Suède : que penser des témoignages de survols de centrales nucléaires par des drones ?

8
665
La centrale nucléaire de Forsmark en Suède.

Les médias suédois puis internationaux se sont faits l’écho, le 15 janvier dernier, de plusieurs témoignages rapportant des survols de drones au-dessus de 4 centrales nucléaires, vers 20h. La police suédoise a rapidement publié un communiqué plus précis (voir ici). 

En voici quelques extraits : 

« Un agent de sécurité de la centrale nucléaire de Forsmark a contacté la police lorsqu’il a vu un drone survoler l’installation dans la zone protégée. Le drone est un grand modèle […] La police se rend sur les lieux avec des patrouilles et des hélicoptères et fouille la zone. Ils voient le drone se déplacer autour de Forsmark pendant un moment avant de disparaître vers Gräsö. Les policiers continuent d’essayer de localiser le drone, même avec les leurs, mais sans succès ». Le communiqué a été mis à jour plus tard dans la journée : « La police confirme que des drones ont été observés au-dessus des centrales nucléaires de Forsmark et d’Oskarshamn. Concernant Ringhals, la police ne peut pas confirmer que des drones ont été observés ». Les zones protégées sont répertoriées sur une carte à consulter sur le site officiel suédois à destination des pilotes de drones.

Pourquoi la machine s’emballe-t-elle ?

Centrale nucléaire de Forsmark en Suède et sa zone d’exclusion aérienne.

Comme d’habitude, les témoignages alarmistes se nourrissent en cascade, et les médias adorent relayer les faits-divers mettant en cause des drones. Mais dans le cas de ces survols présumés en Suède, ce ne sont pas les seuls catalyseurs. Reuters indique que les incidents ont été rapportés « un jour après que l’armée suédoise ait commencé à patrouiller dans la ville principale de l’île de Gotland, en mer Baltique, dans un contexte de tensions accrues entre l’OTAN et la Russie et d’un récent déploiement de barges de débarquement russes dans la Baltique » (voir ici). 

Militaire ?

Le quotidien Svenska Dagbladet évoque la possibilité d’un drone à voilure fixe évoluant sur de très longues distances (voir ici). Est-ce plausible ? Euractiv rapporte que le ministre de la défense suédois, Peter Hultqvist, s’est refusé à spéculer sur la présence de drones militaires tout en déclarant que ce type d’appareil avait déjà été observé lors de manoeuvres militaires : « C‘est quelque chose qui arrive de temps en temps. Nous avons modifié la réglementation afin que ce type de drone puisse être abattu. Maintenant, c’est à la police d’enquêter » (voir ici).

Que faut-il en penser ?

Centrale nucléaire de Oskarshamn en Suède et sa zone d’exclusion aérienne.

Il n’y a aucune certitude concernant la présence de drones au-dessus de centrales. Même si les témoins sont de bonne foi, la pertinence de leurs rapports peut être mise en doute, d’autant qu’il s’agit de faits qui se sont passés de nuit. Confondre un drone avec un avion ou un hélicoptère est particulièrement facile. Rappelons par exemple que cela avait été le cas lors d’un témoignage de survol de drone sur la prison de Fresnes (voir ici). Pour autant, de tels survols sont évidemment possibles, surtout dans un contexte géopolitique où les états montrent facilement les muscles. Voilà qui démontre l’importance, sur des zones sensibles, de disposer d’un équipement de détection de drones capable d’effectuer une levée de doute efficace…

8 COMMENTAIRES

  1. La dernière vidéo montrant un “drone” est plus que claire. On y voit un jet privé. Mais un expert déclaré que c’est un drone. Cet expert est en fait un spécialiste de la sécurité aérienne. Pas des drones.
    Récemment c’était un drone en plein centre-ville de Stockholm, un samedi après-midi. Pas une seuls photos, pas de vidéos sur YouTube ??? Bizarre non?
    Le gouvernement suédois entretient en ce moment là peur des Russes sur son peuple. Ca permet de faire passer bien des pilules.
    Après 30 ans dans ce pays plus rien ne me surprend avec ce gouvernement.

  2. @ LeonZ : Il y a TOUJOURS d’excellentes raisons pour que les témoignages de survols en drones soient montés en épingle, toujours 🙂
    Ici, là, et là-bas aussi…

  3. >de disposer d’un équipement de détection de drones capable d’effectuer une levée de doute efficace…

    Car bien sur ces drones sont forcément équipés des balises de signalisation obligatoires et imposées par les réglementations..
    Comment ça, non ?
    On nous aurait menti ?

  4. @ Ellie : Je parle d’un équipement de détection, hein, pas un équipement de lecture des dispositifs pour drones “coopératifs”.

  5. Les deux lieux mentionnées se situent à environ 300 et 350km de Kaliningrad.
    En dehors de toute considération politique, j’imagine qu’un drone de type Orlan-10 devrait être capable de réaliser un tel vol.
    Merci Fred pour l’analyse de fond sur le sujet des survols supposés de drone et leurs conséquences médiatiques et politiques.

  6. @LeonZ en effet mea culpa je n’étais pas sur les bonnes localités.
    La photo sur l’article de journal est un peu ridicule on est d’accord.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.