Flytrex Core V2.0

32
703

Dsc_0016-600Le Flytrex Core ? Mais on connait déjà, il avait été testé ici. Oui, mais il s’agit de la nouvelle version, la V2.0. Petite remise à niveau si vous n’avez pas idée de ce que fait le constructeur Flytrex. Les multirotors ont beau être bardés d’électronique et capitaliser sur un récepteur GPS, rares sont ceux qui mémorisent le parcours effectué pendant un vol. C’est ce que propose le Flytrex : il s’agit d’un petit composant de quelques grammes à brancher sur votre engin volant, qui stocke les données de vos vols pour les consulter une fois au sol. A quoi ça sert ? A se faire plaisir, après coup, pour visualiser le tracé d’un vol sur une carte. Flytrex a aussi ajouté un système très américain (pourtant la société est basée en Israël) d’émulation : à vous de gagner des médailles (les « badges ») qui correspondent la vitesse la plus rapide, la montée la plus rapide, l’altitude la plus élevée. Attention, cette émulation ne doit pas vous faire oublier les lois en vigueur en France. Pas question d’aller dépasser les 150 mètres d’altitude parce que le badge correspondant manque à votre tableau de chasse, ni de prendre des risques. Notez que le Flytrex Core V2.0 nous a été prêté par la boutique StudioSPORT. Comme toujours, dites-nous si vous pensez que cela a pu influencer notre chronique…

La version 2.0

Flytrex Core V2.0 sur un Flytrex Core V1.0
Flytrex Core V2.0 posé sur un Flytrex Core V1.0

Quelle est la différence entre le Flytrex première version et celui-ci ? La première nouveauté saute aux yeux : le Core V2.0 est plus petit. Beaucoup plus, même, puisqu’il mesure 2,7 cm (3 avec une carte mémoire) de long, 2,1 cm de largeur et 8 mm d’épaisseur. Son poids ? 3,5 grammes à peine (il faut aussi un câble, entre 3 et 6 grammes selon le modèle). Il est entouré d’une gaine en plastique souple et transparent qui protège en partie ses composants. Un connecteur petit format se trouve d’un côté, un lecteur de cartes mémoire MicroSD est de l’autre côté. Et quoi d’autre ? Rien ! Comment est-il connecté à votre multirotor ? Il faut utiliser un câble, spécifique aux modèles sur lesquels s’adapte le Core V2.0. A savoir tous les appareils qui reposent sur un contrôleur de vol Naza M de DJI (notamment les Phantom), les Blade 350QX de Horizon Hobby et les engins qui sont équipés d’un contrôleur de vol de type APM 2.5 ou 2.6. Il faut un câble spécifique à chaque contrôleur, il y en a donc 3 de disponibles. L’avantage ? C’est la seconde différence majeure avec le Flytrex première version : le Core V2.0 est compatible avec n’importe lequel des modèles, pour peu que vous disposiez du bon câble. La troisième différence ne se voit pas : l’accessoire n’a pas besoin de carte mémoire pour fonctionner.

Opération à coque ouverte

Dsc_0027-600Pas le choix, il faut ouvrir votre multirotor pour installer le Core V2.0 : il se branche sur le GPS qui accompagne le contrôleur de vol de votre appareil. Nous avons réalisé la manipulation sur un Phantom FC40 de DJI. Retournez l’appareil, localisez les 12 vis autour des diodes sur les extrémités des bras des moteurs et retirez-les. Il faut encore ôter les 4 vis qui se trouvent à la base de chaque pied. Attention, le compas qui se trouve sur l’un des pieds est très sensible aux champs magnétiques : veillez à ne pas approcher de tournevis magnétique. Replacez le Phantom sur ses pieds, et soulevez délicatement la partie supérieure de la coque. Notez avec la plus grande attention l’avant de l’appareil sur la coque supérieure pour être en mesure de le refermer correctement. Dégagez doucement la coque sur le côté sans trop tirer sur les fils, mais suffisamment pour avoir accès au module Naza M et ses connecteurs.

