Blade Glimpse, le test

31
2502

Dsc_0027-600A l’endroit, à l’envers, vol normal, vol 3D : on ne sait plus trop dans quel sens évoluent les multirotors de Horizon Hobby. Le Blade Glimpse, par exemple, présente des hélices orientées vers le bas. Pourtant il vole normalement, sans possibilité de le placer sur le dos, à la différence du Blade Nano QX 3D. Leur look est pourtant très similaire, jusqu’à cette sorte d’aileron de requin sous la trappe de la batterie. Le Glimpse n’est pas prévu pour les acrobaties, mais plutôt pour les vols pépères et les images. Car il est équipé d’une caméra à bord. Notez que l’appareil nous a été prêté par la boutique Net Loisirs. Comme d’habitude, si vous pensez que la pratique a influencé notre chronique, dites-le nous…

Tour du propriétaire

Le look du Blade Glimpse est assez semblable à celui des récents appareils de Horizon Hobby, une tendance initiée par le Blade nano QX : de longs bras moteurs terminés par des protections d’hélices. Un petit air de bestiole rampante qui donnerait envie de dégainer un anti-nuisible ! L’engin, un quadricoptère, est du coup assez large, avec 15,2 cm de côté. Dsc_0044-600Sa hauteur est de 4,5 cm, avec les hélices renversées, qui se trouvent à 0,8 cm du sol seulement. Ces hélices sont symétriques sur leur longueur, ce qui leur permet en théorie de tourner indifféremment dans le sens des aiguilles d’une montre et dans le sens contraire. Les câbles d’alimentation des moteurs se trouvent logés dans les bras, creux et flexibles. Bon point : ces câbles sont branchés à la carte mère par des connecteurs. Cela signifie que le remplacement des moteurs sera facile, sans besoin de souder… Le poids ? 39,7 grammes sans la batterie, laquelle rajoute 12,7 grammes pour un total en ordre de vol de 52,4 grammes. C’est donc un poids plume, même s’il n’appartient pas à la gamme nano QX. Léger, avec des bras flexibles et des protections d’hélices : on peut donc s’attendre à un appareil assez solide…

Tour du propriétaire, la suite

Le canopy est fait de plastique dur, ce qui le distingue de celui des autres appareils chez Horizon Hobby et ses concurrents. Il n’est pas prévu pour être retiré, il est d’ailleurs fixé avec 4 vis. Dsc_0029-600A l’avant, il protège l’objectif d’une caméra. Sur le côté gauche est taillée une encoche destinée à accueillir une carte mémoire de type microSD. Il y en a d’ailleurs une livrée avec la machine, d’une capacité de 8 Go. A l’arrière, on trouve une prise de type microUSB destinée à accéder au contenu de la carte mémoire. Est-ce qu’il sera possible de l’utiliser pour effectuer des mises à jour du firmware ? Difficile à dire. Juste à côté se trouve un connecteur déjà branché : il s’agit de celui de la caméra. Sous le canopy est placée la trappe extérieure pour la batterie, une Lipo 1S 3,7V de 500 mAh 25C. Un connecteur permet de la brancher. Sous cette trappe se trouve le fameux « aileron de requin ». Son utilité est discutable. Sans doute permet-il de faciliter la préhension de l’appareil lorsqu’il se trouve sur le dos. La batterie est livrée avec un chargeur en USB, qui permet d’obtenir une pleine charge en 50 minutes.

Avant de décoller

La radiocommande fournie avec le Glimpse est une MLP4DSM à laquelle a été ajouté un support pour smartphone, fixé sur l’antenne. Cette radio en 2,4 GHz, alimentée par 4 piles AA, est figée en mode 1 (gaz à droite) ou en mode 2 (gaz à gauche). Dsc_0016-600Petite fausse joie sur la façade avant, entre la diode et l’interrupteur : un bouton mentionne les modes 1 et 2. Mais il est inactif. Le support pour smartphone est un indice : le Glimpse n’a d’intérêt que lorsqu’il est utilisé avec un appareil mobile. Bien sûr, il peut décoller et voler uniquement avec la radiocommande, mais elle n’offre aucun moyen de piloter la caméra à bord. Pas de smartphone signifie pas de vidéos, donc. Il faut télécharger, c’est gratuit, l’application Glimpse sur votre mobile avant de décoller. Elle est disponible sur iOS et Android. Ensuite ? Il suffit d’allumer la radiocommande, de placer la batterie du Glimpse dans son logement, de la brancher et de poser l’appareil. Si vous poussez les gaz, les hélices tournent, l’appareil est prêt à décoller. Le support pour smartphone comporte une mâchoire qui maintient fermement votre mobile. Pratique.

