Chicago : collision supposée entre un avion de ligne et un drone

39
1656
Crédit photo : Envoy Air.

C’est un incident rapporté par le site Simple Flying : les pilotes d’un avion de ligne au décollage de l’aéroport O’Hare à Chicago, à destination de Detroit, ont indiqué croire avoir touché un drone. Il s’agissait du vol Envoy Air 3961, opéré avec un Embraer E175LR, qui a décollé vers 18h20 heure locale. L’incident a été rapporté après quelques minutes de vol à peine. La discussion entre le pilote et le contrôle aérien a été enregistrée, mais partiellement.

Ce qu’on y apprend ?

Crédit photo : Envoy Air.

Le début de la conversation n’est pas disponible. On suppose que le pilote de l’avion a indiqué un incident avec un drone. Le contrôle aérien lui répond « Envoy 3961, avez-vous vu un drone au décollage ». Le pilote répond « Nous venons… nous venons… nous venons de toucher quelque chose ». Puis ajoute « Nous venons de toucher quelque chose. Je crois que nous avons touché un drone il y a 30 secondes. Nous voudrions retourner à O’Hare ». Le contrôle demande s’il y a besoin d’une assistance. Le pilote répond « Je ne crois pas, nous voudrions que quelqu’un regarde… En fait, oui, nous voudrions que quelqu’un regarde, inspecte l’avion lorsque nous serons au sol ». 

Retour sans encombre

Le vol sur Flightradar24.

L’appareil a du effectuer quelques boucles pour brûler un peu de kérosène et réduire son poids, trop élevé pour la procédure d’atterrissage. Le contrôle aérien a demandé « Quand vous serez disponible, dites-nous au bout de combien de temps après le décollage vous avez touché ce drone ». Réponse du pilote : « Nous étions… C’était juste après le virage. Nous étions à environ 2500 pieds [760 mètres]. Nous étions en train de grimper à 2500 pieds. Nous étions à environ 4 miles [6,5 km] au nord-ouest de l’aéroport lorsque c’est arrivé, à sans doute 2500 pieds ». Le vol sur Flightradar24 indique pourtant un début de vol au nord-est de l’aéroport de O’Hare, puis vers le nord lorsque la collision a été déclarée.. 

Des dégâts ?

L’avion s’est posé sans encombre vers 19h00 heure locale. L’article de Simple Flying ne rapporte pas le résultat de l’inspection de l’avion. Il mentionne seulement qu’il est resté au sol à Chicago pour la nuit, puis a repris du service le lendemain. On peut par conséquent supposer une absence de dégâts.

Drone ou pas drone ?

Superposition du vol avec Flightradar24 et des protections DJI GEO. La zone bleue est interdite de vol sur les appareils récents de DJI. L’ovale rouge indique la zone probable de l’incident.

Il est impossible d’être certain de quoi que ce soit. Les drones de DJI et de la plupart des autres constructeurs ne sont pas en mesure d’atteindre 760 mètres de hauteur. Sauf évidemment s’ils sont bidouillés. Ou anciens. Ou s’il s’agit d’appareils de construction personnelle. Le témoignage du pilote est évidemment pris très au sérieux par le contrôle aérien.

Mais…

Il ressort de cet incident que la collision avec un drone est une hypothèse formulée par le pilote, sans confirmation visuelle ni par le pilote lui-même ni d’autres membres d’équipage, ni au sol. Le contrôle aérien n’a pas jugé nécessaire d’interrompre le trafic, et l’avion ne semble pas avoir été endommagé. La probabilité d’une collision aviaire plutôt qu’un drone est évidemment élevée. Cet incident montre, une fois de plus, l’absence – et l’importance – d’un équipement de détection des drones à proximité des zones sensibles pour effectuer l’indispensable levée de doute. Il faudra attendre les résultats de l’enquête du NTSB pour en savoir plus…

Source : Simple Flying

L’enregistrement audio du vol

 

39 COMMENTAIRES

  1. Tout ça pour cela ?
    Honnêtement ?
    Où l’on apprendra plus tard que le pilote avait besoin dune excuse pour passer une soirée avec sa petite amie sans être pénalisé par son patron.
    Où qu’il avait des courses à faire.
    Où que …
    Etc, etc…
    En attendant cela démontre bien qu’il faut des appareils de détection des drones ! Sérieusement ?