Dérivation du GPS

Dsc_0028-600Débranchez le câble GPS du module Naza M (c’est celui noté EXP, U, X1, X2, X3. Branchez-le sur le câble de Flytrex, puis branchez le câble de Flytrex dans le Naza M. Vous ne pouvez pas faire d’erreur, les câbles sont munis de détrompeurs. Retirez l’un des petits capuchons de caoutchouc blancs qui se trouvent entre les vis qui maintiennent les pieds du Phantom. Dans le trou ouvert, faites passer le connecteur blanc du Flytrex. Branchez ce connecteur sur le module Core V2.0. Ensuite, il faut fixer le module sur le Phantom. Les recommandations de Flytrex sont les suivantes : laissez le module à l’extérieur, mais veillez à ce que le baromètre ne se trouve pas exposé au soleil. Nous avons choisi de coller le Core V2.0 sur la coque du Phantom avec un scotch double face puissant, posé du côté de la plaque où figure le baromètre. Pas de risque, puisque le composant est face à la coque, qu’il prenne le soleil directement. Sachez que des utilisateurs nous ont confié ne pas avoir pris autant de précautions : l’appareil semble fonctionner à l’intérieur de la trappe batterie, ou collé sous le ventre du multirotor… L’installation, en comptant l’ouverture et la fermeture du Phantom, n’aura pas pris plus de 5 minutes. En « 90 secondes » indique le site de Flytrex. C’est possible, mais mieux vaut prendre son temps. Vérifiez par exemple que la coque est bien remise dans le bon sens, sous peine d’une très mauvaise surprise au prochain décollage !

Boite noire…

Dsc_0048-600Que faut-il faut pour que le Flytrex enregistre vos vols ? La réponse est simple : rien ! Ou plutôt, si, volez comme si de rien n’était. Pas besoin de vous préoccuper de quoi que ce soit, le module se débrouille tout seul. Une diode verte témoigne de son fonctionnement. Et basta ! Une fois votre vol terminé, les données sont stockées dans le Core V2.0. Soit dans la mémoire interne, soit sur une carte mémoire si vous en avez inséré une. Quelle est la capacité mémoire du module ? Ce n’est pas indiqué, mais Flytrex assure qu’elle permet de stocker jusqu’à 8 heures de vol. Sachant que 10 minutes de vol produisent un fichier de 170 Ko, on peut estimer la mémoire interne à 8 Mo. Avez-vous besoin de plus que ces 8 Mo ? A vrai dire non, il est peu probable que vous laissiez les données de vol s’accumuler sans les transférer sur un ordinateur pour les consulter. Pourtant, mieux vaut utiliser une carte mémoire.

La raison ?

Dsc_0043-600Pour récupérer les données stockées sur la mémoire interne du Core V2.0, il faut une carte mémoire avec un fichier préalablement stocké (peu importe ce qu’il contient) à la racine, appelé backup.txt. Lorsque vous branchez la batterie de votre multirotor, le Core V2.0 est alimenté, lit la carte mémoire, s’aperçoit de la présence de ce fichier et déclenche automatiquement la sauvegarde des données interne vers la carte mémoire. Intéressant, mais c’est finalement peu pratique. Préférez placer une carte mémoire – une capacité de 1 Go sera largement suffisante – simplement pour faciliter la lecture sur un ordinateur et vous passer de cette étape de sauvegarde. Pensez, si vous avez utilisé le fichier backup.txt, à l’effacer de la carte mémoire. Dans le cas contraire, le module s’évertuera à copier les données de la mémoire interne sur la carte, même si la mémoire est vide ! Et n’enregistrera pas les données du vol…

Exploiter les données

flytrexaccountC’est une particularité de Flytrex : les données stockées par le module ne sont pas directement exploitables. Il faut passer par une « moulinette », celle du site de Flytrex. Et pour s’y inscrire, il faut utiliser un compte Facebook, Twitter ou Google+. Vous êtes réfractaire aux réseaux sociaux ? Il va falloir vous y faire. Ou tout simplement créer un compte rien que pour l’occasion, qui ne vous servira qu’à ça. Tout se passe via le site de Flytrex. L’achat du module Core V2.0 donne un accès illimité au service de Flytrex, via un code à saisir – il est indiqué sur une carte papier. Un conseil ? Passez dans les réglages pour limiter la diffusion des données de vos vols – que Flytrex appelle des « missions ». Il serait dommage, si vous avez volé à un endroit où vous n’aviez pas le droit de le faire, que vous fournissiez la matraque pour vous faire corriger, hmm ? Donc cliquez en haut à droite sur votre nom, puis « Account Settings ». Réglez « Uploading new missions: New mission default visible state » à « Private ». Ceci fait en sorte que vos données fraîchement envoyées dans le cloud (autrement dit sur les serveurs) de Flytrex ne soient visibles que par vous. A la ligne « Uploading new missions: Share on Facebook default value », indiquez « OFF » pour que vos vols n’apparaissent pas automatiquement sur Facebook. Le reste des réglages est moins sensible. Pensez à cliquer sur « Save changes » pour valider les modifications. Revenez sur la page principale en cliquant sur « Profile ».

