Lentilles Rho-Lens Tador pour casque DJI, le test

2
990

Si vous portez des lunettes pour corriger une anomalie de vision, l’usage des lunettes d’immersion n’est pas optimal. Dans certains cas, il peut même être difficile. Avec le casque de DJI, il y a plusieurs solutions pour obtenir une vision acceptable et ne pas piloter dans le flou. La première, c’est de conserver ses lunettes de vue avec le casque. La méthode fonctionne pour certaines montures, d’autres sont trop grandes. Elle n’est pas très pratique : les lunettes ont tendance à s’arracher quand on retire le casque. La seconde, c’est d’acheter des lentilles de correction chez DJI. La solution fonctionne, mais les lentilles sont faites de polycarbonate dont les défauts produisent des zones distordues. 

L’alternative ? 

Ce sont les Tador de Rho-Lens. Autant annoncer la couleur tout de suite : cette solution est plus coûteuse que les autres ! Les Tador sont des lentilles en verre multicouche. A quoi ça sert ? Cela permet d’obtenir une qualité optique optimale, de réduire l’épaisseur des lentilles, et de réduire les rayures au fil des utilisations. Elles sont traitées pour un effet lotus, qui permet d’améliorer la protection contre la poussière. Enfin, un revêtement antireflets permet d’éviter les rayons de lumière parasites.  C’est ainsi, en tous cas, que Rho-Lens les présente.

A l’achat ?

Vous devez indiquer la correction à appliquer à votre œil droit et votre œil gauche, avec les valeurs Sph, Cyl et Ax. Si à l’étude de votre prescription médicale vous n’êtes pas en mesure de remplir le formulaire en ligne, et c’est bien normal puisque nous n’avons pas tous choisi l’option ophtalmologie pendant nos études – le cursus dure 6 ans, tout de même -, il suffit de mailer Rho-Lens avec une copie de la prescription de votre ophtalmologue, il saura l’interpréter et choisir les lentilles pour vous. Une option avec un traitement anti lumière bleue est possible, si vous éprouvez des symptômes caractéristiques des écrans LED que sont fatigue des yeux, mal de tête, insomnie, etc. Je ne l’ai pas choisie, mon expérience avec des verres traités contre la lumière bleue est celle d’une vision avec un filtre trop jaune. Et si les valeurs de votre correction dépassent celles proposées par le site ? Contactez Rho-Lens, qui peut réaliser des corrections moins communes.

Installation

Les Tador sont livrées dans des pochettes antichocs, avec un chiffon de nettoyage et un autocollant promotionnel. Les verres sont emprisonnés dans des montures imprimées en 3D. Elles comportent les mentions L (left) et R (right), histoire de ne pas se tromper de côté. Pour les installer, il suffit de nettoyer la surface des lentilles du casque de DJI, de poser les lentilles Tador dessus, et d‘appuyer doucement. Les ergots à l’arrière viennent se clipser et les lentilles tiennent bien en place, sans aucun jeu. Il est assez facile de les retirer en poussant légèrement les ergots avec les doigts ou une pince à épiler. Leur épaisseur semble contenue : elle ne touchent pas les cils.

La vision ?

Pour qui doit utiliser une correction assez forte, les lentilles sont un petit bonheur ! Voilà qui permet de remiser les lunettes dans une pochette pendant les vols. Dans mon cas, sans porter mes lunettes, ma vision est dégradée, légèrement floue. Cela me permet de voler quand même, mais ce n’est pas très confortable. Avec les Tador en place, l’image passe du légèrement flou à une vision nette. Il serait tout de même dommage de ne pas profiter pleinement de la qualité de l’image numérique proposée par le casque de DJI … 

Et par rapport aux lentilles de DJI ?

J’avais acheté celles proposées en accessoire par DJI sur le casque DJI Googles RE (voir le test ici). Mais j’avais été déçu, notamment avec des déformations sur certaines parties de l’image. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas investi dans le modèle proposé pour le casque DJI FPV J’ai préféré tenter l’expérience de lentilles plus haut de gamme. A l’usage, on s’aperçoit assez vite de la différence des matériaux utilisés, surtout quand on utilise beaucoup les données de télémétrie affichées sur les bords de l’image : tout est net, partout et y compris sur les bords.

Faut-il les acheter ?

Ces lentilles s’adressent exclusivement à ceux qui sont indisposés voire handicapés par une vision médiocre et qui veulent tout de même piloter en immersion avec le casque de DJI dans de bonnes conditions. Je n’ai pas le recul nécessaire pour savoir si la promesse de Rho-Lens d’éviter les rayures et la formation de poussière est tenue. Mais j’ai apprécie la qualité de la correction de l’image et la conservation de tous les éléments nets, y compris en périphérie de l’image. C’est d’autant plus important que le FOV du casque de DJI est élevé. Les prix des lentilles de Rho-Lens ? Vous vous en doutez, il est élevé. Les Tador sont réalisées à la demande (en Allemagne), et nécessitent environ une semaine de fabrication. Elles sont proposées à 69 € (taxes et port compris), hors options supplémentaires, directement sur le site de Rho-Lens. Ce n’est pas donné, c’est certain. Mais la netteté de l’image, pour qui a besoin d’une correction, vaut largement la dépense…

D’autres photos

2 COMMENTAIRES

  1. Ayant une très mauvaise vue sans mes lunettes, myope-astigmate, j’avais commandé il y a quelques années chez Rho-Lens des lentilles à ma vue que j’utilise avec mes lunettes FatShark, et je dois dire que j’en suis vraiment satisfait. Certe ça n’est pas donné, mais quand on ne peut pas faire autrement l’investissement vaut vraiment le coup. J’imagine que pour cette version DJI il en va de même !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.