Turnigy FBL100, le clone du mCP-X

45
929

Turnigy est une marque chinoise connue pour ses batteries, beaucoup moins pour ses micro hélicoptères. Voilà qu’elle propose un appareil aux caractéristiques très proches de celles du Blade m-CP-X de Horizon Hobby. Nous voilà encore confrontés à l’un de ces appareils quasi-copie des originaux…

Apparu il y a deux ans déjà, le Blade mCP-X reste le premier micro hélicoptère capable d’évoluer en 3D. C’est-à-dire qu’il est doté d’un mécanisme dit « pas variable » : les hélices peuvent changer d’orientation pour permettre des vols sur le dos, des acrobaties. Bref, des évolutions qui défient la gravité. C’est aussi le premier modèle de Horizon Hobby doté d’un outil électronique de stabilisation appelé AS3X, maintenant généralisé sur la plupart des modèles (hélicoptères, quadricoptères et avions) de la marque. Seul le Solo Pro 100 3D de Nine Eagles et le Genius CP de Walkera sont venus taquiner cet appareil. Pour l’acquérir, il faut encore débourser 190 € avec une radio ou 130 € sans radio. C’est cher ! Sachant que les vols 3D sont risqués, le coût de l’appareil augmente encore si l’on doit compter les pièces à racheter au fur à mesure des inévitables crashes. Mais ça, c’était avant.

Tour du propriétaire

Maintenant, il faut compter avec le FBL100 de Turnigy, un appareil qui ressemble beaucoup au mCP-X ! Autant annoncer la couleur tout de suite : il est vendu 110 $ sur les boutiques chinoises. En ajoutant les frais de port et les taxes, cela ne représente pas plus de 110 €… avec une radio. Le look de l’appareil est très réussi, avec un canopy qui rappelle des modèles grand format et haut de gamme. Les pales sont lestées avec des ergots, un peu comme celles dites « vols stables » du mCP-X. A l’arrière se trouve le rotor de queue, dont le moteur est emprisonné dans une cage qui le protège bien, lui et ses fils d’alimentation. Le train d’atterrissage est haut, ce qui évite au rotor de queue de venir frotter au sol. Dommage, toutefois, qu’il soit fait d’un plastique si fin et si fragile. Les dimensions du FBL-100 ? 23,5 cm de longueur, 9,5 de hauteur. Le diamètre des deux pales est de 25 cm en tout. Celui du rotor arrière est de 4 cm.

Préliminaires

La ressemblance du FBL100 avec le mCP-X se poursuit avec l’emploi de batteries similaires – et totalement compatibles. Pourtant celles du mCP-X affichent 200 mAh, alors que celles du FBL100 sont des 300 mAh (1S 35C 3,7V). Voilà qui en théorie doit assurer une durée de vol un peu plus longue que les 5 minutes constatées avec le mCP-X (sans acrobaties). Un autre bon point : deux batteries sont fournies, avec un chargeur (qui n’en recharge qu’une à la fois). Côté radio, le package que nous avons acheté était fourni avec la FBL-6X. Absence d’écran LCD, le look simple : nous voilà en présence d’une radio d’entrée de gamme. Mais certainement pas « bas de gamme »… Ses manettes sont agréables, réglables en hauteur. Un bouton préréglé permet de basculer en mode « idle-up » pour le vol acrobatique, un bouton permet de couper le moteur. Ce qui change par rapport à une radio plus évoluée ? Impossible de savoir comment sont réglés les trims, il faut « y aller au pif ». Et rien ne permet de changer les réglages pour augmenter la sensibilité des commandes (ou la réduire). Si vous voulez régler les exponentiels, passez votre chemin. Sachez que Turnigy commercialise une autre radio (la FBL-6S), qui remédie à ces défauts : elle est dotée d’un écran LCD et de réglages avancés. Insérez les piles (il en suffit de 4, de type AA), branchez la batterie dans l’hélico, vous voilà prêt à décoller. Et à pratiquer la voltige, puisque tous les réglages sont effectués en usine. C’est bien agréable…

