DHL et les drones

6
162

dhl-juist-03Dans la course aux annonces de livraisons par drones, DHL fait partie des pionniers. Avec un discours plus mesuré que les annonces fracassantes de Jeff Bezos d’Amazon, plus dans l’esprit de celui de Google. Des livraisons en drones ? Oui, mais pas n’importe comment. DHL avait annoncé il y a un an procéder à des tests de vols automatisés pour livrer des médicaments.

Pas si facile

L’endroit, l’île de Juist au nord-ouest de l’Allemagne, n’a pas été choisi au hasard. Le but est d’être capable de livrer de petites charges dans des zones difficiles d’accès lorsque ni les ferries ni les autres moyens de transport ne sont opérationnels. L’expérimentation n’a finalement pas eu lieu. Le vol, qui devait se dérouler sur une distance de 12 kilomètres, principalement au-dessus de la mer, a été annulé en raison d’une météo capricieuse. « Trop de vent pour que la sécurité du vol soit satisfaisante » ont expliqué les porte-paroles de DHL. Un nouvel essai prévu lundi dernier a été annulé lui-aussi. Mais ce n’est que partie remise pour cette expérimentation.

Autorisations !

dhl-juist-02Car le plus important n’est sans doute pas de réussir le vol – il suffit pour cela de trouver la bonne solution matérielle et DHL va très certainement y parvenir. L’intérêt est autre : le transporteur allemand a réussi à obtenir les autorisations nécessaires pour conduire ses tests entièrement automatisés dans une zone entièrement réservée à cet effet. Qui n’est pas une zone militaire, s’entend, mais un espace aérien ségrégué (c’est le terme consacré) pour des expérimentations civiles. La Notam (Notice to Airmen) qui la décrit indique l’étendue de la zone du vol, que l’espace est réservé entre le sol et 300 pieds (100 mètres), entre le 1 septembre 2014 et le 30 mars 2015. Alors, les livraisons sont à l’essai en Australie, aux Etats-Unis, en Inde, en Allemagne. Et chez nous ?

Source : DHL

Das schöne Video von DHL (wunderbar, non ?)

6 COMMENTAIRES

  1. Forcément du marketing. Le drone représente le summum du hightech pour le grand public, chaque société y va de son projet et surtout communique bien dessus histoire de dire qu’ils sont à la pointe du progrès. Le jour ou nous aurons résolu les problèmes de sécurité, d’autonomie, de charge d’emport et surtout d’autorisation, peut être il y aura t’il un réel intérêt économique pour ces sociétés de faire des livraisons par drone. Aujourd’hui, on en est loin! Mais ça fait avancer les choses pour tout le monde…

  2. Un quadro 🙁 (octo serait plus sécurisant en cas de problème moteur) + 15mn de vol “aller” et 15mn de vol retour soit une demi-heure d’autonomie de vol avec le poids que doit représenter le bestiau avec sa charge utile en plus ..
    Je suis preneur d’infos sur la motorisation 🙂 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.