UrUAV UZ80, le test du nano racer à monter soi-même

7
2689

Le principe de ce nano racer ? Il est livré en kit à monter vous-même. Vous développez depuis longtemps une allergie aux soudures ? Ne passez pas votre chemin, parce que cet appareil se monte entièrement sans jamais faire appel à un fer à souder. Ni à d’autres outils que les deux tournevis fournis dans la boite ! C’est donc un petit puzzle, niveau débutant, que vous réussirez à coup sûr. La preuve ? J’y suis arrivé. Combien de temps faut-il pour être en vol ? Et au final, ça vaut le coup de monter ce nano racer soi-même ? Réponse dans cette chronique. Notez que cet appareil m’a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-moi si vous pensez que la pratique a influencé mon jugement.

La vidéo

Tour du propriétaire

Le UZ80 est livré dans une petite boite carton, qui servira aussi pour le transport, puisqu’il y entre une fois monté, avec ses hélices en place. On y trouve la structure en carbone en X, un contrôleur de vol tout-en-un de Happymodel avec sa prise d’alimentation déjà soudée, une caméra FPV, une pièce en TPU pour maintenir la caméra, un carénage pour protéger le contrôleur de vol et la caméra, 4 moteurs brushless, 2 jeux d’hélices, 4 amortisseurs en caoutchouc, toute la visserie, 3 élastiques et deux tournevis. Plus un manuel sur une feuille de papier, en anglais mais illustré.

Les caractéristiques ?

Le UZ80 repose sur un contrôleur de vol tout en un Crazybee F4 Lite AIO de Happymodel, comprenant un OSD actif, un ESC 4 en 1 de 5A, un récepteur radio SPI FrSky D8 et un émetteur vidéo 5,8 GHz analogique d’une puissance maximale de 25 mW. Les moteurs sont des brushless 0802 à 19000KV pour des hélices bipales HQProp de 4 cm de diamètre. La caméra FPV est une RunCam Nano 3 800TVL. Le tout est à alimenter avec une Lipo 1S dotée d’un connecteur PST PH2.0. La diagonale de l’appareil est de 8 cm, son poids sans batterie est de 20,6 grammes. Les dimensions, une fois monté, sans les hélices, sont de 7 x 7 x 2,8 cm.

Le montage ?

La première étape consiste à assembler la caméra et son support en croix, et d’insérer le tout dans le carénage central. Ensuite il faut visser les moteurs sur la structure en carbone. Le montage se poursuit avec les grandes vis à passer dans la structure carbone et à fixer avec des écrous pour y installer le contrôleur de vol. Il repose sur les 4 supports amortisseurs en caoutchouc. La fixation est sécurisée avec 4 autres écrous. Les moteurs sont branchés via leurs connecteurs : on évite les soudures ! Il faut ensuite coiffer la structure avec le carénage, sa caméra et brancher le connecteur de la caméra dans le contrôleur de vol. Et puis ? Il ne reste plus qu’à placer un élastique pour maintenir la batterie, et l’appareil est monté. Le carénage central est presque, à tel point que l’on peut glisser la batterie ! elle y tient sans toucher les hélices.

C’est facile ?

Oui ! Il m’a fallu 35 minutes pour tout monter en prenant mon temps. Mais le montage peut se faire en 5 minutes chrono pour un bricoleur avisé. La promesse est tenue : il n’y a besoin d’aucun outil supplémentaire, et aucun besoin de souder. A vrai dire, l’étape la plus complexe est sans doute la suivante, celle de la configuration logicielle… Il faut dans un premier temps vérifier que les moteurs tournent dans le bon sens. Celui choisi par UrUAV est le « props out », soit le sens contraire de celui par défaut de Betaflight. 

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

7 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ton test. J’hésite entre ce drone et le mobilite 7. Mon objectif est de progresser en pilotage freestyle sans détruire mon 5 pouce 😄(extérieur uniquement). Une idée de celui qui te semble le plus approprié sachant que le montage n’est pas un critère pour moi (positif ou négatif). Merci par avance !

  2. Bonjour,
    Je pense qu’un ou plusieurs simulateurs via votre radio seraient plus appropriés.
    Au pire un 2 ou 3 pouces.

    Là on parle de 1S quand même et l’auteur utilisait des LiHv.
    A mon niveau il m’intéresserait pour recycler des 1S du QX95 qui est au cimetière

  3. D’ailleurs @Fred, la consommation est de 5A pour l’ESC AIO ou 20A ?
    J’ai remis la main sur mon stock de micro lipo 1S 600mAh mais de 25C.
    Ca risque de fumer assez vite dans le 2e cas.

  4. Apres avoir reçu mon drone j’en suis très content et te rejoins sur de nombreux point du test. La qualité de la caméra et très moyenne et la portée faible. Mais très agréable à voler, solide, petit et silencieux. Très satisfait merci encore pour le test et les conseils.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.