Premier vol

Le Blade mCP-X se révèle souvent capricieux, refusant de calibrer son gyroscope, ce qui requiert une séquence d’appairage complète (et un peu complexe). Rien à voir avec le FBL-100. Branchez la batterie, posez l’appareil au sol, à plat. Allumez la radio : les servos de l’hélico gigotent deux fois et se calment. La procédure n’a pas duré plus de 2 secondes. Poussez les gaz, l’appareil décolle… vite ! Il est puissant, et cela se ressent. Il répond parfaitement aux ordres, mais il réagit un peu comme un cheval nerveux. Les stationnaires sont faciles à tenir, mais le moindre écart vous emmène loin, vite. Ne tentez pas vos premiers vols en intérieur, ce serait risqué pour le mobilier. Dehors, même avec du vent, le FBL-100 se révèle un plaisir à piloter. Il monte rapidement, descend tout aussi vite en restant très stable. La queue et son rotor ont tendance à osciller un peu, signe sans doute que l’électronique de bord compense la position en continu. Aucun problème pour une ascension rapide, l’appareil reste bien droit. Il peut aussi prendre de la vitesse sans que le contrôle ne devienne difficile. D’ailleurs il est très agréable à regarder, notamment avec son canopy très réussi. Comme tous les micro-hélicoptères, veillez à ne pas le perdre de vue ! S’il part trop loin, vous risquez de perdre votre orientation. Or à une distance d’une cinquantaine de mètres, ce n’est plus qu’un petit point noir ! Comment se comporte-t-il au vent ? La vitesse de rotation élevée des pales lui permet d’affronter de belles bourrasques. Bien sûr, il faut s’accrocher un peu plus en pilotant, mais l’appareil résiste et fait face. La vidéo que vous trouverez plus bas a été tournée un jour de grand vent, dans le bois de Vincennes en région parisienne. Le FBL-100 est très peu affecté par les rafales…

Et en 3D ?

Nous n’allons pas en faire mystère, nos talents de pilote 3D sont très limités. Ce qui nous empêche de réaliser des vols complets sur le dos. Nous nous sommes cantonnés à passer sur le dos quelques secondes, puis revenir à l’endroit. Peut-être est-ce en raison des pales lestées ? Toujours est-il qu’il faut un peu de place pour réussir à se retourner, à la différence du mCP-X avec lequel on parvient à réaliser cette manœuvre dans un mouchoir de poche. Mais avec une pratique plus efficace de la 3D, nul doute qu’il est possible de réaliser des acrobaties dans un espace réduit. Un autre bon point : le FBL-100 coupe les moteurs en cas de crash. Cela limite les risques d’endommager les pièces mécaniques que sont la couronnes, les engrenages, le rotor arrière, les pales, les biellettes… L’autonomie ? Comptez environ 7 minutes à pleine puissance en vol classique. Il se pose définitivement après  7 minutes 40 secondes. Les acrobaties 3D sont possibles pendant 5 minutes, après quoi l’appareil perd trop en puissance.

Pièces détachées !

Nous l’avons vu, ce sont deux batteries qui sont fournies avec le FBL-100. Une excellente initiative ! A cela s’ajoutent une paire de pales et un rotor de queue supplémentaires (avec un tournevis et une clé Allen). Un peu spéciaux, puisqu’ils sont en plastique fluorescent. A vous les vols dans la pénombre ! Turnigy offre aussi des vis, deux tringles de servos et deux biellettes de rechange. Mais ce ne sont pas ces pièces qui ont lâché pendant nos essais ! Comme nous nous y attendions, c’est le train qui s’est brisé en plusieurs endroits, victime d’atterrissages un peu cavaliers. Rien de bien grave puisqu’un point de colle a remis les choses en place…

Au final ?

Nous avons été séduit par ce FBL-100, aussi maniable qu’un Blade mCP-X de Horizon Hobby, plus nerveux qu’un Solo Pro 100 3D de Nine Eagles, et moins fragile qu’un Genius CP de Walkera. Le tout pour un prix bien inférieur à celui des trois modèles concurrents cités – y compris en RTF, c’est-à-dire avec une radiocommande fournie ! Nous l’avons acquis auprès de Hobby King (http://www.hobbyking.com). Il est également commercialisé sous la marque Hisky, modèle FBL-100, sur plusieurs sites d’achat en ligne chinois (que nous n’avons pas essayés).

