Protection Hubsan X4, le test

24
947

Dsc_0039-800Pour apprendre à piloter, gagner en expérience, le mini quadricoptère X4 V2 de Hubsan (testé ici) et son frère aîné le X4 version 1 (testé là) sont des engins presque parfaits. « Presque », car ils ne sont pas à l’abri d’un vol un peu chaotique et d’un atterrissage loupé. Si l’un des moteurs rend l’âme, il faut impérativement s’armer d’un fer à souder. Voilà qui calme les ardeurs des cascadeurs qui voudraient se lancer dans des cabrioles ! La solution ?

Le plastique c’est fantastique !

Hubsan propose une protection en plastique souple qui vient coiffer les hélices pour les mettre à l’abri des chocs. Pour la monter, rien de plus simple : il faut retirer les 4 hélices de votre X4 V2. Veillez simplement à mémoriser la position de chacune de ces hélices. Dsc_0033-800Si vous les placez dans le mauvais ordre, votre appareil refusera obstinément de décoller… La protection tient simplement avec un anneau qui entoure chaque moteur. Le montage ne prend que quelques secondes et ne requiert aucun outil. Veillez à ce que la protection soit correctement enfoncée, remettez les hélices : vous êtes prêt à décoller ! La question qui taraude, sachant que le X4 V2 est un appareil ultra léger : quel est le poids de cette protection ? La plupart des sites de ventes annoncent 5 grammes. Mais notre balance affiche une bonne surprise : elle ne pèse que 2,9 grammes. Le Hubsan X4 V2 pèse 36,4 grammes avec sa batterie, il passe à 39,3 grammes avec la protection… Soit un surpoids de 8 % à peine.

En pratique ?

Dsc_0035-800On se prépare immanquablement à pousser les gaz un peu plus qu’à l’accoutumée une fois le X4 V2 équipé de sa protection. Et pourtant, cela ne sert à rien. Car le comportement du mini quadricoptère est presque exactement le même avec que sans. En intérieur, on ne constate aucune différence dans le pilotage, y compris lorsque l’on passe en mode Expert pour réaliser des figures. L’engin passe les tonneaux et loopings sans broncher. En extérieur, la protection donne satisfaction, sauf si le vent souffle un peu fort. Le X4 V2 a tendance à être emporté plus vite que lorsqu’il est « nu ». Nous voilà rassurés sur le comportement de l’engin harnaché avec la protection.

Mais joue-t-elle son rôle de protection ?

Simulons un pilotage approximatif en conduisant l’appareil droit dans un mur. Doucement d’abord. La protection arrondie amortit le choc et repousse le X4 qui rebondit et part en arrière. Ca fonctionne ! Le deuxième essai est un peu plus sec : la protection joue encore une fois son rôle et le quadricoptère repart aussitôt dans l’autre sens, tout en gardant son équilibre. Dsc_0042-800Il faut le lancer vraiment fort pour qu’il perde l’équilibre et finisse pas tomber. A l’évidence, la protection est opérationnelle ! Son rôle ne se limite pas à protéger les hélices et les moteurs du X4, d’ailleurs, mais aussi à éviter que les adultes, les enfants, les chiens, les chats, les hamsters, les perruches et le mobilier ne souffrent d’un pilotage trop agressif. Attention, les protections ne fonctionnent pas à tous les coups. Parfois les hélices sautent tout de même. Mais il suffit de le remettre en place pour redécoller dans la seconde. Malgré nos efforts et de terribles embardées contre des murs, la protection a plié sans jamais rompre. Evidemment, elle va forcément rendre l’âme, tôt ou tard… mais nos essais de solidité sont concluants !

Et puis…

De petits ergots sur l’extérieur de la protection permettent de coller le X4 V2 au plafond, en isolant les hélices. Parfait si vous avez du mal à doser la manette des gaz et à toucher trop souvent le plafond. Les chocs ont tendance à faire glisser la protection sur les moteurs. Dans ce cas, les hélices risquent de toucher le plastique, et le X4 V2 ne décolle plus. Mais il suffit réajuster la protection sur les moteurs, avec une petite pression sur chacun d’eux. Dsc_0037-800Le X4 V2, c’est bien, mais qu’en est-il avec le X4 première version ? Bonne nouvelle : la protection est 100 % compatible ! Attention tout de même : retirer les hélices sur ce modèle est plus difficile qu’avec le V2. Il faut absolument éviter de sortir les moteurs de leurs cages de protection, sous peine de faire sauter leur base et ses branchements électriques. Pour réussir la manipulation, il suffit de maintenir fermement les moteurs pendant qu’on tire les hélices. Quid de l’autonomie ? Le X4 V2 « nu » vole pendant 8 minutes et 10 secondes avant d’être à court de batterie. Une fois équipé de la protection, son autonomie chute à 7 minutes et 5 secondes. Soit une perte de 19 %. C’est beaucoup. Mais finalement bien peu dans la mesure où cette protection assure par ailleurs une durée de vie bien plus longue à votre engin volant, et qu’elle ne pénalise pas les figures rapides et acrobatiques ! Reste un dernier point : le prix. La protection est vendue 6 € environ, par exemple auprès  de StudioSport.fr chez qui nous l’avons achetée. C’est bien peu au regard des services rendus. Notre avis ? Voilà un achat indispensable si vous apprenez à piloter avec votre X4…