  2. @Ellie : message sans fondement et purement spéculatif. Il faut arrêter decm croire qu’une collision avec un drone est impossible. Cela est déjà arrivé, et cela arrivera encore. Sous en persuadé.

  3. @ Fred1 : Oui, c’est mathématique, ça arrivera encore 🙂
    Mais dans le cas de ce fait-divers, il n’y a pas assez d’infos pour conclure à une collision avec un drone, ni bien sûr à une absence de collision avec un drone. Ce qui est gênant, c’est que tous les titres d’actus sur le sujet sont formels.

  4. Là où on va rire, c’est pour les compagnies d’assurance :
    Avant de rembourser des millions pour des vols annulés, aéroports bloqués, ou appareils endommagés, elles seront peut être un peu plus regardantes sur les faits, que les journaux à sensations 😀

  5. @Fred : l’avion s’est annoncé à 2500ft : ce n’est pas une hauteur, mais une altitude (les avions decollent avec un calage altimetrique au QNH, soit un calage par rapport au niveau moyen des mers).
    L’aérodrome de Chicago ayant une altitude de 673ft, cela veut dire qu’à l’altitude de 2500ft QNH, l’avion était à une hauteur de 2500-673=1827ft, soit 556m de hauteur.

  6. @Fred1
    >Il faut arrêter decm croire qu’une collision avec un drone est impossible. Cela est déjà arrivé, et cela arrivera encore. Sous en persuadé.

    Oui, surement, dans le passé et dans le futur, mais manifestement pas là.
    La définition même d’un raisonnement spécieux ;-).
    Personne n’a rien vu, rien constaté, pas de dégâts apparents, ni en vol, ni au sol – rien, nada.
    Juste un pilote qui a pensé (c’est une “hypothèse”) qu’il aurait pu touché un “drone”.
    Et pourquoi pas un ovni extraterrestre (c’est ce qu’il aurait dit dans les années 50 et 60) ?
    Ou l’Ankou en Bretagne ?
    Il faut arrêter de croire que ce n’est pas possible. Certains ont déjà vu l’Ankou, et croyez moi d’autres le verront encore ! Et c’est vrai depuis bien plus longtemps que les “drones”…

  7. @Ellie : manifestement, on n’en sait rien du tout. Tu ne peux donc pas affirmer que ce n’est manifestement pas le cas.
    Ca me rappelle le pilote en approche sur CDG qui a VU un drone qui l’a croisé.
    Des personnes, qui n’avaient absolument rien à voir dans l’histoire, ne se sont pas privées d’affirmer que c’était de la foutaise (un peu comme tu l’insinues en ce moment).On se demande bien sur quelle base ^^
    Bref, on ne sais pas si cet avion a touché un drone ou non, mais il est ridicule d’affirmer que cela n’est pas arrivé, surtout quand on est pas concerné.

  8. @ Fred1 : Tu sais, je me méfie des “VU”. Lors du 2e Forum du CDC, j’ai rencontré un pilote d’une filiale d’Air France qui a assuré publiquement avoir croisé un drone depuis son Embraer en approche de Roissy. En discutant avec lui, ce n’était plus vraiment une certitude, c’était bleu, avec le haut rond et le bas carré, ça s’est passé en une fraction de seconde. Et donc au final, “oui, c’était peut-être un ballon, je ne sais pas”.

    Le problème, à chaque fois, c’est le “je ne sais rien mais j’assure que je sais avec aplomb, ça va passer”, avec le paroxysme à Gatwick.

    Je n’en démords pas : tant qu’on (c’est-à-dire toutes les zones où c’est un problème réel, pas juste d’inconfort) ne sera pas équipés de système de détection fiable (et non basé sur la coopération du pilote de drone), ce sera la porte ouverte au n’importe quoi.
    Pour l’instant, on est loin du quoi qu’il en coûte pour s’équiper…

  9. @Fred : celui que je connais, il l’a très bien vu.
    Et pour devancer ceux qui disent qu’il est impossible de distinguer un drone à cette vitesse (moins de 250kt dans cette tranche d’altitude), si moi j’arrive à reconnaitre et à éviter des piafs à 450kt, un pilote de ligne peut tout à fait reconnaitre un drone à 250kt.

  10. @Fred1
    >celui que je connais, il l’a très bien vu.