Et la vidéo !

http://youtu.be/WzKmvVblM8s

Pensez à passer en plein écran pour mieux profiter de la vidéo…

 

 

Quelques photos supplémentaires

Turnigy FBL-100 à gauche, Horizon Hobby Blade mCP-X à droite
Turnigy FBL-100 à gauche, Horizon Hobby Blade mCP-X à droite
Horizon Hobby Blade mCP-X à droite, Turnigy FBL-100 à gauche
Turnigy FBL-100 à gauche, Horizon Hobby Blade mCP-X à droite

 

45 COMMENTAIRES

  1. Oups, j’avais mal compris la deuxième partie de la question, concernant la compatibilité avec le pilote birotor 🙂
    Clairement, cet hélico est un peu sport pour qui est habitué à la stabilité d’un birotor. C’est un peu comme passer d’une Twingo à une Porsche. Possible, mais il faut s’attendre à ce que ce soit un peu compliqué. Mieux vaut une progression douce et passer par l’étape d’un monorotor à pas fixe (Blade mSR/mSR-X, Trex 100, Solo Pro 2, etc.) avant de se frotter à un pas variable… Sinon c’est l’assurance de faire chauffer la carte de crédit pour des pièces détachées !

  2. Bonjour.
    J’étais bien tenté par un blade nano, mais ce petit joujou m’a l’air bien sympa. Y a t il une grosse différence entre ces deux appareils ?

  3. Le FBL100 est un clone du mCP-X. Le Nano est plus petit… Donc il y a une légère différence de taille. Pour le pilotage, c’est très semblable. Je dirais que le nano est un peu moins fragile que le FBL100 (et le mCP-X)…

  4. bonjour,
    débutant en pas collectif j’envisageais le mcpx avec une 6I pour pouvoir assagir l’engin !
    la radio vendue avec celui ci permet elle un vol assez “sage”

    d’autre part y a t’il des pièces compatible mcpx …
    y a t’il des plateau alu? etc

    merci

  5. Oui, elle permet d’avoir des vols “sages” 🙂 Mais avec un pas collectif, il y a toujours une nervosité et une vigueur qui surprennent quand on vient d’un pas fixe ou, pire, d’un birotor. Le mieux, c’est de prendre le temps de s’y habituer avec des stationnaires pour commencer, puis de petites translations, et des évolutions normales quand on se sent à l’aise. Sans l’idle-up enclenché, le vol s’apparente à celui d’un pas fixe, il est simplement plus nerveux.
    Il faut déjà bien maîtriser l’appareil pour envisager de passer en idle-up et tenter de la 3D. Mais mieux vaut s’entrainer sur simulateur au préalable, sous peine d’être pris au dépourvu lorsque l’hélico se retrouve à l’envers 🙂

    Côté pièces, oui, le mcpx est sans doute l’un des plus fournis… Plateaux alu, couronne pour autorotation, nécessaire pour passer en brushless, pales de toutes les matières et de toutes les couleurs.
    A voir chez Fun RC Toys, chez Wow Hobbies pour des trucs pointus, chez Micro Flight pour des trucs exotiques 😉

  6. je pense que je vais acheter ça !
    le vendent ils avec radio 6S prog. en RTF ? et la programmable est elle nécessaire ?
    Pour le MCPX la 6I était obligatoire à coté de la 4 vendue en RTF
    mais ici ?

    merci

  7. Oui, c’est le même. Je ne l’ai pas eu en mains, mais je viens de comparer les photos de la carte mère, elles correspondent… Le prix est carrément sympa !

  8. J’ai perdu quelques biellette, j’ai abimé une pale qui a produit de grosses vibrations. Mais tout peut arriver sur un crash, malheureusement, surtout quand on se lance en 3D, les premiers pas sont difficiles 😉

    Mais les composants à acheter en quantité, ce sont les batteries ! Rien de plus énervant que de rester coincé au sol pendant que “ça charge”… 😉

  9. oui le prix est ok mais la radio ? on voit un écran ! serait elle programmable ? à l’encontre de celle du RTF de chez HK !
    par contre elle fait vraiment cheap ! on voit pas de marque !
    à ce niveau j’hésite !

  10. merci, c’est un bon site

    il y est plus cher mais faut voir avec les FDP douane etc …

    par contre cette radio passe en easy fly sur le dos en conservant les commandes à l’endroit … ça ne me semble pas du tout formateur !
    peut on rester en idle up avec le neutre manche au centre ? j’ai vu qu’il se pose manche en bas !

    la radio 6ch de HK est elle meilleure ? il me semble mais ..