Récupérer une « mission »

Quadcopter Flight Mission by Frederic Botton - , - Jul 18, 2014A chaque vol, ou plus précisément à chaque allumage du Flytrex – qui correspond à chaque branchement d’une nouvelle batterie, vous obtenez un fichier dont le nom est un nombre en 8 chiffres suivi de l’extension .fpv. Pour tirer parti des données, cliquez sur « Upload Mission », indiquez le fichier qui vous intéresse, puis « Ouvrir ». En quelques secondes, la « mission » est matérialisée dans l’interface par une carte datée, accompagnée des principales données de vol. D’un coup d’œil, on lit la durée, la distance parcourue, l’éloignement maximal par rapport au point de départ, la vitesse maximale, la vitesse ascensionnelle et l’altitude maximale. Cliquez sur la carte pour obtenir la vue complète. Sous les principales données du vol, puis la carte, se trouve un graphique qui mêle une représentation de l’altitude, de la vitesse et de la température. Amusant, mais même avec les « badges », sortes de médailles qui incitent à battre des records, même en indiquant une vidéo YouTube des vols, ce qu’on peut tirer des données est un peu décevant…

Aller plus loin ?

Pour profiter un peu plus de toutes les données stockées pendant le vol, il faut d’abord les exporter dans un format compatible avec d’autres applications. Pour cela, sur la page principale de Flytrex, cliquez sur la petite flèche blanche, puis choisissez « Export Mission ». Ensuite, à vous de choisir si vous voulez des données au format KML (compatible avec le logiciel Google Earth) ou CSV (prêt pour Excel). gearth-02Nous avons choisi de jouer dans un premier temps avec Google Earth. Si ce n’est pas déjà fait, téléchargez le logiciel (ici), puis installez-le : il est gratuit. Lancez Google Earth et attendez de voir le globe à l’écran. Ensuite, faites tout simplement un glisser-déposer du fichier KML vers Google Earth. Magie : le logiciel zoome sur votre vol et présente le parcours de votre multirotor. Zoomez avec la molette de votre souris ou le symbole « + » sur la droite de l’écran. Ce qui permet de vous apercevoir que la représentation du vol est en trois dimensions, avec l’ombre au sol. Zoomez jusqu’à ce que la caméra se trouve au sol, puis déplacez-vous avez la souris ou les outils en bord droit de l’écran. Vous découvrez le panache qui représente les évolutions de votre multirotor ! Sachez que vous pouvez mieux visualiser le parcours : faites un clic droit sur le nom de votre « mission », à gauche de l’écran et choisissez « Propriétés ». Cliquez sur l’onglet « Style, Couleur », puis « Partager le modèle », et enfin sur l’onglet « Altitude ». Là, cliquez sur « Etendre au sol ». Le parcours maintenant habillé d’une sorte de paroi. Si le rendu est trop dense, cliquez sur l’onglet « Style, Couleur », et diminuez la valeur de l’opacité…

Avec Dashware

dashw-01Ce logiciel (téléchargeable ici en version de démonstration) est spécialement prévu pour agrémenter une vidéo avec les informations fournies par un outil de tracking GPS. Lorsque le Flytrex Core V1.0 est sorti, l’intégration était un peu pénible. Mais les choses ont bien évolué depuis ! La manipulation est la suivante : chargez une vidéo, puis chargez les données de vol au format CSV. Il faut ensuite prendre le temps de synchroniser la vidéo et les données de vol. Ensuite, il suffit d’ajouter des « gauges », c’est-à-dire des indicateurs qui affichent les données de vol en temps réel. Il y a les classiques compteurs de vitesse, altimètre, mais vous pouvez aussi afficher l’itinéraire en vue simplifiée, des logos. Pour réaliser la vidéo qui se trouve un peu plus bas, il ne nous a pas fallu plus de 10 minutes, synchronisation, recherche des bonnes « gauges » et passage de chaque valeur en système métrique, insertion du logo transparent d’Helicomicro et calcul de la vidéo compris. Le tout sur un PC datant de Mathusalem (ou peut-être même plus vieux encore). Le résultat est vraiment sympa ! Merci beaucoup à Fred76 pour nous avoir fait cadeau de sa licence Dashware !

