BetaFPV : la caméra SMO 4K

3
2077

Le constructeur BetaFPV avait tenté de conserver l’information confidentielle, mais l’info avait fuité dès le 4 décembre 2020 (voir ici). Puis plusieurs YouTubers, donc Bruce de RC Model Reviews et plusieurs sites web dont celui de Diatone, ont vendu la mèche et publié avant l’heure les informations au sujet de la caméra SMO 4K. Développée par BetaFPV sur base technologique des caméras de Insta360, la SMO 4K est une caméra 4K ultralégère. Vous connaissiez sans doute les GoPro « naked » (voir ici), c’est-à-dire des GoPro bidouillées pour être débarrassées de tout l’habillage superflu pour devenir très légères. La SMO 4K est une caméra « naked », mais officielle !

Les caractéristiques ?

La SMO 4K pèse 30 grammes, un poids plume pour une caméra capable de filmer en 4K, pour des dimensions de 6,15 x 3,94 x 2,82 cm ! Les définitions vidéo qu’elle propose sont le 4000 x 3000 à 24/25/30 images par seconde, le 4K (3840 x 2160) à 24/25/39/60 fps, le 2,7K (2720×1530) à 24/25/39/60/100 fps, et le Full HD (1920 x 1080) à 24/25/30/60/120/200 fps. Elle enregistre avec une compression en H.264 ou en H.265, avec un débit maximal de 100 Mbps. Au mode vidéo Normal, elle ajoute le HDR, le Time-Lapse. Elle dispose de Bluetooth et de wifi pour les connexions sans fil.

Sans doute le plus important ?

Elle offre des fonctions de stabilisation des images en tirant parti des capteurs intégrés, mais pas en temps réel. La stabilisation est ajoutée en post-production avec l’app Insta360 sur smartphones ou le logiciel Insta360 Studio 2020 sur ordi, via la fonction FlowState dont l’algorithme a été amélioré selon BetaFPV. Les vidéos en 4K sont proposées en FOV Ultra-Wide avec une suppression de la distorsion. Pour éviter ou limiter les vibrations parasites de type Jello, BetaFPV livre un filtre ND16. Elle y ajoute un second filtre, un UV ! L’alimentation accepte du 6V au 27V, pour des batteries de 2S à 6S. Le petit plus ? Il est possible de connecter la caméra au contrôleur de vol pour démarrer et arrêter l’enregistrement à distance !

Sur quelles machines ?

BetaFPV propose des supports à imprimer soi-même sous forme de fichiers .stl pour le Beta95X V2, pour des appareils de 3 à 5 pouces, et pour des ailes volantes  – à noter que ces supports étaient déjà disponibles depuis plusieurs jours, avec des photos, avant même que la caméra ait été dévoilée officieusement. Plusieurs constructeurs ont d’ores et déjà annoncé la disponibilité de supports pour certains de leurs racers. C’est le cas de BetaFPV avec une nouvelle version du Beta95X, la V3. Chez Diatone, ce sont les Roma L3, Roma F4, Roma F5, Taycan C25 et Taycan MX-C3 qui sont SMO 4K-friendly.

A l’assaut de la forteresse GoPro…

Jusqu’à présent, GoPro dominait toujours le marché des caméras à installer sur des racers. Les modèles de RunCam, Foxeer, Caddx, et même DJI n’ont pas réussi à les détrôner. Est-ce que la SMO 4K va devenir la nouvelle GoPro pour les racers ? Le prix est plutôt satisfaisant : la SMO 4K est proposée en rouge et noir ou en bleu et blanc pour 260 € chez Studiosport (taxes comprises). Tout dépendra sans doute de la qualité de la stabilisation et son comportement en présence de vibrations du racer…

D’autres photos

Article précédentDJI sur la « Entity List » des sanctions commerciales aux Etats-Unis
Article suivantVifly ShortSaver 2

3 COMMENTAIRES

  1. @ depty7 : Yes. A priori le .stl de montage fourni par BetaFPV permet l’insertion sur d’autres ailes (mais je n’ai pas vérifié)

  2. Bonjour 😊
    Après quelques mois d’utilisation, pourriez vous conseiller cette caméra finalement ? En fait, avec la commande plus que probable d’un cinéwhoop 95x V3 prochainement, la question d’un SMO4K ou GoPro naked se pose forcément… Grosse différence du soft insta360 comparé à Reelsteady ? Merci d’avance

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.