    Comment noyer le poisson et faire d’un cas particulier surement vrai une généralité pour tous les autres cas… Dans les bars de chez nous, les soirs de pleine lune, on parlerait quand même plutôt de l’Ankou, avec une grande certitude ;-). Et accolés au comptoir, il y a aussi eu parfois des pilotes. CQFD donc ? C’est du même niveau.

    Ou faut il simplement raison garder et tenter de penser avec le plus de lucidité possible ?
    Il y a tellement eu de cas où les informations ou présomptions initiales se sont révélées inexactes ou fausses (oups) que statistiquement il y a bien plus de chances que ce soit encore le cas – surtout quand une fois de plus RIEN ne peut être constaté, seulement une éventuelle possibilité de supposition que cela aurait peut être pu être éventuellement…

  11. @Ellie : Justement : il faut garder raison et penser avec le plus de lucidité possible comme tu dis, et accepter que cela puisse arriver, sans systématiquement botter en touche en disant que cela est forcément impossible. Et d’ailleurs, cela est déjà arrivé (c’est un fait).
    Il faut un minimum d’ouverture d’esprit. Encore une fois, sur ce cas là, tu ne sais pas ce qu’il s’est passé (moi non plus d’ailleurs). Donc, à moins que tu ne te prennes pour une divinité omniprésente, il ne sert à rien de dire qu’il ne s’est manifestement rien passé. Tu n’en sais absolument rien !
    Les faits : un pilote pense avoir peut-être eu une collision avec un drone vers 2500ft. C’est tout. C’était peut être le cas, ou non. Et ce n’est pas à toi de décider ce qu’il s’est vraiment passé.
    Lol.

  12. Pourquoi ne pas placer un mec pour visionner les images des fréquences 5.8 Ghz aux alentours de l’aéroport ? ça permettrait déjà d’écarter une bonne partie des drones de “construction personnelle”, au moins enregistrer toutes ces fréquences dans une boite noir au sol pour revenir les consulter en cas de problème, obliger les pilotes a afficher un code personnelle dans leur DVR sous peine de se voir trianguler et pénaliser.

  13. un code personnelle dans leur OSD*
    ont pourrait même compiler toutes les infos utiles comme l’altitude du drone, sa postion GPS, l’identifiant du pilote, sa vitesse etc dans un code qui s’afficherait dans l’OSD, comme ça un serveur au sol analyserait toutes les données et les compilerait dans une carte visuelle pour les avion et contrôleurs au sol

  14. @ Fred1 ….. Je t’ai déjà dit qu’il te faut éviter de voler à 50 ft au milieu des flamants roses 🤣🤣🤣🤣 …… Pooooovre bête !!!

  15. J’avoue que depuis qq années, lors de mes décollages (avion grandeur) c’est une pensée omniprésente ….. mais vu l’assiette lors de la montée initiale j’ai beaucoup de mal à voir un objet arriver en dessous de mon aéronef ….. ça stresse un peu !!!
    Si je le peux je fais d’ailleurs assez souvent une montée à pente max pour m’éloigner du sol le plus vite possible.
    Durant la finale je reste aussi très vigilant dans l’axe de mon avion mais je pense que je serai incapable de détecter, à ce moment là, un drone arrivant par mon travers droit ou gauche !
    Maintenant Fred1 si tu me dis réussir à apercevoir un oiseau à 450 kts ça me rassure un peu !!!

  16. @picooz : pas bête ton idée, il y a peut-être un truc à creuser là.
    @Laurentr2008 : chuut, il faut pas le dire… Officiellement, je fais du 250ft/450kt ^^
    Pour les piafs, c’est quand même chaud à ces vitesses. Des fois, on les voit pas et on ne ressent pas l’impact. On ne s’en rend compte qu’au sol quand on se fait engueuler par le pistard. D’autres fois, on les voit pas, mais on ressent bien l’impact (ou on le voit quand on se prend le piaf dans la verrière…).
    Dans d’autres cas, on les voit au dernier moment, et on serre les fesses (encore pire quand c’est une nuée d’oiseaux !). Mais il arrive aussi qu’on les voit arriver, et qu’on arrive à manœuvrer pour éviter la collision. Mais faut pas chômer ! Et c’est pareil pour les petits tagazous d’aéroclubs, les ULM (et même une fois un parachutiste dans le RTBA !!!) : j’ai déjà eu des grosses frayeurs avec des manœuvres d’évitements faites in-extremis.
    J’ai jamais eu personnellement le cas de l’évitement de drone, mais comme toi, on y pense souvent…