Faut-il l’acheter ?

Dsc_0004-600Le Core V2.0 de Flytrex ne souffre d’aucun défaut rédhibitoire : pas d’erreur de conception, pas de bugs, et une mémoire interne qui permet même d’oublier la carte mémoire à la maison. A peine peut-on regretter que cet accessoire ne soit pas caréné dans un bloc de plastique léger pour être plus sexy, moins looké « bidouille ». On aimerait aussi une version autonome, capable de stocker les données sans branchement au GPS. C’est-à-dire qui fonctionne de manière totalement autonome (sauf l’alimentation), avec un GPS intégré, pour pouvoir être utilisé avec n’importe quel multirotor suffisamment puissant pour le porter. Mais alors, quelle est la réponse à la question, « faut-il l’acheter » ? La réponse est oui, pourquoi pas ! Le Flytrex Core V2.0 n’est pas un accessoire indispensable, comme le serait une balise GPS/GSM ou un parachute. Pourtant il est extrêmement amusant pour visionner les vols et les présenter de manière agréable, avec des données numériques. Donc oui, ne vous privez pas si vous adorez voir et revoir les vols que vous enregistrez en vidéo. Ou si vous aimez partager vos expériences sur les réseaux sociaux. Le prix du Flytrex Core V2.0 est correct : 69 € chez StudioSPORT. Le seul détail qui fâche ? Il faut impérativement un câble, que vous vouliez l’utiliser avec un Naza M, un Blade 350QX ou un APM… pour la modique somme de 12 €. Ce qui place cet accessoire, au final, à 81 €. L’avantage, c’est que si vous changez de multirotor, vous n’aurez qu’à changer de câble (ce qui n’était pas le cas sur la version 1).

Une courte vidéo réalisée avec Dashware

D’autres photos (et captures d’écrans)

Dsc_0002-600

Dsc_0010-600

Dsc_0013-600
Le baromète altimétrique est le composant argenté en bas à gauche avec un trou

Dsc_0019-600

Les 12 vis à ôter pur ouvrir le Phantom
Les 16 vis à ôter pur ouvrir le Phantom

Dsc_0023-600

Dsc_0025-600

Dsc_0032-600

Dsc_0036-600

Dsc_0038-600

Dsc_0040-600

Dsc_0042-600

Dsc_0056-600

export

export2

gearth-01

gearth-023

 

32 COMMENTAIRES

  1. Fichier de 170ko pas Mo..;) Compter 285ko pour 15 minutes. Et définitivement moins cher sur le site de Flytrex, mais en ce moment pas sûr que çà arrive en temps et en heure.

  2. Yes, bien vu pour les Ko / Mo. J’ai corrigé… Merci ! 🙂

    Pour le prix, pas tant que ça… L’option de port à $5, c’est l’assurance d’attendre 3 semaines 🙁 Donc $49 + $25 de port EMS (1 semaine au mieux) + la taxe à l’arrivée + frais de dossier, ça dépasse (ça dépend 🙂 ). Pour le coup, StudioSPORT est bien placé… et surtout la livraison est super rapide !

  3. Pratique si on veut prouver notre bonne foi… (si on est effectivement dans les clous de la “législation…” ! cela marche uniquement sur un appareil équipé du module Naza, ou tout modèle équipé d’un GPs ?

  4. Naza, Blade 350QX de Horizon Hobby et les appareils dotés d’un contrôleur de vol APM (X350 Pro de Walkera, Iris de 3D Robotics, etc).
    Mais pas les autres… (notamment ceux à base de Multiwii)

  5. L’inscription obligatoire à un réseau social est pour moi une contrainte intolérable.
    Sans doute que cette société récupère ainsi quelque commission par nouvel inscrit.

    Pourquoi doit on envoyer nos données sur leur site pour conversion? Pourquoi doit on s’identifier pour faire cette conversion?
    Il aurait été plus simple d’inscrire l’heure et la position en clair dans un fichier log sur la carte mémoire.
    Les données auraient ainsi été exploitables par n’importe quels outils, sans transmettre les données sur le net!
    Que font ils des données après traitement?

    Le logueur devient inutilisable si la société disparait, ou décide dans quelques temps de ne plus l’exploiter.

