’en immersion…

    Je n’ai pas insisté sur les bizarreries, mais le fait de désarmer les moteurs avec une manipulation qui arme sur toutes les machines concurrentes, c’est aussi un truc étonnant. J’ai failli me faire avoir à plusieurs reprises.

    Et tu as raison d’exposer tes arguments, je les entends 😉

  7. Hello,
    Cette machine a l’air bien sympa…
    Et ça n’est certainement pas la dernière sur laquelle le fail-safe fait défaut.
    Avec toute l’objectivité dont je peux faire preuve… mon expérience me dicte pourtant de fuire walkera et ses quads; ses contrôleurs de vols bidouillé maison, ce qui n’est jamais un avantage pour le client, ses pièces détachées relativement onéreuses et ses mises à jour bien trop rares…
    Franchement, il y a mieux à trouver ailleurs…
    Maintenant si grâce à des tests un peu critique (merci Fred) Mr. walkera se remet un peu en question pour proposer mieux… je reste ouvert d’esprit.

    Mais ça n’est que mon avis…

  8. Salut à tous, j’ai lu ce test avec attention.

    Je ne possède pas le 210, mais j’ai par contre le 250 runner advance. Et il y a de nombreuses pièces en commun … Je trouve le test très juste !

    Et je m’explique : Le problème chez Walkera, c’est les produits sortis trop vite et pas complétement débuggés putain. Quand on vois sur le runner qu’une simple coupure des gaz en vol, déclenche l’arrêt des moteurs !!! On se demande qui donne son feu vert pour la commercialisation des produits. Il faut également ré étalonné le drone à chaque démarrage sinon le contrôleur de vol ne sait plus où se trouve l’horizon, un comble !!!
    Et le pire, le site web !!! Il parait que seul Chuck Norris peut flasher un Walkera. Parce que entre trouver la doc, puis trouver le bon câble, enfin trouver le bon logiciel de flashage, qui ne freeze pas l’ordi et qui n’est pas en chinois véritable, là déjà c’est un exploit !!! mais si après vous réussissez à trouver un firmware pour votre machine, non mais là je dis “respect” et présente mon admiration éternel, parce que je ne vous ai pas dit ?!? La procédure de flashage ne correspond pas du tout à ce qui est mis dans le fichier d’aide, mais plutôt à trouver sur des site de passionné via YouTube.

    Bref, c’est dommage, les produits sont beaux et bien fabriqués, mais pas finalisé.

    Cordialement à tous

  9. Après avoir acheté un H500, j’ai abandonné (définitivement ?) Walkera.
    Pourquoi?
    Parce que, dès que l’on a un problème, on est infoutu d’avoir une réponse. Et un constructeur qui ne répond pas à ses clients, est un constructeur à abandonner.
    Un H500 cloué au sol par défaut de réponse, cela mérite de changer son rotor d’épaule ;).
    Pour assurer encore un meilleur service, … 😉 , Walkera s’arrange pour que ses appareils soient impossibles à utiliser en dehors de leurs circuits. Je ne parle même pas de leurs caméras vidéos, qui – bizarrement – sont sur des fréquences hors normes, donc impossibles à visualiser en-dehors de leur système associé (Devo).
    Une machine que l’on ne peut contrôler à partir d’une autre RC, un retour vidéo propriétaire,…
    Walkera : j’ai vu, j’ai acheté, j’ai regretté.
    Tant que cela a fonctionné – 3 mois (?), sauf erreur – c’était parfait. Mais le monde n’est pas parfait… et entre 1000 et 2000 euros pour avoir une machine – in fine – inexploitable ?

    Mais, ils pourraient avoir changé, pourraient…
    On ne sait jamais.

    De là à acheter un nouveau Walkera, un monde !

  10. Pour info on peut le piloter avec une autre radio en sbus, pour le problème de failsafe le nouveau récepteur corrige le problème, je reçois le mien envoyé par le sav de mon revendeur semaine prochaine, je dirais si c’est ok, par contre pas de communication de la pars de Walkera c’est dommage, et l’émetteur vidéo avec raceband pas dispo dommage aussi. Pour le reste ça reste un très bon produit qui vol très bien et qui mérite de s’ouvrir un peut plus au niveau des pièces de rechange hélice, émetteur vidéo, caméra voir si remplaçable par d’autre produit ” je ne suis pas sûr

  11. Bonjour Rico,
    alors il est revenu du SAV ?

    Sinon que proposez vous comme racer pour moins de 400 euros avec télécommande ? Je n’ai pas l’impression qu’il y a beaucoup de choix ?

    Cdlt
    JM

  12. Salut tout le monde.. jai acheter deux drone f210 un avec 3D l’autre non sur deux radiocommande differentes. Bon svp une appartee sur les fautes MAIS je fait au mieux. On parle de failsafe sur le f210 qui poûr moi est assez important car en faite sur les deux JEN ai,perdu un… Il etait dans le ciel NON pas bien haut qui pourtant a suffit à ce qu’il quitte la connexion de la télécommande et atterisse de plein fouet le sol, la batterie cest décroche de l’appareil plus de nouvelle aucun bip… tout sà pour dire que de nombreuse fois meme sî je suis relativement nouveau dans le domaine j’ai perdu l’engin pour un MAIS aussi le deuxième qui NON pas à longues distance décrocher et qui va la chute… il sont Bien gentil chez walkera MAIS au moins les gars à plus de 300metre sà fait chier d’aller chercher ton matos chez le voisins et de payer des pièces hors de prix poûr un crash QUE ton bordel n’a plus de réception… jai un hélico (Raptor) ,il ne ‘ma jamais fait sà… à part sà les amis un grand HIC… mais de bonne sensation sensible,réceptif,léger malgré sa batterie une bonne bestiole MAIS pas à monte distançe….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.