Hedy Lamarr

17
1551

hedy-lamarr-04Ce n’est pas la première fois que je vous parle de stars de Hollywood sur Helicomicro. Cette fois-ci, il est question d’orgasme et de sauts de fréquences. Les deux n’ont a priori aucun lien, sauf à tenter des raisonnements douteux. Et pourtant…

Hollywood en 1933

A cette époque, les scènes passionnées sont filmées avec retenue, sans montrer grand-chose. La révolution est venue d’un film sorti en 1933, Extase. Il s’agit du cinquième film de l’actrice austro-hongroise Hedy Lamarr, que l’on doit au réalisateur tchèque Gustav Machatý. Elle y joue le rôle d’une femme délaissée par son mari, qui tombe dans les bras d’un amant. La caméra, pour la première fois, filme une scène d’amour et le plaisir féminin. Sans nudité, mais avec des cadrages serrés sur certaines parties du corps, de manière très suggestive. hedy-lamarr-03Elle apparait aussi entièrement nue dans le film…

Shocking !

Extase a connu un énorme succès. Même le pape Pie XII s’y est intéressé puisqu’il l’a condamné après qu’il ait été projeté à la Biennale de Venise. Hedy Lamarr (alors Hedy Kiesler) devient rapidement une star de la MGM, se marie et divorce à plusieurs reprises. Elle acquiert la réputation d’une mangeuse d’hommes, puisqu’on lui prête des aventures avec John Kennedy, Jean-Pierre Aumont, Robert Capa, Errol Flynn, Marlon Brando, Charles Chaplin… En plus d’une succession de 6 maris dont elle a divorcé après quelques années seulement. Une femme futile et capricieuse, selon ses ex-conquêtes…

Et pourtant !

hedy-lamarr-06Arrivée à Berlin en 1933, elle a quitté le pays rapidement pour rejoindre les Etats-Unis, juste avant que l’Allemagne n’entre en guerre. En 1941, elle est au sommet de sa gloire à Hollywood, mais elle se prend de passion pour les transmissions radio. Les raisons ne sont pas tout à fait claires, mais il semblerait qu’elle ait suivi de près les travaux de son premier mari, Friedrich Mandl, un industriel spécialisé dans l’armement, dont elle a divorcé en 1937. Toujours est-il qu’elle a co-déposé un brevet le 10 juin 1941, qui décrit un système de guidage de torpilles impossible à brouiller. Le principe est celui du saut de fréquences : plutôt que d’employer une seule fréquence, la transmission radio ne cesse d’en changer en profitant d’un spectre étendu (Spread Spectrum). hedy-lamarr-07La séquence était indiquée sur une carte perforée, la même du côté de l’émetteur et du récepteur.

Wifi et radiocommandes

Cette technologie a été mise de côté par l’armée américaine pour d’obscures raisons. Puis remise au goût du jour en 1962, pendant la guerre froide. Elle a été déclassifiée dans les années 1960, et adoptée par l’industrie des transmissions radio. Le brevet de Hedy Lamarr a jeté les bases du Frequency Hopping (sauts de fréquences), largement utilisé dans les appareils qui fonctionnent en 2,4 GHz, ceux en Wifi par exemple. Et bien sûr dans les radiocommandes actuelles. C’est ce qui nous permet d’utiliser simultanément plusieurs radiohedy-lamarr-02s sans qu’il n’y ait d’interférences.

Décadence

L’armée n’a pas soutenu Hedy Lamarr. Hollywood non plus : elle abandonne sa carrière d’actrice en 1957, après plusieurs échecs commerciaux. Elle s’essaie à la chirurgie esthétique, encore balbutiante, mais les résultats ne sont pas à la hauteur de ses attentes de star déchue. Elle est arrêtée plusieurs fois dans les années 60 pour vol à l’étalage, puis encore pendant les années 90, et handicapée par une cécité causée par la cataracte. Pour la petite histoire, elle a prêté son image à CorelDraw : c’est elle que l’on trouvait sur les boîtes du logiciel de retouche (graphique, pas chirurgicale). Elle n’a plus rien fait jusqu’à sa mort, en janvier 2000…

17 COMMENTAIRES

  1. Super !

    Dernière les procédés, la technique, il y a des hommes et des femmes ignorés, glorifiés.