    Le cloud est à la mode, mais dans ce cas c’est une complication inutile pour l’utilisateur, mais sans doute pas pour cette société, qui doit bien trouver un bénéfice dans ce mode de fonctionnement, en exploitant d’une façon ou d’une autre les données ainsi récupérées.

  6. Pour 20 à 30€ sur ebay, vous avez ce logger gps. => http://www.transystem.com.tw/product.php?b=g&m=pe&cid=4&sid=&id=55

    Dans les 20gr batterie et carte mémoire incluse.
    Une autonomie proche d’1h.
    Pas besoin de le connecter à quoi que ce soit. Il suffit de l’accrocher quelque part et de l’allumer.

    Je l’utilise en offshore rc et à moto. (Et parfois en voyage)
    Une version un poil plus chère dispose d’une connexion Bluetooth pour récupérer les données sur un smartphone.

  7. C’est comme cette marque de brosse à dent qui vend une brosse à dent connectée sur le reseau wifi et qui permet de savoir ou tu n’a pas brossé tes dents (en regardant bien sur sur le programme fournis avec)… ces données sont ensuite stocké dans le cloud du fabricant… et donc, accessible pour la revente à des société tel qu’assurances (pour vérifié par exemple, si tu t’es bien brossé les dents 3 x jours…, société de prothésistes… le seul point commun entre cette brosse à dent connectée et ce flytrex, c’est que nos informations personnelles qui sont émises des produits electronique doivent être revendue pour que ces fabricants puissent gagner de l’argent… le progrès à un prix…

  8. Evidemment, le principe implique tout ce que tu as décrit, donc des ennuis potentiels en termes de confidentialité, durabilité, etc.
    Mais la tendance est ainsi. Tous ceux qui ont connu la vie sans Internet ont une vision des choses, les autres s’accommodent des réseaux sociaux et le plus souvent savent en jouer. Cf cette étude des usages des 15-24 ans sur leurs smartphones 😎
    Influencia

  9. Sur les APM … C’est déjà dedans d’origine 🙂
    Au delà de visionner un vol dans Google Earth, ça log tous les paramètres de l’IMU et c’est vraiment très utile pour peaufiner les réglages.

  10. Bonjours ,

    moi j’ai commandez le flytrex V1 quand le V2 était sorti …

    Enfin bref ,à part ça ,je trouve qu’il est sympas :),juste effectivement dommage pour la confidentialité …Car effectivement ,toutes donnés sont inscrit on-line et tout le monde peut voir où on a fait volez notre quadri ,le parcours ,la vitesse max …

    Toute fois ,il y a une fonction “privé” qui sert à ce que info soit pas diffusez en public .

  11. Bravo, fred je l’utilise depuis quelques mois déja..

    Cependant c’est dommage d’en parler que maintenant car aujourd’hui Flytrex ont déjà “remplacé” Sortie comme la V3 sauf qu’il se nomme
    FLYTREX LIVE
    il est extrêmement plus complet dans le sens ou il inclus un Live tracker comprenez par la un retour de la position GPS en live pendant le vol. Ce qui peux remplacer le TK102.
    Bémol le prix : 190$ environ 150€
    Plus d’infos :
    http://www.flytrex.com/

  12. Moi, perso, je ne suis contre que mes données soient revendue pour qu’un appareil puisse voir le jour ! Plus il y aura de produit connectés, plus il y aura d’innovation (notre passion existe aussi grace à ces innovations)! Par contre, le fait de savoir est la différence !

  13. Ça ressemble trop à de la pub déguisée.

    Un bon article de Fred sur un produit qui va bientôt être remplacé et hop! les stoks de Studio Sport se vident .

  14. Ah ok, remarque bien prise en compte.

    Pour ma défense, je ne parviens pas à acheter tout le matériel et dès sa sortie, je fais donc avec mes moyens et ce qu’on veut bien me prêter. Je n’ai pas d’informations, en tous cas, sur le remplacement de ce modèle. Il y a bien une version plus évoluée, mais elle me semble exclusivement destinée aux pros avec ses fonctions en temps réel…
    Enfin, je ne pousse pas à l’achat, du moins c’est ce que je voulais faire ressortir du test (peut-être que ce n’est pas le cas). C’est amusant, très efficace, ça donne des challenges, mais ce n’est pas non plus le truc qu’il faut absolument avoir…

  15. En toute sincerité, le V3 live ne remplacera pas le V2. Ce sont 2 produits différents. (J’ai toujours pas compris à quoi le benefice du live d’ailleurs…).