  17. Alors en parlant purement technique ,des solutions y en as plein .Le problème est que ça coutent cher ,la DGAC Allemande a estimé le cout a environs 1/2 milliards d’euros ,juste pour de l’anti drone (avec des trou dans la raquette ,une personne qui a l’intention d’être hostile ,restera hostile),perso y a d’autre truc qui me font plus flipper que le drone .
    Le gros problème c’est qu’il n’y a pas de retex sur ça . Après c’est comparé le risque drone a d’autre risque , aviaire , aéronef hors plan de vol ect …. C’est voir ou le drone ce situe dans l’échelle de risque . Je pense sincerement que le risque est supérieur pour les pilotes hélico (gendarmerie-samu-dragon), pour en avoir discuter avec eux .
    Le principe du transpondeur sur drone (e-ID)en wifi pour de la construction amateur est techniquement une connerie ,si tu veut faire un truc qui ne marche pas ,fallait faire ça ,c’est une idée a la con .
    Un truc qui pourrait être intéressant mais j’ai pas de nouvelle dessus est que la DSNA avait l’intention de sortir un SOFIA drone . En gros le transpondeur est au sol via ground station ,et tu évolue dans une bulle ,et techniquement ,y a la possibilité de faire une remonté sur un serveur . Pareil ,techniquement ,y a la possibilité de faire du Long range en zone ségrégué ,et faire des systèmes de remonté d’alarme aussi bien pour le pilote que le télépilote (les anglais bosse pas mal sur ça ) .Flight aware via ADS-B est un bon exemple .

  18. Et puis bon ,l’histoire du collaboratif pour l’e-id ,mouais ,c’est plus la pilule pour faire passer le truc ,de toutes façons ,c’est a la limite pas une mauvaise chose pour les drone commerciaux type DJI-Parrot-Yunec ect … Ou de toutes façons tu as pas le choix avec les mise a jour . Dans ce cas là ,c’est pas forcement une mauvaise idée , j’espère juste qu’ils ont fait des bon algo pour repérer les faux positifs !! L’e-ID ,ça a été fait pour les drones commerciaux ,le problème c’est que c’est baisé par la construction amateur !

  19. @Fred1
    Ah enfin, tu reconnais que personne ne sait rien, que ce ne sont que des suppositions parmi plein d’autres et que ce n’est pas parce qu’on connait un pilote qui lui en a vu un…
    Statistiquement, et d’après tes propres expériences, il y a quand même beaucoup plus de chance que la très très grande majorité des chocs soient liés à des oiseaux.
    La plupart de ces cas remontés à grand renfort de presse ne font du bruit que pour rien, beaucoup trop de bruit, si ce n’est à justifier d’autres choses…
    Faire peur à moindre cout, il en sortira toujours un lobby interessé par (un gain / un controle / un nuage de fumee masquant d’autres risques…).
    Et surtout dans l’echelle des risques, il y a surement d’autre priorites beaucoup plus importantes.
    Au fait, simplement pour préciser, moi aussi je vole… et j’ai aussi un drone.
    Et j’ai travaillé pendant longtemps à la Hague, où il est tres clair que si n’importe quel petit avion bien chargé d’explosif ou n’importe quel truc a reacteur s’ecrasait sur les hangars à combustibles retraités, simplement protegés par des toits en toles, cela pourrait provoquer assez facilement un Tchernobyl x 10 en terme de contamination.

    Echelle de risque reel contre emballement de communication mediatique – comme d’hab, qui profite le plus ?
    C’etait juste cela le message a la base…
    Allez, on va se boire un verre au bar de l’Ankou ? 😉

  20. Et pour avoir volé sur pleins de transports un peu partout, y compris dans les pays occidentalisés, je ne te raconte pas la liste d’excuses que l’on peut trouver pour masquer un peu la réalité ou la réinventer pour nous arranger.
    Mais bon, cette liste va faire un peu ancien combattant et elle reste entre un public de connaisseurs, par sur un forum Internet. Pas la peine de s’en vanter ici ;-).

