AIDroneSim : le simulateur FPV qui prend en charge vos propres drones !

8
2944

AIDroneSim est un nouveau simulateur de FPV racing. Encore un ? Oui, encore un ! Pour savoir ce qui peut le démarquer de ses innombrables concurrents, j’ai posé quelques questions à son développeur. Voici ce qu’il m’a répondu… Les promesses sont très séduisantes, notamment celle de pouvoir simuler le comportement de vos propres machines !

Helicomicro : Tu peux te présenter en quelques mots ?
AIDroneSim : Thierry, j’ai 35 ans, je suis développeur informatique et pilote de FPV. Depuis 2015, je crois. Dans mes souvenirs c’est environ l’époque où ça a commencé à être plus facile et abordable, avec Betaflight qui commençait à fonctionner correctement par défaut et les processeurs F4 qui remplaçaient les F3. Par contre j’aurais dû acheter une radio qui soit compatible avec les simulateurs, ça m’aurait beaucoup aidé !

HM : L’un des points forts de AIDroneSim, c’est la fonction d’extraction des données Blackbox de Betaflight. Tu peux nous expliquer de quoi il s’agit ?
ADS : L’un des problèmes avec les simulateurs, c’est que l’on vole sur un drone, mais jamais avec son propre modèle. On modifie tous les paramètres, mais on n’obtient jamais le même feeling que dans la réalité. Pourtant avec les fichiers BlackBox qui enregistrent les données des capteurs, on connaît les données du vol ! D’une part les commandes reçues par le drone, par exemple tourner en roll à 800 degrés par seconde, ou mettre les gaz à 50. D’autre part comment le drone réagit, il tourne à 760 deg/s, ou accélère à 3g. Du coup si on utilise les vraies données du drone dans le simulateur, comprenant les commandes et le comportement, ça peut aider à être beaucoup plus proche de son modèle !

HM : C’est vraiment opérationnel ?
ADS : Ce n’a pas été facile à mettre en œuvre, mais avec pas mal d’efforts et de maths, ça marche bien maintenant. C’est simple à utiliser : vous faites un tour avec votre drone, Blackbox activée. Vous revenez et vous mettez le fichier Blackbox dans le jeu. 5 minutes plus tard, le simulateur possède un modèle numérique de votre drone qui ressemble le plus possible à la réalité !

HM : Si on veut modifier les paramètres d’un drone, c’est possible ? C’est compliqué ?
ADS : Tout est modifiable très simplement avec des pourcentages. Vous pouvez même modifier la gravité ! J’aime bien les logiciels faciles à utiliser quand on découvre, mais aussi où ceux qui le veulent peuvent tout régler. Et si vous n’avez pas de Blackbox, ce n’est pas un souci : vous pouvez voler avec l’un des modèles prédéfinis et les modifier comme il vous semble.

HM : Un autre point fort du simulateur, ce sont les objets animés. On va pouvoir passer sous un train en mouvement comme NurkFPV ? Ou s’entrainer à suivre une voiture ?
ADS : Exactement ! On peut passer à l’intérieur d’un train en mouvement avec des collisions au millimètre, et suivre des dizaines de voitures sur des kilomètres de route en montagne. J’ai toujours aimé me glisser entre les branches et abuser des arbres. C’est la raison pour laquelle je voulais un simulateur avec des collisions les plus réalistes possibles. Inversement, je ne vole pas sur des gratte-ciel ni de trains dans la vraie vie… mais j’aimerai bien ! alors je l’ai mis dans le simulateur.

HM : Est-ce que la perte de liaison vidéo ou radio sera prise en compte ?
ADS : Non, c’est un simulateur de drone, pas de radio ! Plus sérieusement, c’est facile à rajouter au jeu mais je ne trouve pas ça très intéressant. Sauf peut-être pour des formations ? Si c’est une fonctionnalité recherchée ça arrivera plus tard. Pour l’instant, dans le simulateur, si on perd la vision c’est que l’on va trop loin et qu’il est temps de faire demi-tour !

