Université de Stanford : des serres inspirées des rapaces pour atterrir et attraper des objets en vol

3
551

William Roderick, étudiant à l’université de Stanford aux Etats-Unis a imaginé un système de train d’atterrissage pour drones en s’inspirant des serres des rapaces. Le but était de montrer que ce système, appelé Stereotyped Nature-inspired Aerial Grasper (SNAG, qui veut aussi dire « déchirer » en anglais), permet de fonctionner comme un train d’atterrissage capable de s’accommoder du surfaces diverses. Par exemple pour permettre à un drone de venir sur poser sur une branche d’arbre. 

Comment ça fonctionne ?

Le système repose sur des moteurs et des ressorts qui agissent comme des tendons, en absorbant l’impact et en établissant un arrimage fort en 20 millisecondes environ. Des capteurs permettent de gérer l’équilibre de l’ensemble. William Roderick a poussé l’expérience plus loin, en réussissant à attraper des objets en vol. Les applications, selon l’équipe, sont nombreuses puisqu’elles permettent à des appareils de se poser dans des environnements traditionnellement difficiles pour des drones, et de déplacer des charges lorsque leur forme, poids et matière ne sont pas connues à l’avance.

Source : Stanford News

3 COMMENTAIRES

  1. Ceci expliquerait donc cet instinct naturel de tout drone de vouloir à tout prix se poser dans un arbre ….. :))

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.