CNN et les drones

6
287

cnn-00C’est un accord qui constitue une première aux Etats-Unis : la FAA, l’organisme en charge de l’aviation civile outre Atlantique, équivalent de notre DGAC, a autorisé la chaine de télévision CNN à utiliser des drones pour couvrir ses événements. Ou presque. C’est en fait un « Cooperative Research and Development Agreement » dont il est question. Pour faire simple, c’est un programme de recherche destiné à valider l’usage de drones dans un but journalistique.

Pourquoi ?

Manifestations à Moscou filmées depuis un drone.
Manifestations à Moscou filmées depuis un drone.

Parce que l’usage de drones sur des événements couverts par des chaines de télévision soulève de nombreux problèmes. Des exemples ? La plupart du temps, ces événements se déroulent en présence d’une foule, ou sur le théâtre d’accidents. Les risques de chute sur des personnes sont non négligeables, tout comme l’éventualité de gêner des secours ou des interventions des forces de l’ordre. Et en gardant à l’esprit que la situation peut être compliquée par une météo ou des conditions de vol difficiles. Cet accord inclut un partenariat que CNN a déjà initié avec le Georgia Tech Institute – les deux sont basés à Atlanta.

Auto-congratulations

Après une tornade à Mayflower dans l'Arkansas, depuis un drone.
Après une tornade à Mayflower dans l’Arkansas, depuis un drone.

C’est David Vigilante, le Senior Vice President de CNN qui l’affirme : « notre objectif est d’aller au-delà de l’équipement pour des loisirs et de faire le point sur les outils disponibles et efficaces pour produire du vidéo-journalisme de grande qualité, en utilisant différents types de drones et de systèmes de caméras ». Il est rejoint par Michael Huerta, porte-parole de la FAA : « les appareils sans pilote à bord offrent des opportunités intéressantes aux spécialistes de l’information. Nous espérons que cet accord avec CNN et les travaux que nous menons avec d’autres partenaires dans le domaine du journalisme permettront d’aider à intégrer en toute sécurité des technologies de capture de l’information et des procédures opérationnelles dans le système de fonctionnement de l’espace aérien national ».

Des déçus…

Les manifestations de septembre à Hong Kong, depuis un drone.
Les manifestations de septembre à Hong Kong, depuis un drone.

L’université du Missouri regrette que son module « Introduction to Drone Issues, Applications and Flight: for Student Researchers, Entrepreneurs, Educators and Communicators », ait été amputé au printemps dernier de tous ses vols en extérieur, alors que CNN a obtenu une autorisation. Bill Allen, le responsable du programme, a expliqué que « la FAA nous a envoyé un courrier nous interdisant tout vol en extérieur. Ceci ne nous interdit pas de voler en intérieur. Ce n’est pas facile, mais c’est ainsi que nous procédons ». Les responsables de chaines de télévision locales se sont déjà plaints d’avoir été écartés de ce programme de recherche et développement de la FAA, arguant qu’eux, en situation de proximité, étaient les plus susceptibles de tirer parti de l’usage de drones…

Source : CNN

6 COMMENTAIRES

  1. pendant que j’y pense, la manif’ palce de la république a-t’elle été couverte par des drones pour la prise de vues ? certains emplacements et déplacements m’ont semblé pas atteignables par des grues ou câbles, alors je demande..?

  2. J’ai regardé en l’air, il n’y avait qu’un hélico à basse altitude et un avion super lent à haute altitude… Plus des tireurs postés sur des balcons 🙂
    Et puis des pancartes sympas, comme celle-là 🙂

    Expresso

  3. je me suis posé la même question, mais a y regarder de près les images “aériennes” revenaient toujours au même point. Probablement des prises avec une poutre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.