BetaFPV SMO 4K, le test

5
4438

Les réglages à la volée

L’absence d’écran peut sembler problématique. Mais la méthode de réglage des paramètres sur la SMO 4K est efficace sur le terrain. Une fois la caméra allumée, elle propose son point d’accès wifi en 15 secondes environ. Les réglages sont directement accessibles. Cela permet de prendre son temps pour farfouiller dans les réglages et choisir les bons, pour vérifier le cadrage aussi. J’ai installé une prise XT30 sur l’un des deux fils d’alimentation livrés dans la boite pour pouvoir alimenter la caméra sans allumer le racer. Pour alterner entre l’alimentation par le racer ou une lipo externe, il suffit de retirer le connecteur, c’est facile et rapide, même avec de gros doigts.

Points de détail

Il y a un petit espace entre la trappe de la carte mémoire et le composant avant de la SMO 4K. Petit, mais suffisant pour y loger par mégarde une carte mémoire, laquelle entreprend ensuite de glisser plus à l’intérieur quand on essaie de la récupérer. Il faut retirer le cache arrière puis au moins 2 vis cruciformes puis batailler avec une pince à épiler pour la récupérer. Le filtre ND16 est pratique pour éviter la surexposition en cas de lumière crue, réduire d’éventuelles vibrations et ajouter un petit effet de flou sur les mouvements rapides. L’autre filtre est un UV. Il n’a aucun intérêt pour les images, mais je recommande de le laisser toujours en place sur l’objectif : il sert de protection ! Il ajoute 1,5 gramme, soit un total de 32,8 grammes.

Point de détail, suite

Peut-on retirer le cache arrière pour gagner quelques grammes ? Oui, il pèse 4 grammes. Mais les composants sont alors très exposés. La SMO 4K chauffe-t-elle beaucoup ? En intérieur, pendant les réglages, elle monte un peu en température, mais de manière très raisonnable. Elle est bien aérée une fois en vol. J’ai essayé de piloter la caméra depuis la radiocommande, mais les manipulations matériels (soudure) et logicielles (indiquées par BetaFPV) n’ont pas fonctionné. Je n’ai pas persévéré et j’ai choisi  de me passer de l’activation de l’enregistrement à distance. Sans trop de remords : à distance, on ne sait pas si l’enregistrement a réellement démarré, alors qu’au sol en appuyant sur le bouton d’enregistrement, la LED rouge clignotante témoigne du bon fonctionnement. A noter, à ce sujet, que l’arrêt de l’enregistrement a parfois échoué, avec un fichier vidéo inutilisable. C’est rare, mais c’est arrivé à plusieurs reprises. 

Faut-il l’acheter ?

Même si en termes d’image elle ne parvient pas à détrôner une GoPro Naked, la SMO 4K est beaucoup plus réussie que les innombrables caméras HD petit format ! Sa stabilisation donne d’excellents résultats, les images sont souples et agréables, suffisamment pour garder de beaux souvenirs des vols. Pour vérifier par vous-même, vous pouvez télécharger des exemples de vidéos et des exemples de photos, bruts après export. La SMO 4K est assez petite et légère pour être installée à bord d’un racer de 4 pouces sans perte d’autonomie notable, mais aussi sur des appareils bien plus petits comme des Tinywhoop de classe 95 voire 85.

Le prix ?

La SMO 4K est proposée à 260 € en France, par exemple chez Studiosport (taxes comprises). Ce n’est pas donné, mais le prix est correct face aux GoPro Hero6 Black que l’on peut trouver à prix réduit mais sur des sites qui n’inspirent pas toujours confiance, et qu’il faut bidouiller pour les rendre Naked. Pour ma part, j’ai adopté la SMO 4K !

Edit : l’app sur smartphone permet de procéder à des mises à jour. Ne les faites pas, j’insiste, ne les faites pas ! La version 1.2.18 est connue pour être efficace et opérationnelle, les suivantes peuvent introduire des dysfonctionnements, notamment la perte de certains modes vidéo. N’oubliez pas que la SMO 4K n’est pas exactement la même caméra que la One R d’Insta360. Vous pouvez tenter le downgrade vers la 1.2.18 (en copiant ce fichier sur une carte mémoire) si vous avez fait une mise à jour, mais il n’est pas certain que ça fonctionne.

D’autres photos

1
2
3
Article précédentRumeur Fimi : un X8 Mini en approche ?
Article suivantYuneec : marquage CE et indication de classe pour les Typhoon ?

5 COMMENTAIRES

  1. Ça fait quand même cher du gramme. Et gare aux chocs 🐈 Merci d’avoir cassé ta tirelire pour les tests 🎆

  2. Merci Fred pour ce super test que j’attendais avec impatience 🙂
    Une camera “Naked ” vraiment séduisante ! Un prix… Qui pique un peu mais pas tant que cela.
    BRAVO à BETA FPV d’avoir crée ce produit en partenariat avec les excellents produits INSTA.
    Feu l’indétronable GoPro5 Session (Snif…) Vive cette BetaFPV SMO 4K
    Même si je suis pas tres “porte de placard” sur des petits kwads… (Hors frames type cinématique)

  3. Hello Fred, merci pour cette review, top !!!!
    Petite question, penses tu qu on puisse la brancher sur la balance de le lipo pour éviter des soudures sur la fc…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.