Aero-Tek J-Mini Cricket, le test

44
4197

Dsc_0105-600La mode du moment, c’est le FPV racing avec des appareils de classe 240 à 280. Mais une nouvelle catégorie d’appareils est apparue depuis quelques mois, la classe 180. Soit 18 cm de diagonale entre les moteurs. Elle définit des racers plus petits. Plus petits donc moins puissants ? Ca, nous allons le voir, ce n’est pas si sûr ! J’ai pris en main pendant plusieurs mois le J-Mini Cricket, la dernière création d’Aero-Tek après le Jpay Quad et le Jpay Spider. J’ai acheté l’appareil, mais son montage a été réalisé par Aero-Tek. Explications : le J-Mini Cricket est vendu en kit à monter, et uniquement ainsi. Si j’avais du réaliser le montage, avec mon brevet de bricoleur niveau -1, j’aurais massacré la frame à coups de fer à souder et ça n’aurait pas été beau à voir. Aero-Tek a eu la gentillesse (avec un peu de pitié, aussi) de me le livrer monté… Merci !

Le montage

Dsc_0020-600Vous l’avez compris, j’ai échappé à cette partie de la mise en route de l’appareil. Que disent les pilotes qui ont monté leur machine eux-mêmes ? L’assemblage de la frame est simple et rapide. La mise en place des ESC et des moteurs l’est aussi. Il faut un peu batailler pour gérer tous les câbles qui partent de la plaque de distribution, placée à la verticale, vers chaque composant. Rien d’insurmontable, m’ont assuré tous les possesseurs de J-Mini Cricket, mais il faut faire preuve d’un peu de patience. Pour ma part, le montage effectué par Aero-Tek était parfait : fils gainés, rien qui ne dépasse…

Tour du propriétaire

Dsc_0022-600Le J-Mini Cricket reprend le principe de ses grands frères : ses bras sont articulés, ils se replient le long du corps du racer. Déplié, hors hélices, il mesure 14,5 cm de longueur, 16 de largeur et 14 de hauteur (en comptant les cônes d’hélices). Une fois les bras repliés, il s’allonge de 2,5 cm, mais il ne mesure plus que 11 cm de largeur. Parfait pour vous accompagner en vacances sans prendre de place dans les bagages ! Le mécanisme qui bloque les bras est efficace : une fois déployés, ils restent bien en place. Le carbone des pièces centrales mesure 1,3 mm d’épaisseur, celui des bras 2,2 mm. Le contrôleur de vol, un CC3D Atom sur notre appareil, est placé au-dessus de la structure, à l’extérieur. Un choix qui permet de loger la batterie à l’intérieur de la structure. On peut procéder différemment si on préfère préserver le contrôleur de vol des chocs plutôt que la batterie. Dsc_0036-600Les ESC sont des 16A BLHeli compatibles avec le OneShot125. Les moteurs sont des BX1306 de 3100 KV badgés Aero-Tek. Le J-Mini Cricket est doté d’une prise d’alimentation XT30 : c’est un format plus petit et donc plus léger que le classique XT60 qui équipe la quasi-totalité des batteries. Est-ce nécessaire ? Cela permet de gagner quelques grammes… mais il faut souder une prise XT30 sur vos batteries.

Pour terminer le montage ?

Il faut un récepteur radio, en PWM ou, c’est préférable pour éviter la surenchère de câbles, en PPM. Pour profiter du retour vidéo en temps réel, il faut aussi une caméra et son émetteur vidéo. Nous avons placé la caméra à l’avant et le récepteur juste derrière. Dsc_0113-600En serrant un peu les composants, on parvient sans peine à faire en sorte que l’objectif de la caméra reste à l’intérieur de la structure pour le protéger des chocs frontaux. Nous avons placé le récepteur vidéo à l’arrière et à l’extérieur. Il reste un tout petit peu de place à l’avant pour une caméra de type Keychain. Mais nous allons voir que ce n’est pas forcément le meilleur endroit. Il faut une batterie 3S 11,1V. Les classiques 1300 mAh pour les racers de classe 250 conviennent, mais ce n’est pas forcément le meilleur choix… Enfin, des hélices de 4 pouces (fournies) permettent de finaliser le montage.