  21. @Ellie : Merci de ne pas inverser les rôles. C’est bien toi qui a affirmé dès le début qu’il ne s’était manifestement rien passé. Et je t’ai répété plusieurs fois que tu ne pouvais pas dire cela, car personne n’en sait en fait rien (et je n’ai jamais soutenu que cela était arrivé). Tu te fous du monde là.
    Je te cite : “Où l’on apprendra plus tard que le pilote avait besoin dune excuse pour passer une soirée avec sa petite amie sans être pénalisé par son patron.”, “Oui, surement, dans le passé et dans le futur, mais manifestement pas là.”, “Et pourquoi pas un ovni extraterrestre (c’est ce qu’il aurait dit dans les années 50 et 60) ?”.
    Donc, entre affirmer qu’il “ne s’est manifestement rien passé”, et dire que “de son point de vue il est statistiquement peu probable que cela soit arrivé”, ce n’est pas la même chose, hein…

  22. @Ellie : un exemple de comparaison : si je te vois rouler un peu vite en ville, et que je dis aux gens qui sont autour de moi que manifestement tu es sous l’emprise de l’alcool et qu’en plus tu ne dois pas avoir le permis de conduire, suis-je légitime ? Non, car en fait je ne sais pas si tu es alcoolisé, et je ne sais pas si tu es détenteur du permis ou non. Cette affirmation est prématurée et sans fondements. Un peu comme quand tu dis qu’il n’y a manifestement pas eu de collision entre ce liner et un drone. Tu n’en sais rien. Tu peux par contre faire partager ton impression personnelle qu’il est peu probable qu’il y ait eu une telle collision 😉

  23. @Fred1
    Effectivement, personne n’en sait rien – mais cela fait les gros titres.
    Pour quelle raison ? Dans quelle dynamique ?
    C’est cela le message à la base et le sujet de discussion.
    Et peut être qu’une formulation particulière a pu porter à confusion.
    Maintenant, si tu essaye de l’emmener sur d’autres terrains pour d’autres raisons qui te sont propres, ou sur lesquels tu es particulièrement sensible ou irritable, avec ce qui peut paraitre être des raccourcis de raisonnement ou un filtre de lecture particulier (vu de l’extérieur et sans connaitre tes motivations ou ton expérience), en zappant ce que j’ai expliqué comme le message principal, bin personne n’y peut rien…
    Aussi en plus de 40 ans de vol, des manipulations, des excuses, des erreurs d’appréciation, des certitudes injustifiées, des circonstances particulières, j’en ai vu des dizaines, j’en ai fait moi même, j’ai même été quelques fois au tapis pour diverses raisons – donc tout remonter sur des “drones” pour tout et n’importe quoi, c’est juste une hystérie collective et un emballement médiatique, et c’est juste pas sérieux et manipulateur. Point.

  24. @Ellie : “des certitudes injustifiées”. En effet. Il ne faut donc pas avoir des certitudes sur le fait que cette histoire ne peut pas avoir pour origine un drone. Ce qui est manipulateur, c’est justement de faire croire à une hystérie collective et un emballement médiatique.
    Encore une fois, il faut rester sur les faits : un pilote à cru avoir eu une collision avec un drone, et a fait remonter cette info, comme il a l’obligation de le faire. Point. Les médias ont fait un article sur cet évènement. Point.
    Maintenant, extrapoler en disant que c’est du “tout et n’importe quoi” et que c’est manipulateur n’est pas très pro, surtout pour une personne qui a déjà bourlingué dans le milieu aéro.
    A te lire, on a l’impression qu’il faudrait interdire aux PN de faire de la remontée d’information quand ils pensent avoir eu affaire à un drone, ce qui serait hyper grave, et pas du tout dans le sens de la sécurité aérienne. Es-tu conscient de cela ?
    Il ne faut pas faire une généralité de certaines choses que tu as déjà vu, et qui étaient certainement une manipulation. Bref, il ne faut pas voir la manipulation partout (cela s’appelle être paranoïaque…).
    Enfin, ce qui a surtout déclenché les gros titres (qui n’en sont pas en fait), c’est que l’avion a annulé son vol en faisant demi tour. La supposée collision avec un drone n’est que le détail de l’évènement, mais qui attire l’attention, car les drones sont quelque-chose de nouveau.
    Un pilote, quand il pense avoir eu une quasi-collision/une collision, doit faire remonter cette information, en disant ce qu’il pensait être à l’origine de cette collision. Même si c’est un drone. Ce n’est pas quelque-chose de taboo 😉