Le premier vol

Le Blade Glimpse décolle avec facilité, avec douceur et de manière très stable. Il dérive un peu, mais il suffit de quelques secondes pour corriger avec les boutons de trim sur la radiocommande. Il suffit de très peu d’efforts pour maintenir l’appareil en vol stationnaire. Dsc_0087-600Il réagit bien aux commandes, de manière très douce sauf si on le force un peu. Les débutants sont à l’honneur, puisque l’appareil est parfait pour voler sans stress. Y a-t-il moyen d’aller plus vite ? Appuyer sur le joystick de droite fait clignoter la diode de la radiocommande, signe d’un changement de mode. Plus rapide ? Pas du tout ! Ce second mode adoucit encore plus le comportement de l’appareil. Deux finalités à cela : faciliter l’apprentissage du pilotage, et pratiquer des vols doux pour que les vidéos soient exemptes de secousses… Attention, il prend cela dit vite de l’inertie : il faut anticiper quand il prend de la vitesse puisque ses réactions sont douces : il peine à réaliser un freinage d’urgence avant un mur ! L’autonomie ? Elle est correcte, sans plus, puisque le Blade Glimpse donne des signes de fatigue après 5 minutes et 30 secondes de vol, puis s’arrête définitivement après 6 minutes et 30 secondes.

Liaison wifi

IMG_2046Pour profiter vraiment du Blade Glimpse, il faut le connecter à votre smartphone. Lorsque le quadricoptère est allumé, il crée un serveur wifi dans la bande des 5 GHz. Le principe : vous connectez votre smartphone sur ce réseau et vous lancez l’app Glimpse. L’image filmée par la caméra à bord apparait à l’écran. Top ! Sauf que… Aucun souci avec un iPhone 5, le réseau wifi apparait dans la liste et on peut s’y connecter. Mais avec une tablette Nexus 7 d’Asus et un One Mini de HTC, tous les deux avec un firmware à jour, le réseau n’apparait pas. Pourtant les deux appareils sont supposés capables d’accéder aux points d’accès wifi en 5 GHz. Bizarre. Il est donc important d’essayer avant d’acheter, ou d’être certain d’utiliser un smartphone connu pour fonctionner avec le Glimpse.

L’app ?

Elle brille par… sa simplicité ! La plus grande partie de l’écran est occupée par le retour de l’image en temps réel. Sur la droite, on voit la capacité restante sur la carte microSD à bord de l’appareil, un bouton noir (peu visible) pour prendre des photos, et un bouton rouge pour déclencher l’enregistrement d’une vidéo. Plus le logo Glimpse… et c’est tout ! IMG_2047Appuyer sur le bouton virtuel noir prend effectivement une photo, mais l’action n’est pas confirmée par un son, c’est dommage. Le bouton rouge de vidéo passe au vert, avec l’indication de la durée d’enregistrement. Tapoter deux fois rapidement sur l’écran permet de cadrer avec la bordure sur le haut ou sur le côté. Quelle est la latence ? Excellente surprise : elle est révèle très faible, très proche du temps réel. Voilà qui laisse présager du meilleur pour les vols en immersion !

>>>>La suite de cette chronique se trouve ici !

31 COMMENTAIRES

  1. Bon test Fred, produit cher, il manque des photos des cartes électroniques si tu peux les faire, pour comparaison avec le Blade 3D (que tu as déjà reçu pour un test), d’ailleurs il manque un peu de comparaison dans ton test entre les deux modèles.

