Immersion sur mini multicoptères épisode 2 : le matériel

0
299

Après les bases (voir ici l’étape 1), voici le nécessaire pour du vol en immersion. Sur le multicoptère, il faut installer une caméra accompagnée un émetteur vidéo et d’une antenne. Au sol, il faut un récepteur vidéo et son antenne, à connecter à un écran ou des lunettes d’immersion.

Notre principale préoccupation ?

Il fallait un équipement exigeant le moins de bricolage possible. Car tout le monde n’est pas équipé d’un poste à soudure, ni des compétences pour l’utiliser. Notre solution se contente d’une seule soudure, simple à réaliser puisqu’elle ne requiert aucun geste de précision. Nous avons basé notre installation de vol en immersion sur un kit de surveillance vidéo, disponible sur le site Dealextreme.com (ici). Problème : ce kit est prévu pour un usage sédentaire puisqu’il faut alimenter caméra et récepteur via une prise de courant 220V. Solution : remplacer l’alimentation secteur par une batterie. Du côté de la caméra, il faut impérativement une batterie très légère, sous peine de ne pas réussir à décoller. La bonne nouvelle, c’est que la prise d’alimentation de la caméra cache un circuit électronique bien pratique : il est capable de transformer les 3,7V d’une petite batterie vers les 5V que requiert la caméra. Il faut donc vous procurer une batterie 3,7V petit format et un connecteur adéquat. Nous avons choisi de récupérer un connecteur sur le cadavre d’un Blade mSR. Mais si vous n’avez pas d’hélico mal en point sous la main, vous pouvez trouver un connecteur de ce type sur des sites de vente en ligne (par exemple chez GP Models, ici). Ensuite ? Il faut dénuder les fils côté caméra et côté connecteur, et les souder. Ou les entortiller pour les moins bricoleurs d’entre nous… Voilà pour la partie « bidouille » ! En théorie, il faut procéder à la même manipulation du côté du récepteur, le but étant de l’alimenter avec une batterie. Mais dans la pratique, nous avons contourné le problème en nous passant de ce récepteur !

Le récepteur ?

Nous avons opté pour un combiné récepteur et écran, disponible chez FoxtechFPV (ici). Il se présente sous la forme d’un petit écran de 2,3 pouces (6 cm) de diagonale, d’une résolution de 640 x 480 pixels. Il est doté d’un récepteur 5,8 GHz, dont les canaux sont compatibles avec ceux de l’émetteur de la caméra. Son point fort ? L’écran est équipé d’une trappe pour cartes mémoire MicroSD. Il peut donc enregistrer la vidéo en même temps qu’il l’affiche. Dans la pratique, cela veut dire que vous conservez un enregistrement de tous vos vols en immersion ! Pratique pour revivre les moments en l’air, pour comprendre les éventuelles erreurs de pilotage… Ce récepteur est doté d’une prise jack 2,5 mm en entrée. Cela permet d’utiliser le récepteur original du pack caméra, au lieu de celui de l’écran. En théorie, l’antenne du récepteur du pack est meilleure que celle de l’écran. Mais dans la pratique, la réception s’est avérée meilleure avec le récepteur de l’écran ! Cet appareil comprend un autre jack 2,5 mm, pour la sortie vidéo : vous pouvez y connecter un autre dispositif de visualisation.

Les lunettes ?

Il s’agit de l’élément le plus onéreux de notre équipement pour le vol en immersion. Nous pourrions nous contenter de l’écran… Mais il est petit et l’image est médiocre en plein soleil. Nous avons choisi d’utiliser des lunettes de marque Fat Shark. Pour limiter leur coût, nous avons acquis la version de base chez Globe-Flight.de (ici), à laquelle nous avons ajouté une batterie pour fournir l’alimentation (ici). La résolution de ces lunettes est de 640 x 480 pixels, avec un système de miroirs qui, d’après le constructeur, simule un écran de 80 pouces (2 mètres) de diagonale.

La liste des courses

En résumé, il faut, en plus de votre mini multicoptère :

  • Une caméra et son émetteur (plus un récepteur qui ne nous servira pas tout de suite) : 41 €
  • Une batterie pour la caméra : 4 €
  • Un écran-enregistreur : 80 €
  • Une carte MicroSD 4 Go : 5 €
  • Une paire de lunettes d’immersion : 269 €
  • Une batterie pour les lunettes : 30 €

Comptez donc sur une facture d’environ 430 €, à laquelle il faut ajouter des frais de ports et des taxes, pour environ 50 €. Le tout revient par conséquent à 500 € ! Ce n’est pas donné, c’est le moins que l’on puisse dire… Mais si votre budget est très serré, vous pouvez faire l’impasse sur la paire de lunettes, ce qui divise la facture par 2, au moins !

Notez que les liens que nous vous indiquons sont proposés à but informatif. C’est là que nous les avons achetés, ce qui signifie que la transaction s’est bien passée. Mais si vous avez l’habitude de réaliser vos achats auprès d’autres boutiques ou sites en ligne, autant les privilégier !

La liste des course en images

http://youtu.be/aB3GK6ThtaY

Passez en plein écran pour mieux profiter de la vidéo !

 

Au prochain épisode ?

La mise en route de tous les composants…

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.