HM : Il y a aura un mode course pour s’entrainer ?
ADS : Oui, il y a un mode course. Vous pouvez battre votre record, du tour ou de la course, il apparaît comme un drone fantôme. Ou simplement vous entraîner en course.

HM : Et un mode multijoueur ?
ADS : Non, pas de multijoueur pour le moment. Mais peu de temps après la sortie, on pourra partager facilement modèles, réglages et circuits sur Steam avec ses amis.

HM : Combien de cartes seront proposées ?
ADS : Il y a 12 cartes dès maintenant, d’autres à venir. Certaines sont vraiment très grandes et variées avec forêts, lacs, éoliennes, etc. Tandis que la plus petite carte est un petit appartement dédié aux whoops.

HM : Pourra-t-on éditer ou créer ses propres circuits ?
ADS : Oui, l’éditeur vous permet de facilement faire des circuits sur toutes les cartes disponibles. L’éditeur permet aussi de simplement placer des objets (arbres, tuyaux, murs, etc.) et faire votre coin FPV freestyle !

HM : Sur quelles plateformes le jeu sera-t-il disponible ?
ADS : Malheureusement, seulement Windows à la sortie, via Steam. La version Mac devrait arriver après, vers la fin de l’été. Il sera en français !

HM : Quelle configuration matérielle est recommandée ?
ADS : Il faut tabler sur un processeur 4 cœurs, 8 go de RAM, une carte graphique décente type Nvidia GTX 1650 Super, et ça devrait tourner à fond. Mais ça fonctionne correctement avec une configuration bien légère. Pour être honnête j’ai une GTX 760 sur mon PC de développement, une carte de 2013, à 200 € à l’époque, et ça tourne bien en réglages moyens, résolution à fond. C’est là-dessus que je réalise mes tests. En baissant les réglages, ça peut tourner sur des PC moins puissants.

HM : Quand sera-t-il disponible ? A quel prix ?
ADS : Ce sera le 27 mai 2021 sur Steam [ici] pour 25 € !

Le trailer de AIDroneSim

L’import des paramètres depuis la Blackbox

8 COMMENTAIRES

  1. Hello,

    J’ai commencé a le tester il y a quelques jours, et il est effectivement très très prometteur.
    Des maps immenses, un niveau de détails de malade, de très bonnes sensations de pilotage.
    Je dois bientôt tester la génération blackbox (si j’arrive a avoir un moment de pause sans pluie).
    En attendant j’ai déjà publié 2 vidéos de test de maps rapides ici:
    https://youtu.be/zXB4zmBPwjQ
    https://youtu.be/3C4RzLhAYPY

  2. Est-ce qu’on peut en savoir un peu plus sur le fonctionnement du module IA qui traite les données de la blackbox, svp ?

    Petit commentaire à 2 centimes : embaucher un graphiste pour mettre un coup de polish sur l’interface utilisateur me semble une idée à considérer pour encore améliorer le produit. Après c’est peut-être une question de goût. 🙂

  3. Goebish : =)

    Pierre :
    ça fait du modèle fitting (comparaison résultats BBox vs simulation à partir des inputs enregistrés dans la BBox) pour déduire au mieux les paramètres du modèle (tels que l’accélération fourni par les moteurs, les coefficients aérodynamiques, coefficients d’inertie de rotations, etc )
    Ensuite dans le simu c’est le même modèle qui tourne avec ces paramètres-là.
    On peut ensuite évidemment ajuster les paramètres à la main, en simple % (des originaux) au fonction du feeling pour obtenir le modèle parfait.

    Pour l’UI c’est en cours !

    Bleep & TomTom : merci =)

  4. L’option de la récupération de la BlackBox est juste génial.
    Je suis totalement d’accord avec Thierry : Les simu,n c’est top, mais jusqu’à aujourd’hui, on n’avait jamais les mêmes sensations qu’avec son modèle IRL.
    Et du coup, savez vous si les modification portées aux réglages du modèle modélisé sont transposables sur le modèle réel en toute confiance ?

    Et si en plus il arrive à mettre au point un mode multi, ce serait top de top pour s’amuser avec les copains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.