L’ouverture des 30e Victoires de la musique classique a été filmée en drone FPV par Powerloop et Air Style

1
464

Les 30e Victoires de la musique classique vous ont peut-être échappé… C’était le 1 mars 2023 à l’opéra de Dijon, un événement diffusé sur France 3. La cérémonie d’ouverture était très réussie… avec des images tournées en FPV racer ! Aux commandes, il y avait Alexis Olas de Air Style et Vincent Galard de Powerloop. Ce dernier a accepté de répondre à mes questions…

Helicomicro : Comment as-tu obtenu cette mission ?
Vincent Galard : Nous avons été contactés pour voler lors de la cérémonie des 30eme Victoires de la musique. Cela fait suite aux prestations que nous avons effectué lors de l’émission La France a un Incroyable Talent. C’est Alexis Olas, de Air Style, qui gère tous ces projets, et c’est ensemble que nous effectuons les vols.

HM : Quels sont les drones et les caméras que tu as utilisé ?
VG : Nous avons volé avec des drones 3 pouces équipés de GoPro 11. Il y avait aussi un système broadcast en Full HD pour fournir les images au réalisateur. Le but était d’obtenir une image et un flux de qualité tout en gardant une taille et un poids de machine très réduits. C’était indispensable parce qu’il y avait de nombreux danseurs.

HM : As-tu rencontré des difficultés sur ce tournage ?
VG : La principale difficulté consiste à être efficace très vite lors de tournages comme ceux-là. En effet, le temps accordé est très faible pourtant nous devions tout de même réussir un vol parfait, cadrer, assurer la sécurité des danseurs et respecter le timing chorégraphié. Nous avons eu droit à un vol de répétition en journée pour nous entrainer, et une prise le soir seulement. 

HM : Il y a de la pression pendant le vol ?
VG : Oui, tout cela amène du stress. Alexis a un rôle important et son travail est extrêmement précieux puisqu’il me permet de me concentrer uniquement sur le vol. Lui gère tout le reste, en surveillant le drone et l’environnement lors des vols. Alexis est un télépilote expérimenté, il a pleinement conscience des différents écueils à éviter. C’est un véritable travail d’équipe où l’un ne fait rien sans l’autre.

HM : Pourquoi tourner avec un drone FPV ?
VG : L’intérêt a été d’amener du dynamisme et de la modernité à la musique classique. Les images en FPV ainsi que la danse moderne chorégraphiée par Mehdi Kerkouche constituent un super cocktail. Il y a aussi le talent de l’équipe de tournage pour une magie mélange parfaitement les images shootées en GoPro et en Steadycam.

Article précédentExercice CASEX : les interdictions de vol en Auvergne-Limousin du 27 mars au 7 avril 2023
Article suivantJob : Drone-FPV-Racer recherche un concepteur 3D

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.