  11. Le site, c’était juste pour le descriptif plus complet que sur les autres, pas pour acheter… 😉
    C’est une radio pour débutant : pas de programmation, et un mode inversé en pilotage normal. Je n’ai jamais essayé ça, j’imagine que ça permet de démarrer sans stress. Il y a moyen de débrayer ce mode, de toutes façons…
    Mais ce n’est pas une radio haut de gamme. Pas à ce prix, de toutes façons 😎

  12. bien sûr
    mais ma question est sur la différence entre les radios :
    -celle-ci avec le mode easy et les trim visibles sur l’écran

    -la FBL-6X vendue avec l’hélico turnigy FL 100 sur HK …

    n’ayant à mon avis pas intérêt à prendre de mauvaises habitudes je préfère rester en mode normal pour piloter et savoir passer en idle up si je vais sur le dos ! idle up permet aussi de descendre plus vite je pense sans perdre la rotation donc de pouvoir rebondir plus vite également vers le haut;
    j’ai peur que la radio avec le mode easy ne puisse être en idle up normal et qu’elle soit de moins bonne qualité que la FBL-6X
    qu’en pensez vous ?
    merci

  13. Je ne peux dire avec certitude que pour la 6X que j’ai : elle en fait le minimum. Vol normla, idle up, aucun réglage. Ca suffit pour s’entrainer, c’est évidemment décevant quand on progresse et qu’on veut faire autre chose.
    La radio avec LCD me semble avoir un idle up normal, au lu de la description, c’est juste qu’elle est en commandes inversées (donc dans le bon sens 🙂 pour le vol dos par défaut. Mais comme je ne l’ai pas eue en main… A choisir, je prendrais celle-ci…
    C’est pas simple 🙂

  14. ouais
    emmerdant de pas l’avoir en main … d’après lecture de la description, il y a en bas à droite un bouton mode normal et mode hard en idle up
    l’inter en haut à gauche qui fait passer en easy est il seuleent actif en mode normal ? ou bien si on passe en mode hard par le bouton du bas , il devient alors un passage en idle up comme sur l’autre radio !

    vous prendriez quand même celle avec le cadran ? ( il ne sert qu’à visualiser les trims) on dit que l’autre a de bons manches … là, on sait pas !

  15. De ce que j’ai lu, j’ai compris que l’interrupteur idle est indépendant du mode normal ou vrai idle up. Donc il fonctionne tout le temps et force toujours l’idle up.
    De toutes façons, pour le vol dos, il -faut- de l’idle up, donc il ne doit pas y avoir de différence flagrante entre l’idle up activé avec le mode débutant (par défaut) ou le mode classique (à choisir en bas).

    La 6X que j’ai est correcte à la prise en mains, mais ce n’est pas non plus une radio formidable, manches y compris… Je pense que un appareil 3D RTF à ce prix, il ne faut pas trop attendre de la radio, elle ne peut pas être d’excellente qualité…

  16. bon, je vais commander sur rc711 … ça passe en small packet !

    Le pb radio est que sur ce modele il n’y a pas de BNF ni de bonne radio ! donc on est coincé …
    et si turnigy fait un module pour sa 9x ce sera pour la nouvelle 9xr je suppose !

  17. sur rc711 il y a du spare pour mcpx dont des brushless pas trop chers croyez vous qu’on puisse les mettre sur le V922 ? ainsi que les cycliques ?

  18. bonjour,
    j’ai reçu le V922 … de rc711… site très bien ! FDP ok ! pas de douane. j’ai pris des lipos et du spare…

    Trop de vent pour essayer dehors et très peu d’espace chez moi ..mais … j’ai fait un training-gear avec 2 jonc carbone de 2mm en croix et j’ai fait tourner pour voir …
    à l’arrêt tout ok … j’ai bien compris la radio et je laisserai sur H … décollage manche en bas et passage idle-up à 65% de gaz …
    J’ai fait tourner à 40% et là, je constate que le cyclique s’incline à droite de plus en plus comme si j’avais le manche à droite toujours tenu ! je comptais obtenir un stationnaire et décoller doucement …ça semble pas bon !
    Par contre en faisant d’un coup je fait des sauts de puce mais je n’ose pas le laisser monter.
    J’ai l’impression toutefois qu’il faille trimmer à gauche de 2 crans pour monter cool ! ou alors lorsqu’on veut décoller cool il faut compenser au manche …
    que savais vous à ce sujet ?
    merci !

