Tour de France 2020 : pas de survol en drones

3
1001

Si vous vous trouvez sur le passage d’une étape du Tour de France 2020, ne cédez pas à la tentation d’aller filmer les coureurs depuis les airs avec un drone de loisir. Le message n’a pas été diffusé dans les médias à l’adresse des pratiquants de drones de loisir, ni sur les supports conventionnels ni sur les réseaux sociaux. L’administration semble avoir délégué ce rôle d’information et de prévention au Conseil National des Fédérations Aéronautiques et Sportives (CNFAS), lequel a publié un document à destination de ses membres parmi lesquels figure la FFAM (voir ici). Dommage, d’autant que le document du CNFAS contient un dessin humoristique sympa…

Mais quelles sont les restrictions ?

Plusieurs zones Zones Réglementées Temporaires (ZRT) ont été publiées. Mais elles ne sont, finalement, que 13 en tout : 3 sur la 8e étape Cazère sur Garonne – Loudenvielle,  3 sur la 9e étape Pau – Laruns, 1 sur la 13e étape Châtel-Guyon – Puy-Mary-Cantal, 3 sur la 16e étape La-Tour-du-Pin – Villard-de-Lans, 4 sur la 17e étape Grenoble – Méribel, 3 sur la 18e étape Méribel – La Roche-sur-Foron. Ces ZRT ont principalement été mises en place pour protéger les vols de deux hélicoptères Ecureuil qui évoluent à très basse hauteur pour produire les images télévisées du Tour en temps réel…

C’est tout ?

Ce sont les seules expressions de restrictions spécifiques à cet événement, à moins que des SUP AIP et des NOTAM ne soient produites ultérieurement. Une publication du Service de l’Information Aéronautique (SIA) interdit le survol du Tour du France 2020 entre le 29 août et le 20 septembre 2020 en-dessous de 1000 mètres (3300 pieds), en s’appuyant l’arrêté du 10 octobre 1957 (voir ici). Ce texte est mal adapté à l’usage de drones de loisirs, notamment parce qu’il n’indique pas de distance de sécurité, mais le bon sens prend le relais de la réglementation dans ce cas.

Ce qu’il faut retenir ?

Dans le cas des drones de loisir, Tour de France ou pas, il est interdit de survoler des agglomérations, et il est interdit de survoler des personnes. Sur le Tour, cela concerne les coureurs, les spectateurs, et bien sûr les caravanes du Tour même si le nombre est très restreint sur cette édition 2020. La réglementation pour les drones de loisir ne chiffre pas la distance qu’il faut maintenir entre un drone et des personnes, à la différence de la réglementation pour les Activités Particulières (professionnelles). Mais une fois encore, le bon sens prévaut, évidemment. Il faut aussi garder à l’esprit que plusieurs hélicoptères évoluent à basse hauteur pendant toute la durée du tour pour assurer les liaisons des VIP et la sécurité.

Pour simplifier ?

Le document diffusé par le CNFAS recommande à l’aviation de loisir, drones y compris, de s’astreindre à maintenir une distance de 500 mètres ou plus de distance latérale par rapport à la course et ses participants. Pas de survols du Tour 2020 pour le plaisir, donc. Préférez profiter des images officielles en hélicos agrémentées par celles des tournages réalisés par Freeway Drone, avec des séquences shootées en racer cette année ! (voir ici).

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.