  16. Certainement, d’autant que le prix est différenciant 😎
    Je suppose qu’il y a des activités pour lesquelles le live est important… Euh… 🙂

  17. Aucun problème fred, c’était juste à titre informatif, j’aime beaucoup ton travail c’est un peu toi qui ma lancé dans le drone avec tes article 🙂
    Je pense que le live te permet en cas de fly away de connaitre le lien d’impact au sol précis de ton drone sans pour autant devoir envoyer un SMS a un traceur GPS

  18. Je trouve le chargement de la mission très long

    Pour ma part il n y avait pas de code d activation ds la carte

    J ai contacter flytrex sur le site étant donner que je l ai acheter chez

    eux et m on débloquer mon activation en moins de 3 heures réponse +

    désactivation merci pour ton tuto sur le flytrex fred

  19. slt tu fait comment pour apparaitre ds la partie globe ? Tu c est fred pour faire apparaitre le point rouge dans la partie Globe histoire d etre localisé par tous les membres de france et du monde entier

    Merci Fred je sait tu a la soluce comme d habitude

  20. Normalement il n’y a rien à faire si tes missions sont publiques… Si tu as forcé la confidentialité, tu peux choisir de rendre publique une mission en cliquant sur la flèche à droite de ton nom, et en choisissant “Set mission as public”…

  21. Rajouter un Flytrex sur un Phantom 2 vision par exemple suffirait à satisfaire les conditions du scénario d’homologation S2 : “Les aéronefs télépilotés exploités dans le cadre du scénario opérationnel S-2 ou S-4 sont équipés d’un dispositif d’enregistrement des paramètres essentiels du vol, notamment la localisation, l’attitude de l’aéronef, et la qualité du signal de commande et de contrôle, permettant une analyse des 20 dernières minutes de vol.” ?

  22. Bonjour ,
    Même question que celle posée par josse34 et restée sans réponse; l’ajout du Flytrex sur un Phantom 2 suffit-il à le rendre homologable en scénario S2 ?

  23. Salut!
    En fait non, vu que ce dispositif ne récupère pas les infos du nada, cela ne satisfait pas aux conditions de la dgac.
    Bye

  24. il récupère:
    * temps de vol
    * distance parcourue
    * distance d’éloignement maximum
    * vitesse moyenne et maximum du vol
    * altitude maximum atteinte
    * positions GPS
    * température

    ça ne suffit pas pour l’homologation S2?
    Il manque quoi?
    * signal radio
    * voltage batterie
    ????

  25. Bonjour à tous, bel article qui m’a convaincu !

    J’ai donc acheté ce flytrex core 2, que j’ai installé sans souci sur mon phantom 2. Seul souci, ça ne marche pas !

    A l’allumage du quadri, les leds montrent que le cycle se fait normalement, mais il reste au stade “3 flash rapides – pause – 3 flash rapides – pause…”. Il n’enregistre donc rien sur ma carte micro SD. (carte micro SD classic de 2 Go

    Quelqu’un aurait une solution à ce problème?

    MERCI !!!

  26. Bonjour à tous, bel article qui m’a convaincu !

    J’ai donc acheté ce flytrex core 2, que j’ai installé sans souci sur mon phantom 2. Seul souci, ça ne marche pas !

    A l’allumage du quadri, les leds montrent que le cycle se fait normalement, mais il reste au stade “3 flash rapides – pause – 3 flash rapides – pause…”. Il n’enregistre donc rien sur ma carte micro SD. (carte micro SD classic de 2 Go

    Quelqu’un aurait-il une solution à ce problème?

    MERCI !!!

  27. Bonjour.
    Peux t-on faire fonctionner donc installer en même temps sur le même quadricopter le flytrex et en plus un tracker gps type TK102 par exemple ( lui auto alimenté pour le retrouver en cas de perte du drone) ?
    Connaissez vous des tutos à ce propos ?

    Merci de vos commentaires ?

  28. Bonsoir
    j’ai reçu ce matin mon core V2
    Concernant la dérivation du GPS il faut bien la faire sur la prise EXP celle qui sort du PMU v2 et qui va en EXP sur le controleur de vol ???
    Et pouvez vous svp me dire s’il y a une activation a faire car il clignote par séquence de 3 leds ensuite une pause etc….
    Concernant la micro sd il faut la formater en FAT32 ???
    Dans l’attente de vous lire, merci d’avance !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.