  19. Je ne suis jamais parvenu à “décoller cool” avec des pas variables (mcpx, nano mcpx, genius cp, fb100. Il me faut toujours pousser les gaz un bon coup et être prêt à rattraper au manche. Donc les premiers décollages sont déconseillés en intérieur, même avec un train d’écolage… Une fois en l’air, ça secoue beaucoup moins et on peut trimmer tranquillement.

  20. Premier essai ce matin dans l’herbe tendre (mais mouillée) …tout allait bien du coté de l’hélico mais c’est vraiment vif pour moi ! j’ai pas le temps de me familiariser avec les réactions … j’ai quand même fait une boucle .. mais j’ai pas réussi à le stopper autrement que en vrac ! sans casser !

    Après des décollages francs, ça a tendance à monter vite … pas facile …

    et puis à un moment bug dû je pense à de la rosée dans les circuits j’ai rien pu faire et planté sec !

    C’est le support de queue coté châssis qui a cassé !
    La partie qui reçoit la queue est vraiment fragile à son point d’attache sur le châssis contre l’axe central : 2 petits bouts de plastique de 1,5 mm maxi qui passent de chaque coté de la tige de commande du servo du PAS … ça casse net à cette liaison …
    c’est pas cher ( 2,5€) mais il faut tout démonter et remonter et ensuite les commandes seront elles ok ? ou bien le gyro fait le travail lorsqu’on binde à plat ?

    Y aurait il un BON châssis alu ? à prendre sur un des clones ?
    Y a t’il un tuto de démontage ?

    certains mettent un tube de queue ROND plein de 2mm car le carré casse facile … mais un rond de 2mm est un peu plus souple et un peu plus lourd : cela peut il être néfaste ?

  21. Evite l’herbe mouillée, ce n’est définitivement pas bon pour les circuits… Electronique et humidité, il y a un risque, forcément !

    C’est sûr, les premiers pas en pas variable sont un peu du rodéo. Mais en quelques vols, on stabilise tout. Le calme avant la tempête puisque l’étape suivante consiste à le secouer en 3D ;)))

    Pour le châssis, je n’ai pas connaissance de version upgrade alu… Les deux clones (Hisky et FBL) sont 100 % les mêmes bestioles, y’a rien à y prélever. Pas jouable de prélever le châssis sur un Blade m-CPX, ça ne colle pas.

    Normalement, si tu démontes et que tu remontes posément, tout se passera bien. S’il te reste des trucs en main au remontage, ce n’est pas bon signe.
    Le gyro est supposé s’adapter, sur le mien il tient compte d’une charge supplémentaire (genre une mini caméra) même si ça devient un peu sport de le maintenir (à cause du surpoids).

    Pour un tube de queue rond, je ne sais pas vraiment. Je pense que c’est trop de travail pour l’adapter par rapport au gain en solidité. Mieux vaut commander quelques poutres d’avance, vu que ça ne coûte pas grand chose…

  22. j’ai idée de renforcer le nouveau châssis à ce point avant de le monter .
    la queue : en 2mm rond ça rentre bien dans le logement j’aurais juste à veiller que ça tourne pas dedans. idem pour le moteur AC
    je dis ça parce que en 2mm rond ça cassera jamais mais surtout c’est un peu plus flexible … le problème du carré creux c’est que le carbone se fendille …ou alors il faut y mettre un jonc à l’intérieur !

    J’ai l’impression que le bind est très important sur le vol qui suit ! il suffit de binder pas à plat pour que ça déconne .. faut il laisser le tout reposer 10 sec. après les 2 mvts de cyclique au bind ?
    Moi, je met l’helico à plat, et je branche la batt.
    j’attends la confirmation, puis je met la batterie dans son logement

  23. Tu as la bonne méthode, pas besoin d’attendre trop longtemps une fois la batterie branchée…

    Fais des photos si tu réalises la modif’ !

  24. Petit retour ce matin car il a volé hier et bien volé !

    Ne sachant pas piloter un CP autrement que sur simu, j’ai pris l’option d’aller à un club pour leur demander de bien vouloir l’essayer : bien m’en a pris !

    Cet hélico n’est pas “débutant” et même moins débutant qu’un mcpx !