La vidéo

Le bonheur de voir le X4 V2 cogner dans les murs sans conséquence fâcheuse, voler en extérieur sans prise d’embonpoint, et même réaliser des acrobaties comme si la protection était absente…

24 COMMENTAIRES

  1. MErci pour ce test. Cette protection est vraiment de bonne qualité et est pour moi indispensable.
    A quand le test du hubsan x4 fpv ? 😀

  2. Bonjour,
    Je me suis équipé également d’une protection et c’est vraiment très rassurant de piloter le Hubsan en intérieur maintenant.
    Petite question concernant les batteries, j’ai vu qu’il existe des batteries à 380mah.
    Est-ce que le chargeur d’origine (prévu pour des batteries de 240mah) permet de charger ces batteries également ?
    Merci.

  3. Fred tu as bu ? Je plaisante 😉 Moi qui suis un excellent pilote d’hubsan X4 dehors à l’intérieur je suis traumatisé, j’ais peur de cogner partout. Ça pourrait m’aider.

  4. C’est assez amusant de se lancer volontairement contre un mur 🙂 🙂
    Si tu veux voler tranquillement en intérieur, je te la conseille vraiment, cette protection !

  5. Bien la protection, très bien!
    Le soir J’allume le néon, et je m’entraîne a coller les moustiques au plafond. C’a m’a évité l’achat d’une raquette electrique 🙂
    Ben quoi! C’est écologique non?

  6. Après consultation d’Helicomicro.com et de ses analyses Frediennes, le verdict est tombé : FPVmaniaco-addictive généralisée.
    1ère prescription : acquisition d’un X4 V2 + protection + LiPo 400 mAh.
    Remarques sur la posologie :
    – Lors du retrait des médicaments chez le pharmacien, prévoir en plus la clé U wrench ou autre générique pour enlever proprement les hélices avant d’installer la protection.
    – Avec la LiPo 400, le X4 a un peu de mal à décoller.
    Néanmoins, avec ce traitement, la rééducation progresse bien.
    2ème prescription : ensemble FPV complet (photo + vidéo) après analyse du marché et visite de contrôle via Helicomicro et le Dr Fred !

  7. En 2ème prescription, l’équipe médicale penche plutôt pour une solution du genre DJI PHANTOM Black Edition + Gopro de chez DRONE-RC (merci Boutiques en ligne) pour la rééducation et la sensibilité proprioceptive du machin.
    Par la suite et après avis de la Faculté et surtout de la Banque en ma faveur, on pourrait s’orienter vers un traitement du type solution PRO ou SEMI-PRO de chez DRONE-RC (?) ce qui devrait calmer 45 ans de pratiques addictives en photo/vidéo qui piaillent d’impatience !

    That’s all folks …

  8. Merci Professeur.

    Sans oublier, en solution intermédiaire, les soins en aéro-médecine de la clinique du Dr Parrot ou celle du futur Dr Blade.

    ps : pour que la LiPo400 rentre bien au fond du logement de la batterie du X4 on peut enlever (délicatement) le plastique noir et son sticker pour conserver la même protection que la LiPo240 d’origine sans sur-épaisseur.
    Ainsi plus de pb de décollage.
    Tout rentre dans l’Ordre !

  9. Bonjour FRED,

    Je ne conseille à personne de rentrer dans les murs sciemment car les protections sont extrêmement fragiles et onéreuses (6.00 € pièce sans les frais de port). Pour ma part, la protection n’a duré que 3 vols avant de se casser. De plus, la cianolit n’adhère absolument pas, donc irréparable.

  10. Sciemment, non, mais en vol FPV avec le X4, c’est tout de même salvateur. Certes la protection ne résiste pas très longtemps si les chocs sont rudes, mais cela permet la plupart du temps de ne pas tomber parce que les hélices ont touché un obstacle…
    3 vols, ça me semble très court quand même. Elle n’était pas endommagée dès le départ ? Ca peut arriver…
    Pour la recoller, j’utilise de la Loctite Super Glue Power Flex de chez Henkel. Ca tient, mais tout dépend des sévices qu’on lui inflige 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.