  25. @ Ellie : Si un jour j’étais amené à avoir une collision, ou une quasi-collision avec un drone, et que suite à mon dépôt d’ASR, des personnes seraient amenées à dire, un peu comme tu le fais maintenant, que c’est du n’importe quoi, que c’est de la manipulation, que j’avais en fait besoin d’une excuse bidon pour justifier je ne sais quoi, que cela a pour seul but de “faire peur”, que “pourquoi pas un OVNI extraterrestre, que vu qu’on a pas constaté de traces sur l’avion au sol c’est forcément que j’ai inventé l’évènement, etc, ……, j’aurais beaucoup de pitié ces personnes là, qui auront bêtement jugé un évènement sans y être, et sans rien savoir. De la bêtise quoi…

  26. @fred1
    ?
    Allez, une nouvelle interpretation et un nouveau filtre de lecture ;-).
    Personne n’a parlé de la procedure de remontee d’information, ni de la légitimité de suivre un protocole, mais du bruit qui est fait autour de ce type d’incident, jamais démenti, souvent reutilisé dans la psyché collective pour faire passer autre chose.
    Comme les survols de centrale nucléaire, Gatwick, le survol d’école à Toulouse, etc… Gros bruit, puis pchit, plus rien.
    C’est un sujet qui est à la mode mediatique, on sait que cela va marquer les esprits et dans l’échelle des risques, très franchement il y a peut être plus prioritaire. Sans le denier, c’est l’arbre qui cache la forêt.
    Le pire c’est que sur le fond, la procédure tout cela, bien sûr que l’on est d’accord.
    Bon bref…

  27. @Ellie : comment crois-tu que cette histoire a fait surface ? Par un process de remontée d’information de la part du pilote (tu devrais connaitre ces choses là), et par un article journalistique. Rien d’extraordinaire.
    Le bruit fait autour de ce genre de faits nait principalement des interprétations et suppositions complotistes faites par les gens, essentiellement en commentaire des articles ou forums (comme c’est le cas ici).

  28. Bref, je ne dis pas que certains abus sur ce thème n’ont jamais eu lieu, mais qu’il ne faut pas se baser sur ces abus passés pour affirmer que FORCEMENT, sur ce cas là, c’est aussi un abus, comme tu l’as supposé. On n’en sait rien.
    Et en supposant que c’est un abus/du n’importe quoi/de la manipulation, c’est toi, entre autres, qui alimente ces théories du complot et encourage ce sentiment de peur.
    Pour comparer : il y a eu des curés pédophiles. Est-ce pour cela que tous les curés sont pédophiles et qu’il faut les voir ainsi ? Bien sûr que non.

  29. ?? 😉
    Non, pas de théorie du complot systématique.
    Mais emballement médiatique, diabolisation excessive, poudre aux yeux collective, récupération politique et bureaucratique, usine à gaz de texte et de moyens en contre feu qui ne servent absolument à rien et sont juste des usines à gaz réglementaires, couteuses, inmaintenables ni applicables pour quels bénéfices exactement dans l’échelle des risques ?
    Allez, j’attends avec impatience comment tu vas à nouveau trouver un autre angle disant que JE suis le problème. Vas y, tu peux te lâcher, j’ai de l’humour et du popcorn ;-).
    Oui, moi aussi, je ne vole que pour avoir le dernier mot ;-). On est tous comme cela les pilotes, non ?
    Comme le dit Fred, “le dire avec aplomp, c’est bon, ca va passer”.
    Perso, et cela n’engage que moi, je crains bien plus les oiseaux, les phénomènes divers et variés, les tirs qui m’ont parfois un peu accueilli fraichement en radada dans certains coins, que les “drones” dans les pays civilisés. Mais bon, chacun son trip ;-).
    Le jour ou cela remontera dans l’échelle de risque, je reverrais cependant surement mon appréciation. En attendant, toujours beaucoup de bruit pour pas grand chose.
    Et ce n’est pas du tout dirigé contre toi – je sens bien que tu vas encore mal le prendre ;-).