    D’abord un truc qui au début a dérouté les 2 premiers pilotes (qui ont le mcpx)
    Ils ne le décollaient car il partait d’un coté ou de l’autre lors de l’augmentation progressive des gaz .
    Je leur ai dit avoir lu que le gyro faisait n’importe quoi au sol mais qu’il fallait oser décoller pour qu’il se stabilise. Ça a marché !
    Ensuite un très bon pilote est venu l’essayer et lui, il m’a dit de rester au sol et de prendre la sensibilité des commandes pour contrer ses embardées …
    il a décollé chaque fois très doucement ! …

    Ensuite le pilotage est sur 1mm des manches = fin et précis … radio non programmable = pas pour débutant !

    Lui, il a fait des boucles etc sans problèmes : vif et précis ! il l’a trouvé excellent surtout pour le prix !
    Mais plus pour s’amuser dans un jardin lorsqu’on est déjà un bon !
    Un mcpx avec DX6i serait bien plus facile pour débuter .

    sinon, mon bricolage est impec . queue jonc plein, arrêtoir de queue en rotation, châssis etc …

    Moi, j’ai décollé et fait quelques déplacements … mais un chose est importante pour apprendre sans trop casser :

    Dès qu’on sent qu’on ne sait plus quoi faire acquérir le réflexe à chaque fois :
    utiliser le throtle cut …. (interrupteur de coupure moteur)… ça permet de garder les pales en position de vol sans le plaquer au sol comme si on baissais les gaz à “0” …. on ne coupe que la rotation moteur et même en mettant le pas à fond positif juste après avoir coupé le moteur : ça plane jusqu’au sol …

  25. Bonne nouvelle s’il a bien volé ! 🙂
    Il ne te reste plus qu’à pratiquer 😉 😉
    L’astuce de l’interrupteur est très bien. Faudrait qu’elle fonctionne quand on vole à l’envers ! (parce c’est dans cette position que je perds souvent les pédales 😉

  26. Ça, à l’envers donc en idleup mode H , c’est pas encore mon soucis !
    mais je pense que soit tu n’as pas le temps de le retourner et tu coupes les gaz au switch et tu mets le pas négatif à fond soit tu le retournes et du pas positif à fond en coupant u switch …

    Il y a un type qui me dit pouvoir binder sa 9x Sur les WL toys …mais il n’a pas le V922 … je vais vérifier !

  27. …on n’est même pas sûr à 100% que la TX 9X de stock (V2) fonctionne bien avec le HT8 + V922…
    une fois résolu le problème d’amener la tension au module HT8 ..il y a encore la programmation …certains disent qu’ils n’ont que la moitié du manche RUDD qui fonctionne .. tout le reste étant ok !

  28. j’en reviens un peu au pilotage avec la radio origine …

    J’ai eu cette idée de le faire décoller avec une vitesse rotor plus faible ( pour avoir un gyro moins sensible) et plus de Pas … ça fonctionne pour décoller!
    (pour cela j’ai raccourci les 3 tirettes des 3 servos ..)

    Ça marche ! mais par contre dés que c’est en l’air on sent qu’il n’ y a pas assez de vitesse rotor et qu’il faut mettre les gaz et là ça monte trop et il y a trop d’inertie au pilotage ! il faudrait pouvoir alors baisser le pas et augmenter les gaz …. il faut alors vite passer en idleup pour pouvoir gérer les déplacements plus normalement …

    Aujourd’hui, comme j’ai tenu le statio plus facilement grâce à ma bricole, J’ai remis les réglages d’origine pour voir, et c’est vraiment galère à décoller même d’un coup, ça part à fond à droite et faut vite réagir et être juste sur le manche ! C’est un peu plus gérable il me semble avec 3 crans de trim à gauche, sinon, ça incline vraiment trop à droite …

    Bref :
    Le décollage est vraiment problématique … avec le mien en tous cas !
    En faisant monter les gaz, le gyro cherche à compenser et ceci d’autant plus que la vitesse rotor augmente

    Ma conclusion est que le gyro est bcps trop sensible ( c’est d’ailleurs ce qu’on m’a dit lorsque je l’ai fait essayer à un très bon pilote) ….

    Ça me parait quand même pas normal ! le mcpx ne fait pas ça !
    Avez vous des idées ?
    Serait-ce le mien qui a un pb de gyro ?

