Rumeur : DJI et la stabilisation optique

3
2198

C’est une fois de plus OsitaLV qui publie, sur son compte Twitter, des croquis issus de documents concernant des dépôts de brevets en Chine, en décembre 2019. Il a ajouté une courte légende : « DJI développe son propre système OIS ». Le texte résumé du brevet, traduit en français (avec l’aide de Google Translation), indique qu’il s’agit d’un outil de « compensation du bougé comprenant un dispositif optique et un appareil photo, reposant sur des stators et des moteurs capables de faire bouger l’optique […] Le dispositif est prévu pour la conception d’appareils de petite taille ».

OIS ?

OIS pour « Optical Image Stabilization ». Elle se distingue de la stabilisation mécanique basée sur une nacelle et des moteurs, et de la stabilisation électronique réalisée de manière logicielle avec un traitement de l’image. Le principe, de manière simplifiée, consiste à faire bouger une lentille dans l’objectif pour compenser les mouvements. Reste à savoir si c’est vraiment ce système sur lequel travaille DJI – qui jusqu’à présent proposait une stabilisation mécanique, et une stabilisation hybride mécanique et numérique. On peut aussi se demander dans quelle(s) gamme(s) de produits ce système va être intégré… Un futur Mavic ? Un futur drone destiné aux prises de vues dynamiques ? Pour mémoire, une autre rumeur faisait état d’un bloc caméra monté sur un servo pour l’inclinaison verticale (voir ici), et une autre encore d’un racer (voir ici).

Source : OsitaLV

3 COMMENTAIRES

  1. Le dépôt de brevet ne dit pas réalisation industrielle. Vous pouvez simplement déposer une idée, un concept pour éviter que la concurrence ne s’y engouffre à votre place. Après un brevet de revend ou sert de monnaie d’échange.
    Dans le monde de la technologie on pond des brevets tous les jours, sans déboucher forcément immédiatement sur des réalisations 😄

  2. Merci pour cette info (et toutes les autres !).

    A noter que la stabilisation optique peut se faire également par déplacement du capteur (voire, peut-être, en complément du déplacement de la lentille ou du groupe de lentille ?).

    Olivier

  3. ou alors :
    – 2 objectifs hémisphériques fixes, comme sur la Gopro Max 360 ou la Insta 360 One R
    => pas de nacelle, pas de partie mécanique
    => robustesse, étanchéité, texture qui repousse les gouttes d’eau

    => possibilité d’avoir de fins protège-hélices dans l’axe mort entre les 2 objectifs
    => choix du cadrage durant le montage, ou bien utilisation en mode VR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.