Panoramas depuis les airs

8
882

panorama1Les photos panoramiques, c’est chouette, la plupart des appareils photo numériques récents sont capables d’en réaliser en quelques secondes. Et depuis les airs ? Malheureusement, vous n’êtes pas à bord de votre multirotor pour appuyer sur le bouton au bon moment. C’est bien dommage, parce que les panoramas aériens, c’est super chouette. Voici, en quelques explications que nous espérons assez simples, de quoi transformer vos vidéos en panoramas !

Faites des vidéos

Le plus simple pour capter de belles images depuis les airs, c’est de filmer en continu avec une caméra de type Gopro. Ou une Mobius (voir le test ici) si vous n’avez pas envie de vous ruiner. Sauf que les photos panoramiques, ce sont… des photos, comme leur nom l’indique, et pas des vidéos. Qu’à cela ne tienne, il suffit d’isoler des photos depuis vos vidéos. Comment faire ? Imaginons que vous voulez obtenir un panorama à 360° du paysage au centre duquel vous volez. Démarrez votre caméra dans sa résolution maximale. C’est-à-dire 1080p pour la plupart d’entre-elles, mais 2,7k ou 4k pour la Gopro 3 Black Edition. Dsc_0435-600Qu’est-ce que cela veut dire ? Que vos vidéos vont être stockées dans une résolution verticale de 1080 pixels, 1440 (en 2,7K) ou 2160 (en 4K). Plus cette résolution verticale est élevée, plus vous aurez de chances de réaliser un beau panorama. Décoller, placez-vous en vol stationnaire à l’altitude qui vous convient. Moins de 150 mètres, c’est la loi. Faites tourner votre multirotor doucement, de préférence dans le sens des aiguilles d’une montre, pour pivoter sur 360°. N’hésitez pas à faire plusieurs tours, surtout s’il y a un peu de vent… Autre conseil : faites en sorte que la caméra soit placée à l’horizontale, avec la ligne d’horizon au milieu de l’image. C’est ce qui vous garantira des panoramas très larges ! Faites tout votre possible pour éviter les vibrations et les vagues à l’écran (le fameux « jello ») : ces parasites risquent de compromettre vos panoramas. Essayez aussi, autant que possible, de ne pas laisser les hélices et les bras de votre multirotor dans le champ de l’image !

Le logiciel ?

Il s’agit de Image Composite Editor (ICE), proposé par Microsoft. Un logiciel totalement gratuit, pour les versions 32 bits de Windows, mais aussi optimisé pour les versions 64 bits du système d’exploitation de Microsoft. Et sur Mac ? ICE n’est pas disponible pour cette plate-forme. Nous n’avons pas connaissance de logiciel gratuit semblable, mais l’application Panorama Maker semble donner de très bons résultats. Comptez environ 60 €. Revenons à ICE, que les possesseurs de Mac peuvent, ceci dit, utiliser avec un émulateur Windows. Téléchargez le logiciel auprès de Microsoft, en version 32 bits, ou en version 64 bits. Installez-le. Il vous faudra peut-être aussi installer l’extension Silverlight pour Windows si ce n’est pas déjà fait. Lancez le logiciel…

Couper la vidéo

La première étape consiste faire glisser votre vidéo dans la fenêtre principale de ICE. Ensuite, il faut isoler la partie de la vidéo où se trouve le panorama. Faites glisser les deux curseurs gris jusqu’à ne conserver que l’extrait qui vous intéresse. Ensuite, cliquez sur OK. Le logiciel se lance dans l’analyse de la vidéo, puis dans la composition des images. panorama0Le résultat apparait après quelques secondes (sur un PC rapide) ou quelques minutes (sur une machine un peu plus lente). Si tout s’est bien passé, le panorama est créé et vous n’avez plus qu’à resserrer le cadre pour faire disparaitre les bordures. Pour automatiser cette tâche, cliquez sur Automatic Crop dans l’onglet Crop. Si le cadrage ne vous satisfait pas, vous avez tout loisir de le modifier. Dans l’onglet Stitch, il se peut que le logiciel soit automatiquement passé sur l’un des modes Planar Motion. Préférez, avec une caméra grand angle de type Gopro ou Mobius, l’option Rotation Motion. Il ne reste plus qu’à sauvegarder le résultat. Faites glisser le curseur Options: Quality jusqu’à 100 dans l’onglet Export. La dernière étape consiste à cliquer sur Export to disk… Sachez que le logiciel vous permet aussi d’améliorer le panorama en réduisant l’effet “fish eye” (rond), l’inclinaison, etc. Pour accéder à ces réglages, cliquez sur le petit cube en 3D…

Pas satisfait ?

Les images produites par ICE ne sont pas optimisées, et il y a moyen de faire bien mieux. Mais pour cela, il faut s’affranchir de la vidéo. Le principe pour réussir ses panoramas, c’est d’extraire des photos clés des vidéos. C’est-à-dire choisir celles que vous auriez prises si vous aviez déclenché vous-même l’appareil photo. Ensuite, faites-vous aider par un logiciel spécialisé. Vous pouvez utiliser ICE, toujours lui, qui n’aura dans ce cas pas à réaliser la délicate sélection des images, ce qui lui facilite la tâche. Mais vous pouvez aussi utiliser le service gratuit Dermandar.com. C’est un site web en flash, très facile à utiliser, qui donne de bons résultats en quelques clics. Le nec plus ultra, selon nos essais, c’est le logiciel Autopano Pro de Kolor. Il se débrouille avec des photos mal cadrées, mal orientées, mal juxtaposées. Bref, il fait de petits miracles. Mais tout ceci à un prix : environ 120 € (99 € hors taxes). A vous de voir s’il en vaut la peine.

A vous de jouer !

  • La vidéo originale

  • Les étapes de la conception

panovideo1panovideo2panovideo3panovideo4

  • L’image finale

Vous pouvez cliquez pour l’agrandir !

panorama2

Faites l’essai !

Avec une vidéo en 2,7K à télécharger (ici), qui peut vous donner ce résultat…

GOPR0074_stitch

8 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    j’ai justement imaginé la chose suivante à ce sujet !
    Materiel requis:

    – Un drone (of course)
    – Un vieux Iphone ou Ipod Touch accroché à la vertical du drone.
    – Le logiciel Dermandar (souvent gratuit)installé sur ce idevice
    – Un 2eme ipad pour la prise de controle a distance du premier avec veency ou Team viewer pour declancher la prise du panorama

    Dans le cas d’un AR drone, il faut compter 3 e-devices c’est sur mais ca doit etre jouable, non ?

  2. Dans les airs, je trouve pas ça top sauf si le sol est intéressant.
    Sinon, je bossais beaucoup pour des architectes et les pano j’en ai fait plein.
    J’utilisais sticher à l’époque.

  3. Merci pour le lien, Julien !
    Juste une précision, ce post avait pour but de découvrir une solution alternative aux clichés : la vidéo (puisque la plupart d’entre nous filmons plutôt que prendre des photos à intervalles réguliers), et avec un logiciel gratuit.
    Pour obtenir mieux, il faut impérativement passer par des photos, et utiliser un logiciel commercial – rares sont les gratuits à donner des bons résultats…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.