easyJet et les drones

4
747

easyjet-01La compagnie aérienne low cost EasyJet, basée à Luton en Angleterre, a fait la démonstration de drones destinés à améliorer les délais de maintenance de sa flotte. Ce sont plusieurs générations de multirotors qui ont été étudiées pour parvenir au modèle actuel. Derrière son look d’AR.Drone grand format, l’appareil cache plusieurs caméras, une frontale à réponse rapide, une Gopro pour filmer en haute résolution, et un système Lidar, c’est-à-dire un laser.

Partenariats

easyjet-02easyJet s’est associé avec un constructeur de drones britannique, Blue Bear Systems et Createc, un spécialiste également britannique de l’ingénierie logicielle, pour créer Riser. Il s’agit d’un système qui étudie l’environnement proche avec l’aide de deux lasers embarqués pour bâtir un modèle 3D éventuellement texturé, avec une grande précision. Le but est d’établir un diagnostic de la carlingue des avions pendant leurs contrôles techniques en hangars pour y détecter des anomalies. Les responsables de la compagnie assurent que l’usage de la solution Riser permet de passer d’une journée d’inspection à quelques heures à peine, et à terme probablement moins d’une heure.

Les résultats ?

easyjet-04
Un vol de démonstration du système Riser en présence de public.

Ils montrent, selon easyJet, que l’outil permet de détecter des impacts de foudre ou d’oiseaux qui doivent être examinés et pris en charge. Riser ne fonctionne pour l’instant qu’en hangar, les lasers sont perturbés par un usage en extérieur. Le contrôleur de vol maintient automatiquement une distance de sécurité de 1 mètre. Les responsables d’easyJet assurent que les vols seront entièrement autonomes d’ici à 2016, lorsqu’ils seront en exploitation opérationnelle. Les responsables de Createc tempèrent un peu, indiquant que le vol restera manuel et pris en charge par un pilote, même s’il profite de nombreuses assistances au pilotage. Dix hangars techniques devraient théoriquement être opérationnels en Europe d’ici à fin 2016. easyjet-05Les pannes de moteur (du drone) font partie du risque, maîtrisé indiquent les responsables de Createc : « la structure en mousse qui entoure le Riser lui permet de rebondir sur l’avion en cas de problème technique, puis de tomber au sol sans causer de dégâts. Le fait de travailler en hangar dispense l’avionneur de demandes d’autorisations de vol très complexes à obtenir dans un environnement aéroportuaire ».

Effort global

La solution Riser fait partie des Digital Innovations d’easyJet, un portefeuille de technologies parmi lesquelles figurent des applications iPhone, Android, montres pour faciliter l’embarquement, avec des outils de géolocalisation à l’intérieur des aérogares, notamment pour indiquer des changements de portes d’embarquement décidées à la dernière minute par les opérateurs des aéroports. easyjet-03easyJet s’est aussi investie dans l’impression de pièces métalliques, avec l’aide de Safran, pour des réparations rapides et à coût réduit. Et des outils sans doute plus dispensables comme l’usage du casque Oculus Rift pour simuler en 3D l’environnement de leurs projets de cabines. Et tous ces développements vont-ils être répercutés sur le prix des billets ? « Absolument pas », a assuré Carolyn McCall, la CEO d’easyJet, « nous n’adopterons que les nouvelles technologies capables de nous faire gagner du temps, ce qui permet d’assurer un prix du billet très bas pour le consommateur ». Et d’augmenter la rentabilité de la compagnie.

4 COMMENTAIRES

  1. Slut Fred,

    en regardant la vidéo ça m’a fait penser à un truc cool. Il y a quelques temps, est sortie une vidéo de démonstration d’un algorithme de vision artificielle appelé SVO dont la vidéo est ici : https://www.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=2YnIMfw6bJY&app=desktop
    Il s’agit de reconstituer un environnement 3d grâce à une simple caméra monoculaire. C’est assez bluffant, et sans spoiler, la précision face à un GPS et assez impressionante.

    Bref j’imagine assez bien l’évolution des drones vers un système décentralisé (contrairement au GPS) grâce à ces technos. Et mine de rien, la plus grande avancé est là selon moi. Un petit billet là dessus 🙂 ?

    bonne journée à tous

  2. Bonjour,

    Je me lance dans l’univers du drone et souhaite acquérir un drone. Seulement, je dispose déja d’une solution “Action Cam” d’un poid total de 180G. Est-il possible d’acquerir un drone débutant, fiable et robuste capable de supporter ce genre de caméra?

    Très cordialement,

    François MARLIO-MARETTE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.