Les drones et le Super Bowl 2021

0
623

Ce rendez-vous sportif majeur aux Etats-Unis qui clôture la saison des matchs de football américain est un aimant à curieux. L’an passé, la société française Elistair était sur place pour participer à la surveillance anti-drones (voir ici). Cette année encore, le stade Raymond James de Tampa en Floride, hôte de l’événement, était une « No Drone Zone » temporaire. La Federal Aviation Administration avait décrété une interdiction de vol à moins de 5500 mètres d’altitude dans un rayon de 55 kilomètres autour du stade le soir du match, une protection de 1800 mètres autour du stade pendant toute la journée, et une interdiction de vol à moins de 600 mètres d’altitude dans un rayon de 3,7 km autour de l’hypercentre de Tampa. Le résumé des mesures se trouve ici.

La mesure a fonctionné ?

Le bureau du shérif de Hillsborough County à Tampa assure avoir « fait face à plus de 70 intrusions de drones dans les zones interdites de vol autour des événements du Super Bowl ». Aucun incident sérieux n’a été signalé. Un pilote a tout de même été appréhendé par deux agents du FBI, selon Associated Press. Il avait décollé dans downtown Tampa en bordure de fleuve, loin du du stade mais dans l’hypercentre. Le pilote est un professionnel qui a argué être autorisé à pratiquer à cet endroit. Mais selon les forces de l’ordre, il ne l’était pas. L’enregistrement sur le drone a montré qu’il avait filmé le parc Julian B Lane Riverfront, de l’autre côté du fleuve, et volé au-delà de la vue directe. Pas de chance :  cles festivités Super Bowl Experience se tenaient dans ce parc. Le pilote risque une peine de $30 000 et 1 an de prison. Son statut de professionnel risque de jouer en sa défaveur, d’autant qu’il a reconnu être au courant des mesures prises par la FAA.

Source : Associated Press et la FAAu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.