Chine : une autre vidéo du crash de l’essaim de drones pendant un show

4
11076

Une page du site Kanzhaji nous en apprend un peu plus sur le crash de dizaines de drones opérés automatiquement (voir ici). L’incident s’est déroulé à Zhengzhou dans le nord-est de la Chine, devant le complexe Wanda Plaza. Il s’agit d’un centre commercial de 392 000 m2 hébergeant des commerces, des hôtels, des restaurants, des cinémas, des appartements, construit en 2011. Le show de drones était une commande du Wanda Plaza pour célébrer son 10e anniversaire.

La vidéo montre que…

… les drones ont décollé normalement pour se placer en formation et créer des formes dans le ciel. Mais après 2 minutes 30 secondes de vol, une partie des appareils s’est mise à chuter, plus ou moins rapidement. Certains ne sont pas descendus verticalement, ils ont dérivé avec un déplacement latéral. Plusieurs appareils, comme on le voit sur la première vidéo, sont tombés dans la foule. Selon le Wanda Plaza, personne n’a été blessé par les drones, et l’incident a été porté à la connaissance des forces de l’ordre. 

Selon les organisateurs…

… il y a suspicion d’interférences générées par un concurrent qui auraient brouillé les signaux satellite et causé la chute des appareils. Ce ne serait pas une première : un incident avait eu lieu en Chine en mai 2020, dans la région de Sichuan, comme le rapporte cet article. Il n’avait pas été très médiatisé, en l’absence d’images.

Volonté de nuire

Après que 17 drones participant à un show se soient crashés, l’enquête des forces de l’ordre avait conclu à un acte malveillant d’un concurrent qui avait participé à l’appel d’offre pour organiser l’événement. Des caméras de surveillance avaient montré deux employés quittant les locaux avec du matériel de brouillage juste avant le show. Ils étaient passés aux aveux, puis le responsable de la société avait reconnu vouloir se venger de son concurrent. 

Oui mais…

Ce nouvel incident est-il également l’oeuvre d’un concurrent déçu ? Même s’il s’agit d’un acte malveillant, les conditions de sécurité n’étaient pas réunies par l’organisateur pour assurer un atterrissage sans risque en cas de perte de position GPS. L’incident est-il vraiment le résultat d’un hack et d’une attaque volontaire ? La raison est peut-être tout simplement liée à une défaillance logicielle ou humaine, beaucoup moins Jamesbondesque, et surtout beaucoup plus gênante pour l’organisateur…

Source : Kanzhaji

4 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.