Les WTF du moment (8)

12
151

Les drones dans les médias et dans la comm’ sont utilisés à toutes les sauces pour faire monter la mayonnaise marketing. Plutôt que d’en faire des actualités qui n’ont pas grand intérêt, autant les regrouper. Voilà donc les récents WTF drones…

Flike, le Y6 grandeur

On connaissait déjà le e-volo, un multirotor grandeur nature, sorte de grande moissonneuse-batteuse à utiliser à ses risques et périls, ou le Hoverbike, tout aussi pratique pour aller acheter son pain. Voilà le Flike, un engin tout aussi impressionnant, sur une base de tricoptère mais en configuration Y6 : chaque bras est équipé de deux rotors tripales qui se font face. Cet engin de 4 mètres de long, de 120 kilos, est capable de porter 130 kilos. Le vol d’essai du Flike, mené par un pilote aux nerfs solides, s’est déroulé en Hongrie sur l’aérodrome de Miskolc… Le site web de l’engin se trouve ici.

VertiPod, nouvelle version

Parce que le rêve de l’homme est définitivement de voler, le Flike a un concurrent. Le VertiPod, à vrai dire, existe déjà depuis 6 ans. La dernière version prend la forme d’une cage motorisée beaucoup beaucoup plus rassurante et sécurisante. Elle a décollé en intérieur le 7 avril dernier, comme en témoigne une vidéo du constructeur AirBuoyant. Ca donne envie, non ?

Neymar, le ballon et le drone

Le joueur de foot capitaine de l’équipe brésilienne, Neymar Jr., en poste au FC Barcelone, a été chargé de dégommer un multirotor avec un ballon pour les besoins d’une publicité du constructeur Panasonic. Il a beau faire partie des meilleurs joueurs du monde, il a du s’y reprendre à plusieurs fois pour finalement toucher l’appareil, qui pourtant est un modèle de grande taille en stationnaire. Conclusion ? Ce n’est pas la peine de faire appel à Neymar pour neutraliser les drones qui pratiquent des survols illégaux.

 

Apple Campus, des nouvelles

Le Campus 2 d’Apple, l’énorme nouveau siège de la marque à Cupertino, est en plein construction. Régulièrement, des multirotors s’approchent du chantier pour capturer quelques images depuis les airs. L’intérêt ? Aucun. Mais c’est filmé en 4K, tout de même…

Les asperges et le drone

Les livraisons, il n’y a pas qu’Amazon qui s’y intéresse. Un producteur d’asperges hollandais aussi. Mais sa vidéo promo est joue la carte du second degré…

Le chimpanzé et le drone

Ca se passe en Hollande, là encore. Cette fois-ci, c’est un singe du Burgers Zoo à Arnhem qui pratique le second degré. Avec une simple branche, il abat un multirotor venu filmer une zone sensible (pour lui). Et dire qu’on va dépenser des sommes folles pour détecter et neutraliser des drones, pour une efficacité toute relative, alors qu’un chimpanzé ferait l’affaire…

Le papy flingueur et le drone

Pour neutraliser les drones, il faut un singe… ou un papy à la gâchette facile ! Ca se passe à Valencia, en Californie. Le pilote d’un X5C un peu trop aventureux a vu son appareil explosé par le tir d’un propriétaire âgé mais très alerte et adroit… Tireur d’élite !

12 COMMENTAIRES

  1. L’Homme descend du singe, et le singe descend le drone! 😉
    Conclusion : il vaut mieux faire appel à un singe qu’à un joueur de foot pour neutraliser un drone…

  2. Le gars prétend que le X5C était piloté a plusieurs centaines de mètres et don en Fpv….
    Bon il a fait un beau montage et un bon coup de pub gratis pour son business. Fallait y penser well done!

  3. “Un x5 est capable de prendre des images de si belle qualité ?”

    Bien sur que non… 😉
    A cinq mètres on ne reconnait pas sa propre mère!

    On remarquera la vue de dos, lorsque le prétendu papy court autour de sa cabane en bois…!
    Et le présentateur gesticulant “vendeur de casserole” américain situe bien l’action.

  4. Le Palais de l’Élysée devrait embaucher au Zoo de Vincennes pour une garde rapprochée anti-drone 🙂 de ses murs !
    +1 pour les chimpanzés 🙂 comme quoi agir et plus efficace que de légiférer et se perdre en discussions 🙁

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.