Les clowns tueurs

24
725
ahs
Twisty le Clown, dans la série American Horror Story 4 Crédit photo : FX et Ciné+ Frisson / Canal+

Les actualités ne sont pas réjouissantes, les affaires de clowns méchants – voire tueurs, parce qu’il y a des cas, mais ils n’ont pas encore été dévoilés par les pouvoirs publics – se développent à vitesse grand V ! Le producteur d’électricité historique français a indiqué que des infrastructures sensibles avaient été visitées à 7 reprises par des clowns. L’opérateur a déposé des plaintes pour chaque infraction, mais ses porte-paroles ont assuré que « les visites n’ont eu aucune conséquence sur la sûreté et le fonctionnement des installations ». Il serait temps que les pouvoirs publics réagissent. Heureusement qu’il y eu cette déclaration du ministre de l’Intérieur, qui assure vouloir s’occuper du cas des clowns. « Il y a des dispositions de prises à ce sujet. Il y a des enquêtes. Il y a des dispositifs de neutralisation qui existent. Ces dispositifs, je ne m’étendrai pas sur leurs modalités parce que je n’ai pas à le faire ». On respire un peu, la France sait comment détecter et abattre des clowns, ça rassure.

Il faut agir, vite !

Les lois sur les clowns, qui datent de 2012, n’ont à l’évidence pas tenu compte de l’évolution rapide de la profession. Vous allez voir que, si rien n’est fait, on va se retrouver avec des clowns dans les hôpitaux. Ou dans les restaurants spécialisés dans les hamburgers ! Ou, peut-être pire encore, des clowns dans les goûters d’anniversaire. Bonjour la protection de la vie privée ! Ne dites plus jamais « clown » ! Le mot est trop connoté négativement. Moi, je ne l’utilise plus au quotidien, je l’ai remplacé par « Auguste ». Même « clown civil », ce n’est pas terrible…

Serrer la vis

Shawn Crahan du groupe Slipknot Crédit photo : Slipknot
Shawn Crahan du groupe Slipknot Crédit photo : Slipknot

Mais que font la police et la gendarmerie ? On le sait, pourtant : les clowns doivent évoluer en vue directe, n’ont pas le droit d’opérer en zone urbaine, ne peuvent pas s’approcher d’un rassemblement de personnes ou d’animaux, ne peuvent pas agir de nuit. Ils ne peuvent pas opérer depuis un véhicule en mouvement, non plus. Et dans le cas d’un clown en immersion, il faut un autre clown pour prendre le contrôle du premier en cas de souci. C’est simple, pourtant, la loi n’est pas respectée, les actes d’incivilités se multiplient. On semble oublier aussi les règles d’insertion des clowns dans l’espace public en vigueur, dictées par le second arrêté de 2012 « relatif à l’utilisation de l’espace public par les clowns qui circulent tout seuls ». Il y est dit que « Lorsque la distance du clown à la droite support de l’axe d’établissement public, notée « DA », ou lorsque la distance à la droite perpendiculaire à l’axe de l’établissement passant par le centre de celui-ci, est supérieure ou égale à 5 kilomètres, le clown évolue hors infrastructure destinée aux grimaces et facéties. Dans les autres cas, le clown évolue hors infrastructure destinée au maquillage et démaquillage lorsque le diamètre de son nez rouge est inférieur aux valeurs suivantes définies en fonction de la distance DA ».

Ca, mini série de Stephen King Crédit photo : ABC
Ca, mini série de Stephen King Crédit photo : ABC

Simple à comprendre, non ? Sans oublier que lorsque les clowns sont utilisés à but commercial, ils sont considérés comme « activité particulière » et soumis à des règles encore plus drastiques. La détention d’un brevet théorique de clown léger a minima, le respect des scénarios S1 à S4, des autorisations préfectorales, etc. Mais je ne m’étends pas sur le sujet : sur Heliclownmicro, on parle principalement des clowns de loisirs…

Secouons nos pouvoirs publics !

