Hack The Drone!

5
551

Le nom de cet événement sonne anglo-saxon, mais il s’agit d’une initiative française, celle de GDF Suez. Le Hack The Drone est un marathon ouvert aux développeurs, ingénieurs, startuppers : ils auront 48 heures pour mettre au point des solutions répondant à 4 défis. hackthedrone0Les partenaires sont nombreux : GDF Suez s’est associé au constructeur Parrot, à l’opérateur Red Bird, au Pôle Pégase, à la Fédération Professionnelle du Drone Civil, au concepteur et opérateur DroneContrast, au média spécialisé dans les startups Bonjour Idée, au technopole Bordeaux Technowest, au magazine des startups françaises Maddyness et au Centre d’Excellence Drone de l’Armée de l’Air. GDF Suez n’est pas un nouveau-venu dans le monde des drones, notamment via ses filiales. Cofely Ineo analyse les isolateurs à haute tension EDF avec des engins volants, GrDF se sert d’appareils pilotés à distance pour évaluer le vieillissement de ses conduites de gaz, GRT Gaz surveille ses canalisations pendant les travaux d’enfouissement. C’est la direction commerciale Innovation et Nouveaux Métier de GDF Suez qui se trouve à l’origine de ce hackathon…

Les 4 challenges ?

Le premier est le Drone Metering, autrement dit des mesures de distances depuis un drone. Le second est le Drone Testing : il s’agit d’analyser des structures, des canalisations par exemple, pour détecter des points de corrosion ou de faiblesse. hackthedrone2Le défi Drone Neutralisation est proche de la problématique qui a passionné les médias ces derniers mois : la détection puis la mise hors de fonction d’un drone. Avec des requis intéressants et complexes, comme l’obligation de veiller à la sécurité de l’environnement au moment de l’interception ! Le dernier défi est le Drone Anticollision. Ce sera sans doute l’un des principaux enjeux des années à venir puisque de nombreux systèmes évolueront de manière autonome. La solution développée pendant le hackathon devra être légère… et bon marché ! Les projets seront menés avec l’aide du kit de développement (SDK) de Parrot. Les concurrents pourront venir avec leurs propres capteurs et leurs outils de travail, mais il faudra que le tout soit suffisamment léger pour être embarqué sur les appareils de test…

Plusieurs prix !

Le meilleur projet, celui dont le résultat final sera le plus concluant, se verra gratifié par GDF Suez de 3000 € et d’une incubation avec hébergement dans un incubateur BeMyApp, avec un accompagnement par des coachs de GDF Suez. Les deux autres meilleurs projets remporteront aussi 3000 €, plus une incubation dans une filiale de GDF Suez. hackthedrone3Le projet le plus abouti techniquement sera récompensé par l’incubateur Bordeaux Technowest avec un coaching et une incubation associée à une bourse de 12 mois. Le projet le plus innovant sera primé par le constructeur Parrot, avec un multirotor Bebop pour chaque membre de l’équipe. Red Bird en partenariat avec GDF SUEZ décernera aussi un prix, avec à la clé une incubation de 3 mois dans le « Paris Innovation Boucicaut » et un coaching par les ingénieurs de Red Bird et GDF Suez. Des battles de drones seront organisées pendant le marathon, avec une initiation au pilotage de drone offerte par la Fédération Professionnelle du Drone Civil pour le plus méritant ! Même si la battle est un happening fun, même si le carburant des nuits passées à coder sera probablement le cocktail pizzas-cocas, les challenges sont sérieux. Le chef d’Etat-Major de l’Armée de l’Air et le commandant du Centre d’Excellence Drones de l’Armée de l’Air devraient d’ailleurs être présents sur l’événement…

Deux dates à retenir

hackthedrone4La première est le jeudi 16 avril 2015 : un Workshop sera organisé à Paris, à l’Usine IO dans le 13e arrondissement de 18h30 à 22h30. Ensuite ce sera le week-end marathon Hack The Drone!, qui investira les locaux de l’Ecole 42 à Paris, dans le 17e arrondissement, du vendredi 24 avril à partir de 19h00 jusqu’au dimanche 26 avril à 20h00. Les concurrents pourront profiter de 300 PC pour coder leurs applications !

Le site web pour s’inscrire et pour en savoir plus se trouve ici, avec notamment l’agenda détaillé des 4 journées. GDF Suez Innovation est aussi sur Twitter.

5 COMMENTAIRES

  1. Je serais présent ! Je pourrais présenter ma solution droneRescue ou intégrer une équipe car j’ai plein de capteurs à la maison et plein d’autres idées. N’hésitez pas à me contacter.

  2. Juste une petite idée, vue que je ne participerais pas,
    je peux la donner en public :

    -une bobine, ça pèse lourd ? car un électro-aimant activé juste au dessus d’un drone cible pourrait le désorienter, voir lui griller les circuits 😀 Genre EMP dans Matrix !
    Bon, après il faut une plaque de protection entre la bobine et le drone piloté pour le protéger de sa propre arme…

    Enfin voilà, juste une idée comme ça 🙂

  3. L’armée développe ce genre d’appareil mais pour l’instant c’est volumineux et très lourd.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.