Premier décollage

Le contrôleur de vol CC3D Atom livré est entièrement paramétré, flashé pour OpenPilot. Il est impératif de télécharger le logiciel, disponible pour PC, Mac ou Linux. C’est lui qui permet de vérifier que les voies de la radiocommande sont affectées, dans le bon sens et opérationnelles, qu’un inter permet de choisir les modes de vol, etc. Dsc_0008-600OpenPilot est très complet, mais un peu compliqué à comprendre. Si vous n’êtes pas habitué, rien ne vous empêche de passer le contrôleur de vol sous firmware CleanFlight. Mais les réglages proposés par défaut sont optimisés, on n’éprouve aucune envie de les modifier. Lorsque les 4 voies et l’inter sont opérationnels, il ne reste plus qu’à décoller. Nous avons fait nos premiers essais avec une batterie 3S 1300 mAh. Le J-Mini Cricket décolle franchement et reste positionné en place, en vol stationnaire, avec très peu de manipulations de la part du pilote. La première impression est excellente : l’appareil se révèle d’une stabilité exemplaire. Il réagit aux commandes de manière très précise, et très nerveuse…

Aller plus loin ?

Après avoir pratiqué quelques évolutions lentes pour tester ses réactions, nous avons poussé les gaz. L’effet est tout simplement saisissant, l’appareil part comme une fusée ! Un petit bolide… qui devient rapidement minuscule : sa petite taille et sa vitesse le transforment en un petit point qu’il faut s’efforcer de ramener à bon port. DSC_0026a-600Cet engin peut être piloté à vue, mais son intérêt n’est pas là. Malgré sa petite taille, il a besoin de s’exprimer dans des environnements larges, et avec un pilotage en immersion. La vitesse surprend tout autant quand on chausse les lunettes FPV. Le J-Mini Cricket accélère plus fort qu’un racer 250 en 3S ! Le bruit, avec des hélices à grande portance comme les Bullnose, est sourd, très impressionnant… mais le résultat n’est pas optimal : l’autonomie diminue sensiblement, l’appareil est plus secoué par le vent. Les moteurs « crient » plus avec des hélices plus classiques 4045, mais l’appareil est également plus réactif et moins sujet aux turbulences. Ce qui est surprenant ? C’est la précision avec laquelle on peut évoluer à très basse vitesse, et la rapidité de l’appareil si on pousse les gaz. L’appareil permet aussi bien de voler entre les branches d’arbres que d’accélérer pour de longs runs au ras du sol.

La seconde impression ?

Whaouuhh ! En prenant de l’assurance, on en demande plus à l’appareil. Plus de vitesse, plus de reprises, et de quoi passer des obstacles naturels ou artificiels sans être trahi par le matériel. Les réglages du CC3D Atom se révèlent étonnants de précision et de vivacité : en stationnaire, la rotation de l’appareil sur lui-même se fait au centimètre près, sans déséquilibre. Dsc_0068-600L’appareil est capable de voler en intérieur, sans risque pour le mobilier – tout dépend du pilote, bien entendu. Il s’accommode aussi de fortes bourrasques de vent : il est balloté, mais sa puissance permet de tenir tête. Avec des hélices dotées d’une large surface comme les Bullnose, la prise au vent se ressent beaucoup. Mieux vaut, les jours de grand vent, leur préférer des 4045 plus étroites… Les réglages permettent de voler dans le mode « Attitude » d’OpenPilot (équivalent de « Angle » sur Naze32) qui stabilise l’appareil. Ou dans le mode « Rattitude » (équivalent de « Horizon ») pour un vol stabilisé sauf en poussant les commandes à fond pour déclencher des pirouettes. Ou encore dans le mode « Acro+ » (équivalent du « Acro ») qui désactive la stabilisation pour des vols où le pilote contrôle complètement son appareil.

Optimisations (1)

Il y a deux écoles quand on s’approprie le J-Mini Cricket. Ceux qui privilégient la performance pour briller pendant les courses partent à la chasse au gramme de trop. Ceux d’une caméra trop lourde, d’un câble trop long ou d’une batterie trop grosse. Dsc_0030-600Les vols, dans ce cas, s’effectuent sans autre caméra à bord que celle destinée au FPV. Pour conserver une trace des évolutions, il faut s’appuyer sur un enregistreur de vidéo au sol (DVR) – mais la qualité est forcément médiocre puisqu’on subit les parasites et la faible résolution. Peu importe : avec une batterie de 850 ou 1000 mAh et un taux de décharge élevé, le J-Mini Cricket est un véritable bolide qui permet des accélérations foudroyantes et de se sortir indemne de piqués vertigineux. Ou de virages serrés, très serrés ! Les pilotes confirmés peuvent se lancer dans des figures de voltige, l’appareil répond parfaitement aux sollicitations, notamment avec l’aide du OneShot125. Peut-on adopter des batteries 4S pour un coup de boost ? J’ai posé la question à Bewweb, de l’équipe Airgonay, voici sa réponse :  « L’appareil dans sa configuration d’origine accepte parfaitement le 4S avec des hélices 4045 standard (non Bullnose). Seule la prise XT30 est à remplacer par une XT60… car la XT30 fond en 4S ! La vitesse de pointe est plus importante, mais la reprise n’est que à peine améliorée ! ». Autant rester avec des batteries 3S, donc, plus économiques, qui fatigueront moins les ESC et les moteurs..