  2. Charmant petit bestiau avec un look à part 🙂
    Les vidéo contenteront probablement la cible commerciale prévue pour ce genre de joujou et 219€ aussi 🙁

    Pour filmer les appartements OUI, pour voler dehors gare aux coups de vents 🙂 et pour faire qq photos dans un parc je ne pense pas qu la maréchaussée dégainera le bazooka anti-drone 🙂

  3. J’ai rajouté les photos de l’intérieur, juste pour toi 😉
    Pour la comparaison, en fait je pensais avoir été explicite : il n’y a pas de comparaison entre les deux à part le look hélices inversées. Le comportement est pépère, rien à voir avec le 3D qui est prévu pour les vols énervés.

  4. Gardez votre argent plutôt que de le donner aux “ricains” 😉 L’Etat n’est plus en mesure de subventionner les régions/les communes et celles-ci se tournent maintenant vers les citoyens : http://www.europe1.fr/economie/impots-locaux-l-addition-se-corse-dans-toute-la-france-2427149 De plus, les ressources de la planète sont limitées et ont atteint un point de non-retour https://www.youtube.com/watch?v=uTrP3escs0s alors, qu’en sera-t-il des batteries lipo ? Seront-elles toujours disponibles sur le marché et si oui à quel prix ???? Souhaitez-vous vous retrouver dans cet état https://www.youtube.com/watch?v=u5dr97Hoiwc 😀 lorsque vos machines ne décolleront plus des étagères 😉

  5. Question bête Fred : as-tu essayé ailleurs que dans Paris ?

    Les bandes radio sont très encombrées, perso je constate une nette différence entre le retour 5,8 GHz à Bagatelle et le même retour à la campagne !

  6. Non. Mais j’ai essayé dans mon parking, au 2000e sous-sol, là où y’a pas un zeste de téléphonie mobile ni de wifi… C’est mieux que dans l’appartement, mais pas beaucoup mieux…

  7. Cela s’appelle une cage de faraday et avec tout le béton armé que tu dois avoir autour de toi FRED c’est clair qu’il ne peut y avoir d’amélioration !
    Les tests émission/réception se font toujours en “champ libre” cela veut dire loin d’obstacles et loin de sources rayonnantes 🙂
    Ce qu’a du faire Florent 🙂

  8. En fait, les tests, surtout pour ce type d’appareil prévu pour les vols en intérieur, je veux justement les faire en intérieur, c’est à dire en situation réelle…
    Je suis allé dans le parc des Buttes-Chaumont ce midi (sans voler, je précise à ceux que ça va inquiéter), c’était idem…
    Il faudrait effectivement que j’aille à la campagne pour essayer à distance de tout et être dans des conditions optimales. Mais, euh, je ne vais pas pouvoir faire ça… (malheureusement 🙂 )

  9. Merci pour ce test, toujours aussi complet
    J’aime bcp cette marque qui inove pas mal mais là je suis pas trop emballé, sans doute parce que j’ai déjà ce qui faut 😉

  10. Bravo Fred pour ce test très interessant.
    Pour le wifi ,j’ai deja entendu parler d’incompatibilité de certaines cameras wifi US ,je crois chez Blade,avec les smartphones européens ,hormis les iphones…
    Donc a tester avant d’acheter.
    Phil

  11. As merci, nickel en plus, on va pouvoir comparer. Tiens, J’ai l’Eachine 3DX4, si tu veux venir le tester à la maison, profites du beau temps, la porte et ouverte. 😉

  12. Bonsoir,

    Jolie bestiole mais je n’ai pas le bouton d’enregistrement vidéo sur l’appli ! (Iphone 5c)
    Si vous pouvez m’aider merci d’avance et bravo pour vos tests toujours très approfondis.

  13. Salut l’équipe et merci

    J’ai pas trop suivi sur RCG mais il me semble que le connecteur batterie change par rapport à la gamme Nano QX ?

