WLtoys Q282, le test

11
1449

Dsc_0127-600Le successeur du X4 H107D FPV de Hubsan tarde à être commercialisé. Des concurrents en profitent pour s’installer sur ce créneau des tout petits multirotors dotés d’un retour vidéo en temps réel. C’est le cas du Q282 de WLtoys. Il nous a été donné par la boutique Banggood. Vous êtes familier avec nos tests, vous savez donc que vous pouvez nous dire si vous pensez que cette pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

Le Q282 est un hexacoptère : à la différence de ses concurrents, il est animé par 6 hélices et 6 moteurs brushed. L’appareil est constitué d’une coque qui englobe l’intégralité des composants et assure le rôle de structure. Dsc_0151-600Aucune pièce ni aucun fil (sauf celui de l’alimentation) ne dépasse, la réalisation est compacte et bien pensée. Même le fil de l’antenne vidéo est glissé dans un guide qui le maintient fermement. Un train d’atterrissage prémonté et solidement fixé permet d’amortir les chocs. A l’avant de l’appareil se trouve la caméra, légèrement inclinée vers le bas, mais beaucoup moins que celle du X4 H107D FPV ou celle du JJRC H6D. C’est une bonne nouvelle pour voler à basse altitude ! Une trappe sur le côté permet de glisser une carte mémoire de type microSD – un exemplaire de 4 Go est d’ailleurs fourni. A l’arrière se trouve la trappe pour insérer la batterie. Une Lipo 1S 3,7V de 500 mAh, à recharger avec le câble USB fourni par le constructeur. Comptez 1 heure et 30 minutes pour obtenir une pleine charge. Les dimensions ? 11,3 cm de longueur (hors hélices), 12,7 de largeur, et 5,4 de hauteur. Les hélices mesurent aussi 5,4 cm… Le poids est de 51 grammes sans la batterie, 65,1 avec.

La partie radio et vidéo

Dsc_0119-600La radiocommande est un modèle assez classique de chez WLtoys, tout plastique mais fonctionnelle. Elle est en mode 2 sans possibilité (a priori) de la modifier en mode 1. Elle est livrée avec un support en plastique à clipser à l’arrière, deux vis et une mâchoire. Le tout permet de fixer un écran de 4,3 pouces. Pratique, mais la charnière de cet écran est un peu trop souple : il a tendance à basculer vers l’arrière. L’écran est fourni avec une antenne bâton (dipôle). Une batterie intégrée assure l’autonomie de cet écran. Il se charge avec un câble USB fourni, et différent de celui du chargeur de la batterie du Q282. Un cache permet de mieux voir l’écran quand la luminosité ambiante est forte. Il peut se révéler salutaire : la surface de l’écran est un véritable miroir !

On branche ?

Allumez l’écran, allumez la radiocommande – elle se met à bipper frénétiquement et s’arrête, avant que vous ayez eu le temps de brancher la batterie du Q282. Comme souvent avec les mini multirotors, il faut d’abord brancher la batterie de l’appareil, puis seulement allumer la radiocommande. Dsc_0165-600Elle s’arrête de bipper, le Q282 s’arrête de cligoter et ses 5 diodes passent au fixe, signe qu’il est prêt à décoller. Dans le même temps, l’image de la caméra à bord s’affiche sur l’écran LCD. Parfait, il n’y a plus qu’à décoller ! Poussez les gaz, l’appareil monte franchement et de manière très stable. Plus que ça : il ne bouge pas d’un poil une fois que vous avez réglé les trims et dosé les gaz pour le maintenir à l’équilibre. Si vous donnez quelques ordres avec la radiocommande, il les exécute sans latence, mais comme dans de la ouate. A l’évidence, les débattements sont réglés au minimum. Voilà qui est parfait pour voler en intérieur sans craindre de foncer tout droit dans un mur.

Aller plus loin

Dsc_0117-600Les touches sur le bord gauche de l’écran LCD monochrome de la radiocommande permettent de régler les débattements, justement. Par défaut, ils sont positionnés sur 40 %. Ce qui semble un peu prétentieux, ils sont probablement plus proches de 20 %. A 60 %, l’appareil commence à être un peu plus réactif. Il ne devient vraiment intéressant qu’à 80 % des débattements. Notez que le yaw (la rotation) augmente avec les débattements, c’est agréable. A 100 %, l’appareil est suffisamment nerveux pour se battre contre des bourrasques de vent ou pratiquer de belles accélérations. Quelque soit le mode de débattement, l’appareil est très agréable à piloter. Il reste stable et précis dans ses mouvements. Une touche (avant droit) permet de déclencher des pirouettes automatisées. Amusant, mais sans challenge puisque le Q282 se rétablit tout seul.

Le retour vidéo ?