Optimisations (2)

L’autre école, c’est celle de ceux qui préfèrent les vols plaisir, souvent accompagnés d’un enregistrement vidéo. La vitesse est moins élevée, pourtant le besoin de puissance n’est pas moindre. Les moteurs (et les ESC) sont, dans ce cas, très sollicités pour porter la seconde caméra à bord. Vous pouvez placer une caméra Keychain 808 #16 par exemple, histoire de limiter le poids. Mais l’appareil est parfaitement capable d’emporter une Mobius plus lourde et même une Yi de Xiaomi ! Img_1167-600Evidemment, ses réactions deviennent plus lentes en raison du surpoids, mais ce n’est pas handicapant. Il faut simplement surveiller la consommation et interrompre le vol suffisamment tôt pour ne pas risquer la chute en fin de batterie. Les plus bricoleurs s’amuseront à désosser une caméra, la Mobius par exemple, pour la rendre plus légère. Elle peut être placée à l’avant de l’appareil, mais l’endroit le plus efficace se situe au milieu, au-dessus du contrôleur vol (s’il est placé à l’extérieur). Car dans ce cas, le centre de gravité n’est pas modifié et la caméra se trouve au-dessus des hélices – la contrepartie, c’est que les hélices se trouvent dans le champ de l’image. Attention à ne pas faire comme moi : le poids de la caméra Yi a arraché le contrôleur de vol de la frame en plein vol. La punition a été immédiate, avec un joli crash (visible à la fin de la vidéo)…

>>>> La suite de la chronique se trouve ici ! <<<<

44 COMMENTAIRES

  1. Hello Fred,

    Merci pour le test, c’est vrai que c’est une super machine 😉

    Tu tournes sous quelle version de OpenPilot ? 15.2 ?

    Est-ce que tu pourrais mettre une photo d’écran des PID de l’Atom (onglet avancé) ?

    J’aimerais comparé avec le mien. Merci d’avance,

  2. Oh le beau Blade sur les photo Fredo 🙂
    Tu veut lancer une mode encore une mode !
    Avec la Yi il vole avec quelle batterie
    et combien de temps ce J-mini ?
    Sympas ta vidéo 🙂

  3. wééé, même quand on coupe la vidéo du pilote avec son émetteur et qu’il tombe, il se relève !
    (désolé)
    sinon, tu aurais les mesures du logement de la Lipo s’il-te-plaît ? voir ce qui rentre exactement…

  4. @onclefly : Héhé, non, la mode est déjà lancée 😉
    Pour voler avec la Yi, j’avais une 1300 Zippy, ça donnait 6 minutes d’autonomie. Le tout est assez lourd, mais ça conserve de la ressource, c’est assez impressionnant. Il faut simplement éviter de lui demander des reprises sauvages après 5 minutes de vol, il ne donne pas forcément dans ce cas…

  5. Mini mais maousse costaud !!!
    Apparement il vole mieux en altitude et le manque d’oxygéne rend le pilote plus à l’aise ;o)))

    La Porket ou le Jpay Quad serait mieux pour commencer le pilotage et la découverte des racers

  6. oups c’est une question la derniére phrase

    La Porket ou le Jpay Quad serait ils mieux pour commencer le pilotage et la découverte des racers ?

  7. @Fabrice01 : Pour le montage, je suppose qu’il est préférable de commencer par une machine où il y a plus de place pour bidouiller, donc oui une Porket ou un Jpay. Pour le pilotage, en revanche, le J-Mini est parfait pour débuter les racers. Attention, pas pour débuter le pilotage tout court, je conseille tout de même un passage sur des mini drones pas chers (Hubsan X4 & Co) pour se faire aux fondamentaux.

  8. @Fred, ok je continue à bosser les fondamentaux.

    @Airgonay, j’habites pas loin de chez vous, vous faites pas une journée porte ouverte où il est possible de venir vous voire voler ?