  14. Oui, c’est le connecteur du Blade mCPX.
    En fait, le Blade Glimpse n’appartient pas à la gamme Nano, son look est trompeur…

  15. Ah ben le Eachine que j’ai reçu, il a eu le temps de faire 5 vols tout pile. Et plus rien. La diode ne s’allume plus, la batterie est ok (j’ai essayé avec d’autres), les soudures sont ok.
    C’est une chance pour le produit, parce que le test démarrait mal : les hélices touchent les protections d’hélices dès qu’on met les gaz. Et le mode vol dos est trop assisté : le retournement est automatique, les gaz restent dans le sens normal alors qu’ils devraient être inversés, les commandes droite-gauche étant quant à elles bien inversées. Bref, du grand n’importe quoi qui n’apprend pas à voler sur le dos.
    Basé sur mon expérience de 5 x 5 minutes, je le déconseille 🙂 Mais pas de test, puisque le bestiole est dead, sans aucun crash à son actif…

  16. Ben mince Fred, le mien marche bien pour 40 € comme beaucoup, fais changer le tien. Sinon le mien vole 8 min, voir plus, moteur de 7mn Batt 300mA (celles du LB et X4 280mA, nickel), le mode de vole n’est pas trop assisté, je trouve juste dire, comme toi les gaz (pas comme un hélico 3D), le 180°/360° qu’auto, et pas assez rapide en vitesse pure pour le reste s’est idem au niveau 3D et le reste va bien. Les plastiques font bat de gamme aussi, j’ai cassé juste une hélice pour le moment. Mais franchement pas déçu par lui tout comme la radio pour le prix d’un 2éme nini-quad 3D du marcher.
    En plus cela permet pour ceux qui ne sont pas des PROs de la 3D d’avoir une idée pour les vole inversé pratique loin d’être s’en intérêt pour les futur acrobate.

  17. Oui, pas eu de chance. Pas grave 🙂
    Pour le vol dos, je dirais que ce n’est pas une bonne idée, ça ne donne pas du tout l’impression que tu as sur une vraie machine 3D, l’inversion des gaz est un truc difficile à choper. Là, ça donne juste l’impression qu’il y erreur dans l’association des sticks 😉
    Le Nano QX 3D est beaucoup plus réaliste… Ok, il est beaucoup plus cher aussi 😉

  18. Je te dis fais le changer. Pas de chance. Cela arrive. Le mien vole bien rien a dire, que des remarques pour le moment.
    Puis le Blade s’en radio s’est pas le même tarif.
    le Eachine 3DX4 en revanche lui ressemble. L’inversion des gaz, comme tu dis s’est une galère, une fois chopper, s’est le contraire. Enfin, je pense que s’est commercial, tout simplement, comme cela moins dur, pour en vendre plus. Dommage, que cela ne soit pas comme sur mon V977. Mais bon, il a d’autre atout, comme voler plus longtemps.

  19. Salut FRED, as-tu réussi à trouver (ou quelqu’un d’autre de passage sur ton site), une liste des smartphone sous ANDROID compatible avec ce joie petit moustique (espion) ?

  20. Dommage que les photos et vidéos sont des fichiers de plus de 8 characteres, donc pas possible de télécharger directement sur un iPhone ou iPad. Il faut un pc … Ou autre solution que je n’ai pas encore trouvé.

  21. Je suis l heureux propriétaire de ce p’tit drone depuis qques jours. Je n avais jms pilote auparavant d engin volant. Mes premieres impressions : 1 facile à prendre en main en vol et app vidéo hyper basique : ça fait le boulot et pour un néophyte c est un point fort. 2 retour vidéo bon mais qualité variable en vol. Gsm LG g4 comme écran. Pas de pertes de signal. 3 qualité des composants châssis : plastique qui n inspire pas la robustesse bien qu’ il ait encaissé qques crashs violents avec succès. Le seul gros bémol c est l aileron requin sous le châssis qui a mal supporté les aterrissages un peu brusques et qui a fini par se casser. Suggestion au fabriquant : faire un aileron requin souple, flexible voire le rendre remplaçable sans changer le châssis entier. 4 autonomie suffisante pour s amuser sans frustration mais gare à la décharge de la batterie qui arrive sans crier gare et qui fait chuter la bestiole sans possibilité d amortir l atterrissage.5 usage intérieur extérieur sans stress et rassurant. Il a même volé à la mer mais gare aux rafales une fois qu’ on grimpe un peu…Note generale 4/5 et très satisfait de lui dans sa globalité. Je le conseille aux débutants les yeux fermés. Ceux qui cherchent un mini drone pour débuter ne seront pas déçus. Autre point fort : prix somme toute assez raisonnable. Perso je remercie ma gentille marraine ! ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.