Parrot a cédé sa filiale Micasense à AgEagle Aerial Systems

0
1341

Le constructeur français Parrot était entré au capital de Micasense en 2014. Il s’agissait alors de détenir un savoir-faire dans les capteurs de drones destinés à l’agriculture. Dans la gamme de Micasense, on trouve le RedEdge-MX, un capteur multispectral, et l’Altum, un modèle multispectral, thermique et dans le spectre du visible en haute définition. Parrot a finalisé la cession de sa filiale Micasense le 28 janvier 2021 à la société nord-américaine AgEagle Aerial Systems.

Combien ?

Le communiqué de Parrot indique « un premier paiement de près de 13,5 M$ en cash, hors frais de transaction. Un second paiement en cash de 1,4 M$ est prévu dans 90 jours ainsi que l’équivalent de 3 M$ en actions AgEagle Systems, cotées sur NYSE American. Environ 5 M$ répartis entre début 2022 et début 2023 seront versés conformément aux garanties données dans le cadre de la cession ». Soit un total de 14,9 millions de dollars cash et 8 millions de dollars en actions dans les 2 ans à venir.

Pourquoi se séparer de cette filiale ?

Voici l’explication de Parrot : « Alors que les avancées du Groupe sur les marchés professionnels de l’inspection et de la cartographie 3D, et de la défense et de la sécurité, sont soutenues par la progression de l’offre de drones et de logiciels, les capteurs développés par Micasense, ne représentent plus un axe prioritaire du Groupe Parrot ». Les outils destinés à l’agriculture sont-ils définitivement abandonnés ? Non, indique Parrot qui précise vouloir « continuer d’adresser le marché de l’agriculture de précision au travers de ses différents systèmes complets, compatibles avec les produits de Micasense, tels que les drones et capteurs de senseFly et les logiciels d’analyse de Pix4D (Pix4D Fields) ».

Source : Parrot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.