JJRC H12C, le test

17
4004

Dsc_0071-600Les modèles de quadricoptères chinois se ressemblent parfois un peu trop, à tel point qu’il est difficiles de les distinguer les uns des autres. Le H12C de JJRC fait partie de ces engins un peu passe-partout. Mais autant le dire d’emblée, c’est une bonne surprise, contre toute attente ! Notez que l’appareil nous a été donné par la boutique en ligne Banggood. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

Dsc_0069-600Banggood nous a envoyé la version version orange du H12C. Voilà au moins une manière de se démarquer de la concurrence, ce coloris orange métallisé est peu répandu. L’appareil est de taille moyenne : 17,5 x 17,5 cm (hors hélices) pour une hauteur de 9 cm. La structure est faite de plastique, elle semble plutôt résistante. Mis à part le fil d’alimentation de la caméra, toute l’électronique et tous les câblages sont bien cachés. Seules les couronnes et les petits pignons des moteurs brushed sont apparents, sous les cages des moteurs. Les hélices sont assez classiques, d’un diamètre de 13,5 cm. On trouve des diodes sous chaque bras, deux rouges à l’arrière, deux bleues à l’avant. Plus une diode bleu derrière un diffuseur large à l’avant, qui donne un petit air de robot au H12C.

Suite du tour

Le train d’atterrissage est fonctionnel à défaut d’être sexy. Le H12C est équipé d’une caméra préinstallée, fixée avec deux ergots sous le canopy, et branchée avec un câble à deux fils. A l’arrière de cette caméra se trouve une trappe destinée à accueillir une carte mémoire de type microSD (non fournie). Dsc_0083-600Un interrupteur sur le côté permet d’allumer et d’éteindre le multirotor. De l’autre côté se trouve un connecteur pour recharger la batterie. Laquelle est cachée dans une trappe… qui n’est pas facile à ouvrir. Il faut en fait pousser sur la caméra pour y accéder. On y trouve une batterie assez grand format, une Lipo 1S 750 mAh à prise JST rouge. Elle est donc amovible, sans beaucoup d’efforts une fois pris le coup de main pour ouvrir et refermer la trappe. Le H12C sans batterie ni caméra ni protections d’hélices pèse 98,7 grammes. La batterie rajoute 22,6 grammes. La caméra 8,9 grammes. Les protections d’hélices 11,5 grammes. Totalement équipé et protégé, le H12C pèse donc presque 142 grammes en ordre de vol. Ou 130 grammes s’il est débarrassé de ses protections d’hélices.

Avant de décoller

Il faut charger la batterie, avec le chargeur fourni dans la boîte, un modèle à brancher sur une prise USB. Vous pouvez laisser la batterie branchée dans sa trappe et la recharger sans la sortir. Il suffit pour cela de connecter le câble sur la prise JSR rouge sous le canopy. Dsc_0059-600Ou bien vous pouvez extraire la batterie et la brancher directement sur le câble. Cette deuxième solution n’est à privilégier que si vous avez acquis des batteries supplémentaires. La charge complète prend environ 50 minutes. Du côté de la radiocommande, il suffit de placer 4 piles AA pour qu’elle soit opérationnelle. Elle est par défaut en mode 2, gaz à gauche. Mais, et c’est là une bonne surprise, elle est facilement modifiable pour passer en mode 1, c’est-à-dire avec les gaz à droite ! Il suffit de déclipser les blocs joysticks et de les inverser – la manipulation ne prend pas plus de 10 secondes et ne requiert aucun outil. Des détrompeurs permettent d’éviter de les monter à l’envers. Une excellente initiative, qui distingue cette radio de toutes les autres !

Premier décollage

Allumez la radiocommande, allumez le H12C en actionnant son interrupteur : les diodes clignotent. Il faut pousser le joystick des gaz à fond puis le rabaisser pour établir le contact avec la radio. Les diodes passent au fixe : vous êtes prêt à décoller. Dsc_0162-600Il suffit de pousser un peu les gaz pour que l’appareil décolle… Bien à la verticale, avec très peu de dérive, et surtout en faisant preuve d’une stabilité très rassurante. Le vol stationnaire est facile à maintenir, il faut très peu de correction pour y parvenir. Les trims permettent de bien réduire la dérive. L’appareil réagit bien aux sollicitations, mais il est lent, très lent. Est-ce un souci définitif ? Pas du tout ! Il est simplement réglé ainsi au premier décollage. Les débutants peuvent prendre les commandes sans stress : elles sont suffisamment douces pour être en confiance, d’autant que la présence des protections d’hélices évite les crashs des premiers vols.

Surprise en mode 1

Dsc_0045-600Si vous décollez en mode 1, c’est-à-dire après avoir échangé les blocs des joysticks, attention, l’appareil répond bizarrement : il part en translation au lieu de tourner. La raison ? Il n’est pas en mode 1, mais en mode 3 ! Pas de panique, il suffit d’appuyer sur la touche Function (en bas à gauche en façade) pour se retrouver en vrai mode 1. Ce qui est dommage, c’est que la radiocommande ne mémorise pas le mode. Vous devez appuyer sur cette touche Function à chaque fois que vous allumez la radiocommande sous peine de décoller en mode 3.

