Skyzone TX-5D, le test

12
1880

Dsc_0168-600Cet émetteur vidéo de Skyzone est un peu différent de ceux que nous testons habituellement sur Helicomicro. Il est destiné à visionner en temps réel la sortie vidéo d’un équipement numérique en s’appuyant sur un matériel analogique à coût réduit. C’est un peu compliqué à comprendre ? On vous explique tout dans ce test. Notez que le TX-5D de Skyzone nous a été donné par la boutique TinyDeal. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Ca sert à quoi ?

Pour diffuser une image à distance, le matériel disponible pour le grand public se résume à des outils en wifi ou des technologies dérivées du wifi, et des outils qui reposent sur des émissions en 5,8 GHz (ou 2,4 GHz, ou 1,2 GHz). Les premiers permettent d’obtenir une image de haute résolution, 720p ou plus, mais ils souffrent d’une forte latence et d’une faible portée. Pour améliorer portée et latence, il faut opter pour des solutions très onéreuses. Dsc_0161-600Les seconds offrent une image de faible résolution, au mieux de l’ordre du DVD, mais sont commercialisés à des prix plus légers et profitent d’une latence très réduite. Problème : si la sortie de votre matériel vidéo est de type analogique, vous n’avez pas vraiment d’autre alternative que de diffuser l’image en 5,8 GHz (ou 2,4 ou 1,2 GHz). C’est le cas de la prise jack des de la Gopro 2, de la prise USB des Gopro 3, 4 et de leurs concurrentes Xiaomi, SJCam, Mobius, 808 #16, RunCam. Si votre équipement vidéo diffuse la sortie via une prise HDMI, il vous faut un émetteur numérique. Or si vous avez envie de filmer avec un appareil photo haut de gamme, un Reflex ou un Micro 4/3 tout en voulant obtenir un simple retour vidéo en temps réel pour le contrôle du cadrage, vous n’avez pas forcément envie d’investir dans un produit cher et haut de gamme comme le Lightbridge de DJI ou le Connex d’Amimon. La solution ? Un émetteur capable de transformer le signal numérique et le diffuser en 5,8 GHz. C’est tout le propos du TX-5D de Skyzone.

Tour du propriétaire

Cet émetteur en 5,8 GHz n’est pas destiné à un usage en France, ni d’ailleurs en Europe : il émet à une puissance de 600 mW (ou presque, comme nous allons le voir). Trop pour les 25 mW que l’on ne peut pas dépasser en France. Il se présente sous la forme d’un boîtier de 7 x 4,2 x 1,4 cm (en comptant la prise antenne, mais pas l’antenne). Dsc_0162-600Son poids est de 28 grammes (toujours hors antenne). L’antenne bâton (dipôle) fournie ajoute 8,8 grammes. Il faut encore compter 12,7 grammes supplémentaires pour le câble vidéo qui comprend la prise d’alimentation. Soit au total 49,5 grammes. C’est un peu lourd, mais ce n’est pas grand-chose en comparaison avec la plupart des appareils vidéo HDMI pour lesquels cet émetteur est prévu. Le dessus de l’émetteur est occupé par un petit écran qui affiche le canal et la fréquence 5,8 GHz, et deux boutons pour effectuer le choix du canal et de la fréquence, de manière séquentielle. L’appareil est compatible avec les 32 fréquences classiques du 5,8 GHz, mais pas avec les fréquences RaceBand. A l’avant se trouve la prise antenne, au format RP-SMA. Sur le côté droit figurent une prise à 7 broches, un interrupteur à 3 positions et une prise miniHDMI. Rien sur le côté gauche ni en-dessous.

Comment ça marche ?

Le principe de fonctionnement du TX-5D est le suivant. Le câble livré dans la boîte se branche sur l’émetteur via sa prise molex blanche à 7 broches. Elle permet l’alimentation de l’émetteur, via une prise JST rouge. La tension doit être entre 7 et 24V, pour des batteries 2S à 6S. Dsc_0176-600La vidéo provient de la prise miniHDMI – un câble miniHDMI / miniHDMI est d’ailleurs fourni dans la boîte (comptez 19,8g de plus). Il faut aussi basculer l’interrupteur de côté vers la gauche, sur la mention HDMI. L’électronique du TX-5D s’occupe de convertir le signal numérique en signal analogique et de le transmettre à la puce 5,8 GHz. Mais ce n’est pas tout, le câble principal comporte d’autres fils, tous indiqués par une étiquette. On trouve une prise USB destinée à être connectée sur une caméra Gopro. Elle permet, vous l’aurez compris, de connecter une caméra avec une sortie analogique. On trouve aussi une prise libellée Audio IN, une prise PPM1 et une prise PPM2. La prise audio est destinée à faire transiter le son. La prise PPM1 permet de piloter le choix de la fréquence à distance, via son connecteur de type servo sur un récepteur radio. La prise PPM2 sert à choisir si on veut basculer l’entrée vidéo sur la prise HDMI ou sur la prise USB – il ne faut pas oublier de placer l’interrupteur sur la position centrale notée MCU.

Et ça fonctionne ?

Dsc_0185-600Oui ! Nous avons mené avec succès nos tests avec un appareil Reflex Nikon D5000 pour la sortie HDMI, et une caméra Gopro 3 pour la sortie USB. Bien évidemment, l’image HDMI HD est réduite en résolution, mais c’est ainsi que fonctionnent les émetteurs en 5,8 GHz. Le but n’est pas de disposer d’un retour de qualité broadcast, mais d’obtenir une image destinée au contrôle. Le scénario le plus probable est le suivant… Une caméra de type Gopro ou équivalente est placée à l’avant de l’appareil pour pratiquer le pilotage en immersion. Un appareil de type Reflex placé dans une nacelle stabilisée s’occupe d’enregistrer une image de qualité. Les deux appareils sont reliés simultanément au TX-5D. Pendant la phase d’approche, le multirotor est piloté depuis la caméra Gopro en immersion. Ensuite, il est placé en stationnaire (ou en vol automatisé). Le pilote passe alors sur l’entrée HDMI, via un interrupteur sur sa radiocommande, pour obtenir le retour vidéo du Reflex et contrôler le cadrage de l’image via la nacelle.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

12 COMMENTAIRES

  1. Je pense aussi que c’est une très bonne solution à pas cher pour avoir du retour vidéo d’une caméra lors d’une utilisation avec une nacelle brushless type ronin, écran sans fil pour la liberté de mouvement et fatshark sur le front pour faire le point en plains soleil 🙂

  2. Bonjour,
    Bravo pour le test. La Yi de Xiaomi présente une sortie HDMI : on doit se passer de l’USB non ?

  3. [Mode Râleur On]Ouai, vous vantez un truc interdit à l’usage quelle irresponsabilité et à cause de vous la planète se réchauffe et les bébés phoque foquent [/Mode Râleur Off]
    Voilà, ça c’est fait !

  4. @GM1968 : Oui, tu peux. En HDMI, ça fonctionne avec la Yi, la Gopro et la Legend 1 (je me suis arrêté là, ça fonctionnait au poil). Il faut simplement le bon câble (microHDMI vers HDMI) et ne pas oublier que les câbles HDMI pèsent plus lourd que les câbles USB…

  5. Quelle l’avantage de cet emetteur par rapport à un convertisseur hdmi vers analogique avec un emetteur traditionnel?
    La résolution et la qualité du signal sera elle meilleure?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.