senseFly, Parrot et le Cervin

8
489

sensefly adam klaptoczLa rubrique « les autres » accueille parfois des engins qui ne sont pas des hélicoptères, ni des multicoptères. Et cette fois-ci, c’est un drone au vol automatisé destiné à établir des cartes aériennes qui nous a séduits. A vrai dire, vous connaissez déjà le eBee si vous êtes un habitué de Helicomicro : nous vous en avions parlé il y a quelques mois, à l’occasion du salon CES 2013 (ici). Le eBee de senseFly est un petit drone professionnel qui pèse à peine plus de 600 grammes, développé par des ingénieurs suisses. La société appartient maintenant au constructeur français Parrot, célèbre pour son AR.Drone 2…

Cartes à la demande

senseflybourgetsenseFly et Parrot avaient réussi un coup de maître lors du Salon aéronautique du Bourget, en établissant une photo aérienne grand format et haute résolution de cet aéroport historique. Les porte-paroles nous avaient expliqué qu’ils avaient obtenu in extremis une autorisation de survol, très rarement délivrée… surtout pendant le salon, pour des raisons de sécurité que l’on comprend aisément. Une nouvelle mission de cartographie vient d’être réussie par les équipes de senseFly. Retour en Suisse, sur les pentes du célèbre mont Cervin (Matterhorn), au pied duquel se trouve Zermatt, un village où ne circulent que des véhicules électriques.

Au-delà des 4478 mètres

cervin1La mission était donc de modéliser le Cervin, et d’habiller le modèle 3D de photos en haute résolution. La vallée de Zermatt avait déjà servi de terrain de jeu pour senseFly, les équipes ont voulu prendre de l’altitude. Ce sont plusieurs équipes et plusieurs eBees qui ont été utilisés pour réaliser les photos aériennes en un temps record. Les chiffres ? La mission a requis 11 vols, pour un total de 5 heures et 40 minutes en l’air, avec 2188 images shootées et une distance de vol totale de 263,6 km. L’altitude maximale a été de 4707 mètres ! Le résultat, en partenariat avec MapBox, Drone Adventures et Pix4D, est à couper le souffle. La résolution (sauf à certains endroits) est de 20 cm ! Le site officiel de senseFly se trouve ici. Une modélisation interactive se trouve ici.

La vidéo de senseFly

Elle dure 4 minutes, pourtant… elle est vraiment trop courte, on en voulait plus !

<p style=”text-align: center;”>&nbsp;</p>

8 COMMENTAIRES

  1. N’est-ce pas 🙂
    Bon, je préfère la Team en bas du Cervin, hein, qui vient en télécabine. La marche sur l’arête sommitale, c’est pas gagné pour moi 🙂

  2. Pour moi non plus en plus le drone et là enfin l’aile pour monter en haut, enfin y en a qui aiment ce la jouer… 🙂

  3. Je ne crois pas que c’est se la jouer, l’alpinisme est vraiment un plaisir pour ceux qui pratiquent !
    Moi à me terroriserait d’être sur une arête comme ça, je préfère les vols en immersion, le risque d’accident est nul (poursoi)… mais la sensation est forcément moins forte…

  4. Piloté d’en haut n’a pas son pareille, comme l’alpinisme je suis bien d’accord.
    Mais si tu as un drone programmé ou en immersion que tu le fasses décoller d’un endroit ou dans autre, enfin je me comprends pour la frime.

    En revanche, j’ai une question bête, Fred comme moi tu as un robot aspirateur, lui il va partout, ne tombe pas, ne casse rien,…, il est bien conçu enfin le mien Samsung Navibot N°SR8855 qui n’est pas tout jeune.
    Nos Drones, non rien de cette technologie pour éviter les obstacles ou ce diriger, même un Phantom, pourquoi ?

  5. Voilà ce que je voulais faire à terme … venant de recevoir la tête pano 360° pour le DJI Phantom.

    Voici un résultat : http://lookit.org/vueduciel/Lac_Montriond_102013/

    Ceci est un premier test … il me reste à gérer le ciel. Et cet hiver : faire les plans en ski de rando. Fred : le ski de rando : hein , c’est pas sur une arête tout le temps … Donc t’es partant ? 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.