  30. Aha, tu inverses les rôles là ^^ L’avantage d’HélicoMicro, c’est qu’une fois que tu as posté un message, tu ne peux plus le modifier. Je laisse donc les gens de passage lire tes messages. Ils s’en feront leur propre opinion 😉
    Pour la deuxième partie de ton message, je suis 100% d’accord avec toi. Mais entre dire “Je crains bien plus les oiseaux que les drones” (chose sur laquelle je suis complètement d’accord), et dire “Le pilote de l’avion dont fait l’objet cet article à raconté n’importe quoi”, ce n’est pas la même chose, hein 😉
    C’est ça que je te reproche depuis le départ : l’accusation sans preuves qu’un pauvre pilote aurait, selon toi, inventé une histoire de collision de drone.
    Tu vois la différence ? (quelque-chose me dit que non, car ça, je te l’ai déjà dit plusieurs fois…..).

  31. Et pour compléter, je copie-colle ici le dernier message auquel je t’ai répondu sur l’autre article de Fred à ce sujet ( https://www.helicomicro.com/2021/08/30/collision-supposee-au-canada-entre-un-avion-de-ligne-et-un-drone-cetait-avec-un-ballon/#comment-243977) ;

    “@Ellie :
    Non, je ne suis toujours pas d’accord avec toi. Annoncer, sans aucune preuve, “que le pilote a inventé une excuse pour je ne sais quoi”, que “cela est fait pour faire peur à moindre cout”, que “c’était une excuse pour masquer un peu la réalité ou la réinventer pour arranger”, non, désolé mais je n’adhère toujours pas.
    Un pilote a vu ce qu’il a pensé être un drone entrer en collision avec son avion. Il l’a signalé, et a fait demi-tour (principe de précaution). Bref, il a tout fait comme il fallait.
    Et suite à ça, il se fait traiter de menteur et de créateur d’histoires imaginaires pour faire peur, sans preuves, par la populass. C’est pitoyable.
    Par contre, je suis totalement d’accord avec le message de khancyr, qui dit, je cite : “En espérant que ceux qui ont accusé le pilote de mensonges lui présentent leurs excuses…
    Certe ce n’était pas un drone, mais il a bien tapé quelque chose et mis en sécurité ses passagers !”
    Là, je dis bravo, et je suis d’accord avec ce monsieur “

  32. Je viens de lire tous vos échanges. C’est assez intéressant.
    @ellie, je suis plutôt d’accord avec fred1. En fait, on dirait que tu es un peu à côté de la plaque, ne te rendant pas compte de ce que tu as écrit, et ne comprenant pas ce qu’essaye péniblement de te faire comprendre à juste titre fred1.
    Je vais essayer : imagine que sur la route avec ta voiture, tu percutes un animal qui traverse. Ta voiture a des dégâts. Tu en informes ton assureur pour prise en compte du dossier. Suite à ça, tes voisins, qui ont entendu parler de ton aventure, se permettent de raconter que tu as tout inventé, que c’est toi qui a volontairement cabossé ta voiture pour te refaire un pare-chocs et un capot tous neufs aux frais de l’assurance. Tu ne trouverais pas cela dégueulasse et sans fondements ? Je pense que si, et que tu aimerais bien avoir une dashcam pour leur montrer ce qui s’est vraiment passé, et qu’ils ne sont que des abrutis.
    Alors sache que sur cette histoire de collision drone/ballon sur un liner, tu as le rôle des voisins qui balancent des fausses rumeurs. Et c’est pas sympa pour les pilotes à qui ce genre d’aventure arrive.
    J’espère que tu comprendras mieux.

  33. Et les gars, sérieusement, il faut arreter là ;-)…

    Je dis depuis le début que ce n’est pas orienté contre le pilote, contre la procedure de remontee, ou tout ce que va ajouter Fred1 dans une volonté exacerbée de prouver que JE suis à coté de la plaque et qu’il veut avoir systematiquement le dernier mot – c’est juste comme cela, personne n’y peut rien… Pas d’humour, rien, juste du 1er degré et des comparaisons avec des exemples qui n’ont rien a voir, en rajoutant masques de fumee sur masques de fumee.

    Alors effectivement, peut etre que la premiere formulation n’était pas la plus pertinente parce que pouvant porter à confusion dans certains esprits, je le reconnais, notamment sur toutes les causes possibles (sondes, ballons, oiseaux, … etc). Ok, ok, ok…

    Maintenant les attaques et accusation personnelle en detournant systematiquement mes propos suivants et en y mettant un filtre de lecture, et en me donnant un role particulier, desole, ce n’est pas acceptable.