Si nos responsables élus pouvaient imaginer un amendement, et cela rapidement, pour interdire définitivement les clowns, ça serait quand même le bon sens, non ? Parce ça suffit bien, le laxisme de nos pouvoirs publics, les politiques politiciens qui ne font jamais rien. Pauvre France. Et pourtant, ce n’est pas une découverte, Stephen King nous avait prévenu de tout ça. Nous, on vous conseille d’opter pour le geste civique : dénoncez les agissements illégaux de clowns ! Attention, votre voisin en est peut-être un…

(ce post est évidemment un condensé d’âneries supposées drôles suggérées par l’actualité déprimante sur les clowns, les drones, les centrales nucléaires, et leur traitement par la presse et les politiques)

24 COMMENTAIRES

  1. Aha, il a craqué, Fred, complètement !
    Mais j’avoue que je le suis bien marré :-)))))
    Le seul truc, c’est que ça pose qd mm des vrai questions !

  2. Ca me fait penser que j’ai un nez rouge à remettre, lorsque je suis derrière ma télécommande d’Ubsan X4 :-))
    Mais… En toute intelligence !

    Merci Fred pour ce papier lui aussi… intelligent 😉

  3. C’est vrai que le traitement par France2 hier des drones était quand même flippant. Aligné un Phantom2 à côté d’un drone quasiment militaire doit commencer à bien émouvoir le bourgeois! Je suis bien heureux d’avoir un espace de liberté perso dans les Pyrénées. Le premier voisin est à 400m à vol de drone. Impeccable!

  4. Mais pourquoi a t on appelé nos quadris “drones” c’est un nom maudit comme le ragondin-dedans il y a “rat”—-
    un hélico mu par un micro turbo est beaucoups plus imposant et dangereux .mais la :- pas de problèmes c’est de l’aéromodélisme….
    – c’est du repérage de pros qui a été fait sur les centrales..et c’est grave .
    j’ai repeint mon drone avec un vernis invisible – comme ca personne ne le voit !
    mais j’sais plus ou il est ….lol !
    reste zen fred et prend un Lexomil avec un ricard……

  5. Si H. fait le clown ça ne serait pas drone, faudrait lui interdire les lieux public 🙂
    Un drone qui préside serait alors le roi des clowns ?
    Un drone sur un trône sera-t-il le roi des clowns ?
    🙂 🙂

  6. C’est pourquoi en meeting et présentations au public je ne parle plus que de “Multi-coptères” et interdis aux présentateurs (voir aux journalistes présents) de parler de “drone” lorsqu’ils décrivent nos engins.

    Le mot multi-coptère bien que plus dur à prononcer il a une connotation moins agressive 🙂 🙂

  7. Merci Fred de nous sortir de si belle manière de la morosité ambiante.
    Sans vouloir généraliser, les journaleux et les politiques, pour certains, n’ont pas encore compris, en tombant dans la surenchère verbale propre au grand cirque médiatique, qu’ils rejoignent, à leur corps défendant, la communauté des clowns patentés qu’ils cherchent pourtant à stigmatiser. Comment dit-on, déjà ? Plus on est de clowns, plus on rit ? Ah, si l’on ne peut affirmer que l’univers n’a pas de limite, on a au moins une certitude en ce qui concerne la bêtise humaine : elle est bien infinie ! (Pardon, Einstein l’avait déjà dit).

  8. Ps : Le plus ironique, comme pour france2, vu le traitement de l’info, c’est qu’ils utilisent des vues drone dans tous leur reportage dorenavant. Ils se tirent une balle dans le pied. Ils auraient été capables de montrer une centrale en vue drone pour illustrer leur commentaire…

  9. la “foire des ténèbres” est à votre porte brave gens…C’est clair qu’il y en a qui ont un véritable drone infernal qui voltige dans leur petite tête…D’où l’expression : Faire le Clown ! “ça” peut parfois mal se terminer cette petite histoire bien sympathique d’ailleurs…Tout dépend du Clown au bout du fil…m.

  10. Oh, c’est gentil David. Et dire que c’est un smiley clown que tu as mis dans le thread “suspens et indices DJI” qui m’a donné l’idée !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.