  9. Salut,
    Bel article, merci et content de voir que tu t’éclates avec ton achat.

    @Fabrice01, nous volons tous les midis de beaux temps au NCS et souvent le weekend. N’hésite pas à prendre contact avec nous via le forum.

  10. Merci Fred, tu m’étonnes qu’il a la pêche les moteurs BX1306 de 3100 KV donc tourne a 3100 T/min alors que les racers ont des RG 2204 2300KV cela fait 2300T/min il y a une différence de 1000 T/min tout de même, si je me goure pas.
    Pas mal le temps de vol avec la Yi + 1300 sur quand fin de vol on a tous moins de pêche. 🙂
    La mode s’est pour rire. on se connait.

  11. @ONCLEFLY : ça fait plus que ça, Kv est la vitesse de rotation du moteur pour 1 volt. On l’exprime en tours/mn/volt. En simplifiant un peu les choses, si le moteur est alimenté par une tension U la vitesse de rotation est égale à : N = U * Kv … moteur à vide.

  12. [email protected] Merci je viens de voir le Kv sur la bible de Fred. Mais j’avais pas la formule, cela change tout alors au point de vue de la vitesse de rotation.
    Donc sous 3S le moteur 3100Kv tourne à 37200T/min et le 2300Kv tourne à 27600T/min. Merci 🙂

  13. @onclefly: il s’agit de vitesse max. Pour un même modèle, même poids, que tu utilises des 2400 ou des 3100kv en stationnaire tes moteurs tourneront a la même vitesse

  14. Je suis entrain d’étudier cela les ESCs, Les moteurs, et Les hélices avec tout les contextes qui vont avec, pas facile tout cela… 🙂

  15. @Tekilito Ah moi aussi je l’attend le P’tiot en 120 mm Made in France ! Une idée pour la date de mise en vente ?

  16. @onclefly : Je ne sais plus d’où elle vient, de SurveilZone je crois. C’est une vieille caméra que j’ai transplantée de la Porket…

  17. Merci pour ce test !
    Je débarque un peu en fpv.
    C’est quoi le top de la transmission fpv ?
    Pour avoir pratiquer brièvement le phantom 3 pro

    Je cherche un petit modèle genre cricket équipé d’une fpv qui donne vraiment le sentiment d’immersion
    Donc genre 720p mini avec pas de parasites 😉

  18. @max: ça n’existe pas 720p en fpv. Les caméras utilisés sont en pal ou ntsc, la transmission se se fait pas en numérique mais en analogique.

  19. Merci pour ta réponse AirVB!

    Je pensais bien rester en analogique mais comme je n’ai jamais essayé de fvp je tente de me renseigner 🙂
    avec un retour fpv 800TVL de bonne qualité on a un rendu sympa ou c’est toujours aussi dégradé?
    Sinon il y a le lightbridge 1080p en numérique 😉 79 l’émetteur c’est correct 😀

  20. @max je viens de voir ton message, le lightbridge n’est vraiment pas fais pour le fpv. C’est lourd, c’est cher et tu risque d’avoir de la latence entre les arbre. Si l’analogique est choisit par les pilote il y a une raison. Il vaut mieux avoir quelque parasite et une qualité moyenne que d’avoir de la latence et un quad qui ne vole pas.

  21. Bonjour,

    Je vous lis avec attention à chacun de vos articles , merci pour cela.
    J’ai aimé votre article concernant le drone J-mini Crikcet, j’ai remarquer votre radio Taranis, serait-il possible que vous me fassiez parvenir votre fichier de configuration pour ce model, j’ai aussi une Taranis et souhaiterais étudier cela avant un éventuel achat.
    Avec mes remerciements
    Cordialement
    Bertrand

  22. @Kiwa : Voici la réponse d’Aero-Tek à ta question : “Oui cela sera possible d’ici la fin du mois”.
    Excellente nouvelle ! 🙂

  23. Bonjour,
    tout d’abord bravo pour ce site!
    Je vole actuellement avec un blade 180 QX sur lequel je me suis fais la main…
    J’aimerais acheter mon 1er racer mais les choix sont vastes.
    Je pense débuter sans lunette ou écran puis secondairement acheter le materiel FPV
    Du coup, j’hésite entre 180 et 250 et plus précisément entre un j mini, un jpay quad ou spider ou bien kylin 250 de chez KDS ou l’anakin de sky hero, voire meme un Porket mais je n’ai jamais soudé…..
    Si qqn peut m’aider à me décider….
    J’ai un budget d’environ 500 Euros que je peux éventuellement déborder.
    Merci à vous
    Bonne journée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.