    Que le vrai sujet du propos c’est la sur-mediatisation, et l’exploitation qui en est faite en caisse de résonnance.

    Maintenant vous pouvez lire autre chose, le lire avec un filtre particulier, trouver d’autres explications, c’est votre probleme ;-)…

    Et tant pis pour les haineux qui se focalisent sur la forme qui a un moment donné ne leur plait pas, plutot que sur le fond. Ou sur ce qu’ils imaginent.

    C’est clair. Le pilote a vraiment fait son taff, les procedures ont ete respectées…

    Mais l’emballement mediatique fait pschit une fois de plus, ce n’est pas un drone.
    En attendant le prochain. Il finira bien par en avoir un de vrai (statistiquement).

    En attendant, empilement de regles et d’administration toujours plus inoperentes et inapplicables, incomprehensibles, contradictoires, lobby securitaires ou autres, …
    Pourquoi s’embeter à faire des echelles de risque – de toutes facons la frenesie mediatique continuera à etre le seul critere permettant de prendre des décisions “adaptees” sur ce sujet ?

    Mais bon j’assume le role de victime expiatoire et suis pret à etre brulé en place publique.
    Si possible pas avant mon prochain vol, mon prochain moyen courrier m’attend.
    Un verre au bar de l’ankou 😉 ? LOL

  34. Eh bien voilà, on est d’accord : « Le pilote a vraiment fait son taff, les procedures ont ete respectées… ».
    Merci pour lui.
    Les médias ont aussi fait leur taff en rapportant les faits, et les quidams sur les réseaux sociaux et divers forums se sont emballés tous seuls en affirmant des hypothèses bien souvent farfelues qui n’engagent qu’eux (et le serpent se mord la queue…).
    C’est tout 🙂

  35. @ellie, tu fais preuve d’un petit peu de mauvaise foi tout de même. Quand plusieurs personnes (3 sur cette histoire) te disent que quelque-chose ne va pas dans tes messages, soit c’est que tu t’es mal exprimé, soit c’est qu’il faut te remettre en question…
    Mais le principal dans tout ça c’est que l’avion et ses passagers aient pu retourner se reposer en toute sécurité, et qu’il s’avère que le pilote n’ait pas inventé cette histoire de collision.
    Que les gens pensent systématiquement à un complot ou a un moyen détourné pour faire passer tel ou tel message est une vraie maladie, même si il faut garder l’esprit critique (d’ailleurs, de plus en plus de fake news sont gobées comme des faits véritables par la population, et de plus en plus de de faits réels sont considérés comme des fakes news par cette même population. C’est assez inquiétant !).
    Bons vols ! (et attention aux drones et aux ballons !)

  36. @Ellie : Après, excuse moi, mais je n’avais aucune “volonté exacerbée de prouver que TU es à coté de la plaque et que je veux avoir systematiquement le dernier mot “. J’avais juste une volonté exacerbée de te faire comprendre qu’il n’est pas correct et complètement prématuré d’accuser le pilote de cet avion. Tout le monde n’est pas forcément manipulateur dans ce monde, et heureusement 🙂
    Pour mon sens de l’humour sur ce genre de chose, désolé, mais quand on tire systématiquement et gratuitement sur des personnes qui n’ont rien fait de mal, parce qu’on ne les connait pas ou parce qu’on est pas directement concerné par l’évènement, je trouve ça dommage. Les meilleurs blagues sont les plus courtes, tu ne trouves pas ?
    Je te souhaite juste de ne pas avoir une collision avec un drone lors du décollage de ton moyen courrier, car tu seras probablement jugé par “le peuple” qui te traitera de menteur, que tu as fait ça volontairement pour faire peur aux gens, que c’est n’importe quoi, que tu as rêvé, etc.
    Bref, de saines réactions (lol) dans ce monde qui va mal, et où tout le monde se fiche de tout le monde.
    Quand tu veux pour un verre au bar de l’Ankou.

  37. PS : je rectifie tout de même quelque-chose : oui, je voulais avoir le dernier mot sur l’aspect dont je parle juste au-dessus, car je suis profondément convaincu qu’il faut vraiment se fier aux faits, et ne pas conclure trop rapidement, souvent par facilité, à certaines choses souvent fausses et infondées 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.