Aller plus loin

La touche en haut à gauche de la radiocommande allume ou éteint les diodes du H12C. Celle en haut à droite permet d’initier une pirouette automatisée : il suffit de donner une direction pour que l’appareil se lance dans un tonneau ou un looping. C’est facile : il suffit d’être suffisamment haut pour y parvenir et de laisser faire l’électronique de bord. Dsc_0157-600La touche Function, nous l’avons vu, permet de passer du mode 3 ou au mode 1, mais aussi du mode 2 au mode 4. Une radiocommande capable de fonctionner dans les 4 modes avec une manette des gaz qui ne revient pas au neutre ? C’est suffisamment rare pour être souligné. Si vous n’avez rien compris à ce qui précède, ne vous en faites pas. Retenez simplement que la radiocommande s’adapte à tous les modes de pilotage qui existent, les 1, 2, 3 et 4. La touche Return (en bas à droite en façade) demande au H12C de revenir automatiquement à son point de départ. Ca fonctionne ? Oui, plus ou moins bien. Certes l’appareil revient, mais pas toujours. Parfois lentement, parfois un peu vite, parfois… dans la mauvaise direction. Et si vous ne l’arrêtez pas, il y a toutes les chances qu’il vous fonce dessus sans s’arrêter. Un conseil ? Oubliez cette fonction !

Aller plus loin, la suite

Nous l’avons vu, le H12C est assez lent. Mais il y a moyen de lui donner un petit coup de boost. Il faut appuyer sur la molette en façade : un bip indique que l’appareil est en mode de réglage de la sensibilité, indiquée par un pourcentage. Dsc_0195-600Faites tourner la molette pour augmenter le nombre. Plus il est élevé, plus le H12C sera nerveux. Appuyez à nouveau sur la molette pour valider le réglage. Dans la pratique, l’appareil devient effectivement plus rapide, mais il ne se transforme pas pour autant en missile incontrôlable. Il prend de la vitesse, mais pas trop. Juste assez pour que les débutants puissent progresser. Et que les vidéos filmées à bord restent regardables, en évitant les vols épileptiques… Notez que la molette sur notre radiocommande était difficile à faire tourner, peut-être un peu grippée ou mal taillée. Le bilan est très positif : le vol du H12C se révèle très sain, très agréable, sans mauvaises surprises. Autre point positif : nous avons piloté le H12C jusqu’à au moins 70 mètres sans perdre la liaison radio – c’est la vue qui pose problème à cette distance. Pas mal.

>>>>La suite de cette chronique se trouve ici.

17 COMMENTAIRES

  1. Salut Fred bon test :). BG m’avait envoyé ce modèle sans la camera … donc j’ai pas fait la review complete … Toutefois, je trouve la camera pas tip top … (angle de vue étroit comme un …. de vierge et c’est certainement interpolé depuis du 720p). Je le trouve qu’il manque un peu de puissance également donc avec la camera et les protections d’hélices ca doit pas s’améliorer. Sinon il volte pas trop mal quand même :)…. Tu parles d’une lentille grand angle ? Pour le H8C, la camera a une lentille M5.5xp0.3 donc les lentilles 808#16 lens D ne sont pas compatibles malheureusement 🙁

  2. Salut Fred,
    Bon si tu n’aimes pas trop ou que tu vas pas voler avec, je le veux bien moi, c’est bientôt mon anniversaire et puis ça soulagerait mon compte 😉

  3. Bonjour,
    J’ai reçu cet appareil il y a quelques jours .
    Il n’est même pas capable de retourner en HK vu les instabilités de vol constatées et ce , de + en +.
    Les accéleromètres se dérèglent systématiquement en vol , et dès qu’on touche le sol, provoquant des départs complètement incontrôlés et des vols très hazardeux , bref, mon modèle n’est pas utilisable par le fait qu’il devient incontrôlable n’importe quand.Mon premier modèle est un petit CG023 qui est d’une précision incroyable, jamais aucun prob de ce type.
    Le JJRC H 12 C restera dans son coin en attendant la réponse du fournisseur qui devrait logiquement me renvoyer gratuitement une unité de contrôle en état.
    Tenue au vent très mauvaise, le CG023, 4 fois moins cher est 10 fois meilleur sur ce plan vu la finesse des structures et la vitesse importante des hélices directement montées sur l’axe rotor des moteurs.
    En un mot , je suis très déçu par ce modèle qui devrait avoir bénéficié de l’expérience de ses grands frères et ne le recommande surtout pas.
    A laisser dormir en Chine.
    je prends mon pied avec le CG023 très vif et précis , en attendant que les constructeurs mettent sur le marché des modèles plus grands sur le même principe d’hélice à faible pas et grande vitesse de rotation,en prise directe en bout d’arbre.

  4. Après recherche des origines du défaut , le prob vient d’une dérive thermique au niveau de la carte de commande incorporée au quadra.
    Un deuxième modèle testé montre les mêmes défauts.La température ambiante au cours du vol a un rôle très important dans l’affaire.
    Au dessus de 18°C d’ambiante,les probs disparaissent, ceci reste à confirmer sur la durée.
    J’attends une carte de rechange de la part du revendeur chinois qui devrait confirmer mes constatations.
    C’est dommage, car les qualités de vol et la maniabilité sont là, je ne sais pas si le revendeur chinois répercutera ces constatations chez JJRC

  5. constat : la batterie n’est pas dans le cadre de la longévité vu sa qualité … et motorisation non plus ! La caméra est ce qu’elle est, je n’ai pas à m’en plaindre !

  6. Bonjour,

    Quelqu’un peut-il me dire ou trouver des pièces car il y a un moteur qui ne fonctionne plus….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.