  29. A ce point, au décollage, ce n’est effectivement pas normal. Si tu agis sur les longueurs des tringles, ça va perturber trop ton vol. C’est vraiment casse-pieds qu’il n’y ait pas de potentiomètre pour régler le gyro… J’imagine que ça fait partie des allégements qui permettent un prix plancher… Comme le gyro est noyé dans la carte mère et qu’il n’y a pas de màj possible, je serais toi, je me tournerais vers rc711 pour lui expliquer le souci. Evidemment, il y a peu de chance qu’il réagisse 🙁 Autre solution, le revendre (en mentionnant qu’il s’agit d’un appareil nerveux destiné à un pilote expérimenté 🙂 ) et un prendre un autre – ou un Blade nano ou mcpx, qui a plus de chance de passer par un check qualité avant l’envoi.

  30. En fait j’ai fini par régler les tringles en bidouillant et avec 3 crans de trim à gauche ça va bien ! statio dans le salon ! je ne suis plus à courir après un poulet affolé !

    Encore mieux avec mon HT8 V1 reçu cette semaine et ma Radio stock V2 EURGLE : je vous donne les réglages car sans ça, ça ne marche pas :

    HT8 version 1 et Turnigy 9x d’origine – Réglages :

    Régalges en mode normal non Idle up

    Menu Système -:
    * Choisir Type: Hélicoptère-> Heli 3-1 (en plateau)
    * ModeuAT: PPM

    – Menu Réglage Func:
    * Revers: canaux de gouvernail dans le sens inverse, le reste dans la normale.
    * Courbe des gaz: 20 à 100%
    * Courbe de Pit (hauteur): L: 40%, 1: 45%, 2: 50%, 3: 75%, H: 100%
    on pourra régler à sa guise les courbes gaz et Pit pour obtenir un comportement plaisant
    lorsqu’on est sur les réglages pit et thr (hauteur et gaz) on a d’autres courbes programmables en switchant l’inter ID1 et ID2
    ceci permet de faire 2 courbes différentes et mettre idle UP en action

    * coupure des gaz: Hold Pos: 0%. lorsqu’on est sur le réglage courbe de Pit si on switche l’inter de coupure des gaz on peut également assigner une courbe de pit : ça permet lorsqu’on coupe les gaz par urgence avant crash, de conserver un “plané” de l’hélico sans qu’il aille s’écraser au sol !

    * Swash mix: Pit: 75, Ail: -75 et Ele: 75. ( attention j’avais mis + 75 sur AIL et rien ne marchait !)

    * DR & Expo: D / R: 55% et EXP: 40% pour les trois canaux AIL, ELE et RUDD.

    Attention : il ne faut surtout pas dépasser 60% de DR sinon, les servos s’affolent et on ne peut rien faire … ou alors on peut mettre des E. point ( pas essayé puisque c’est ok comme ça !)
    j’ai failli abandonner car ça marchait pas à cause de 100% dans les voies !!!

  31. suite à mon essai du quadri V202 ce WE venteux et turbulent, j’ai aussi sorti le V922… impossible de le décoller… pas assez de pas ! j’ai donc rallongé les 3 bras et ok, tenu le satio avec quelques déplacements … ça tient t.bien au vent … mais sur DR 30% c’est encore vif …
    Le gyro de cet hélico est vraiment capricieux il y a des fois où l’helico se couche sans pouvoir le décoller …
    avec la 9x, ça va, avec le TX du RTF je ne suis pas arrivé à décoller, il se couche à fond avant !

  32. Je précise qu’on ne peux pas mettre d’expo, car il faut pouvoir réagir instantanément pour pouvoir contrer les mvts du gyro au sol … ensuite, en l’air ok..
    j’ai même tenté un DR de 20 avec de l’expo négative afin de retrouver la sensibilité sans avoir des débattements extremes

  33. Bonjour. J’ai eu cette radio avec le kit du V922 acheté il y a quelques jours. Elle n’est pas programmable, puisque les bouton en bas à droit sont inactifs; seuls 2 servent à passer du mode 1 au 2,3,4, et a actionner les dual rates (sur tous les canaux ou off). L’écran fait joli et montre les débattements, le mode, le mode beginer/expert (dual rate on/off) et c’est tout. Elle n’est pas mal, mais j’ai acheté le module HT8 pour le piloter avec ma Turnigy9X V2. PAr contre la Turnigy AR9X est compatible avec ce modèle puisque pouvant moduler en FHSS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.