    Des articles “back to the past to explain our hobby”, on en veut encore !

    Personnellement, j’adore l’histoire !

  2. Bravo pour cet article très intéressant! Je connaissais l’actrice, mais pas son destin très particulier. Tu as également l’art de mettre en éveil lecteur, dès les premières lignes de l’article: “cette fois-ci, il est question d’orgasme et de saut de fréquence”. De quoi surprendre, mais c’est efficace. 🙂
    La prochaine fois que j’allumerai ma RC (c’est à dire très bientôt), j’aurai une petite pensée pour Hedy Lamarr!

  3. Il y a les innombrables blogs et sites Web sur les multi et puis il y a helicomicro. C’est le seul sur lequel j’apprend des chose ! Mrme quand une news est celle de tout les autre site comme la Faa, il y a des info en plus ou des explications. La, le truc sur hedy lamarre c’est trop fort. Tous les matins avec mon kfe, helicomicro :-))) bravo

  4. Bravo, Fred. Les multirotors nous ouvrent parfois des horizons surprenants. Au vu des réactions que tu as suscitées, tu nous fais prendre conscience que les technophiles que nous sommes sont aussi, qui l’eut cru, des êtres doués de sensibilité au point de verser dans un romantisme sans artifice. Heureuse époque que celle de l’entre deux guerres, celle du cinéma muet : ne vaut-il pas mieux entendre une douce mélodie pendant l’acte suprême, plutôt que les vagissements outrés tant affectionnés par les sites spécialisés ?

  5. Bravo pour cet article !

    Je me coucherai surement moins bête ce soir et effectivement, je rejoins Jvincent .. Il y a helicomicro et les autres 😉

    Bravo Fred !

  6. Après l’étonnante histoire de la toute jeune marylin monroe avec les premiers drone militaire voici celle de hedy lamarr et ses fameuses sauts de fréquence
    Tu m’étonneras tjrs Fred !
    Bravo … et vivement la suivante 😉

  7. Fred;
    Merci pour cet article fort intéressant. Lier l’histoire à notre passion c’est toujours agréable à lire. J’apporte de l’eau à ton moulin, si tu pouvais nous parler des missiles V1 de la seconde guerre mondiale, malgré le mal et l’horreur qu’ils ont pu répandre, leur système de stabilisation mécanique et pneumatique est très ingénieux. Un peu l’ancêtre du gyroscope.

  8. +1
    j’adhère, j’adore!
    vu que je fais des drones pour prendre des photos aériennes des chantiers de fouilles archéologiques,tu devines mon internet pour l’histoire… et la, je kiffe!

  9. Héhéhé, j’ai hésité à mettre la photo seins nus en intro. Et puis je me suis dit que puisque que je ne titrais jamais “il a fait décoller son Phantom et la suite est incroyable”, j’allais m’abstenir de faire du sensationnel 😉

  10. Hedy Lamarr n’a donc jamais eu l’occasion de rester longtemps attachée à une bitte. Lamarr se faisant larguer de nombreuses fois, il lui fallait constamment mettre les voiles pour mouiller ailleurs. Enfin, si elle lit le commentaire de Lauphagui depuis l’au-delà elle en sera très flattée et pensera “tout chez moi l’habite”. Concernant la chirurgie esthétique : la lipo succion ??

  11. J’ai vu cela ce matin avec google puis autres 🙂
    Je connaissais pas du tout. Merci aussi à toi Fred pour ton super article complémentaire à tout ce que j’ai appris. 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.