Nous l’avons vu, l’image s’affiche en temps réel sur l’écran de contrôle, sans besoin de régler quoi que ce soit. C’est efficace et pratique… mais pas vraiment satisfaisant. Car la fréquence 5,8 GHz est figée sur 5645 MHz (soit C-4 ou E-4 dans la notation habituelle). Dsc_0154-600Il est impossible d’en changer. L’inconvénient ? En fait il y en a plusieurs… Le premier, c’est que cette fréquence ne fait pas partie de celles autorisées en France (5725 à 5875 MHz, pour mémoire). Le deuxième, c’est qu’il n’est pas possible de voler à plusieurs en immersion ! Les signaux se brouillent puisque tous les appareils émettent sur la même fréquence. Nous avions constaté exactement le même problème sur le JJR H6D. D’ailleurs la caméra et l’émetteur vidéo sont probablement similaires : ils se comportent de la même manière et affichent les mêmes informations à l’écran : la mention « HD » et la durée d’enregistrement restante sur la carte mémoire ou, pendant l’enregistrement, sa durée. L’angle de vision de la caméra est de 120°, selon la fiche technique. C’est suffisant pour bien voir l’environnement depuis la caméra.

La distance de fonctionnement ?

Dsc_0171-600La fiche technique ne donne aucun renseignement sur la puissance de l’émetteur vidéo. Mais on peut supposer qu’elle est dans la limite des 25 mW (le maximum en France). La liaison vidéo tient plutôt bien en s’éloignant, mais le nombre d’images par seconde baisse de manière significative. A 20 mètres (sans obstacles), le retour vidéo en temps réel s’apparente plutôt à un slide-show. Mais, à notre surprise, c’est la liaison radio qui a lâché en premier, à environ 30 mètres. Le Q282 retrouvait la liaison par intermittence, qui se traduisait par des chutes, moteurs coupés, suivies de remises de gaz plus ou moins efficaces. Et un crash. En intérieur, on peut se balader en traversant deux pièces, mais au-delà le signal vidéo se détériore trop pour que le pilotage reste possible. Le Q282 est donc principalement destiné à des vols en immersion dans de grands intérieurs, un gymnase par exemple. Avec l’écran ou, mieux, des lunettes d’immersion.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

11 COMMENTAIRES

  1. Moi, je passe mon chemin. A part la stabilité et le prix, il n’apporte rien par rapport à mon Hubsan H107D FPV… 🙁

  2. Le seul avantage par rapport au JJRC H6D, c’est la caméra un peu plus redressée (mais pas encore assez pour foncer). Par contre, la portée image et commande est vraiment minable (pas mieux qu’une commande en wifi avec un smartphone). Pour le reste, ça semble être la même “qualité” que le H6D, au même prix, mais avec 2 moteurs/hélices en plus à changer, donc je passe aussi mon chemin, le H6D m’ayant fait passer l’envie de claquer mon argent dans ces jouets (je garde mon x4 précieusement).

  3. Hubsan est une valeur sûre (et apparemment écartée du commerce). Quant au reste…… place à la médiocrité 😉

  4. Pour avoir une expérience similaire à celle de Stitch, j’adopte le même point de vue. Il vaut mieux avoir un peu plus d’argent pour acheter mieux… quand on a déjà un modèle de ce type. Pour le premier drone d’un débutant, ça peut peut-être le faire.

  5. Je retire ce que j’ai dit, ce n’est pas précisé dans le test mais c’est le premier drone avec fonction d’invisibilité ! (voir la vidéo à 0:20 et 1:21 lol) !

  6. bonjours,

    dommage pour la porté du signal radio/vidéo…Sans ce défault là, il m’aurai bien intérréser.

    -pour l’autonomie, je parie qu’on peut gratter 30 bonnes seconde en virant les train d’attérisage et les led :p.

  7. Youaip!
    Moi aussi j’en ai assez de ces produits bas de game ,imparfaits,aux moteurs fragiles qui finissent rapidement a la poubelle…
    J’attends le remplaçant du Husban pour completer dans des espaces plus restreints mon Vortex,qui lui est top

  8. hubsan ne sort plus rien depuis un moment, tous leurs nouveaux produit sont en standby depuis bien 1 an. Personne n’a d’info sur ce qui se passe dans cette entreprise?

  9. Je vais faire court … Tous les jouets qui sortent en ce moment avec la puce XN297 seront décevants en portée radio. Cette puce low-cost a aussi des performances low-cost. La seule bonne nouvelle, ce nouveau protocole WLtoys vient d’être Deviated…. Du coup, avec un nRF24L01 en emission, on a de facto une meilleur portée …

    En plus, maintenant, tous ces jouets ont des lentilles au format M6… fini la possibilité d’installer une bonne 808#16 ..
    Bref, c’est vraiment un retour en arriere par rapport au modèle de début d’année … Les futurs fiascos énonomiques devraient les faire vite réagir…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.