Caddx Nebula, le test

4
1732

Le constructeur DJI a donné un second souffle au marché du FPV racing avec sa solution de retour vidéo numérique DJI Digital FPV System. L’un des reproches qui lui était adressé lors de sa sortie ? Son manque d’ouverture à d’autres constructeurs. Il a montré que ce n’était pas le cas en nouant un partenariat avec le constructeur Caddx. Lequel propose avec Vista une alternative au FPV Air Unit, le boitier embarqué de DJI. Une alternative plutôt réussie. Mais la caméra, sur le Vista, restait celle de DJI. Désormais, Caddx propose aussi sa propre caméra, compatible avec Vista bien sûr, mais aussi avec le FPV Air Unit.

La vidéo

A noter que vous pouvez télécharger une vidéo raw issue de la paire Nebula / Vista.

Tour du propriétaire

La Nebula de Caddx est une caméra plus petite et légère que celle de DJI : 1,4 x 1,4 cm pour un poids de 4,6 grammes pour la Nebula nue à comparer aux 2,1 x 2,1 cm pour 8,2 grammes de la DJI. J’ai testé la version prémontée avec un boitier Vista. Je n’ai donc pas eu à brancher la nappe qui relie la Nebula au boitier Vista (ou à un FPV Air Unit). J’ai tout de même retiré les deux vis à l’arrière de la caméra. Attention si vous le faites : le composant principal n’est plus maintenu en place et laisse accès au capteur de la caméra. Le risque est d’introduire des poussières sur ce capteur ! La caméra est livrée avec un petit support en caoutchouc capable d’amortir les vibrations.

Montage sur un nano racer 2 pouces !

Petite caméra ? J’ai tenté de monter le boitier Vista avec la caméra Nebula sur un petit appareil 2 pouces, un antédiluvien QAV105 de AuroraRC de 10,5 cm de diagonale, avec des moteurs brushless 1105 à 7500KV. Je n’ai pas rencontré de souci particulier, la caméra est parfaite pour être glissée entre les entretoises – la caméra de DJI est trop large pour être installée à bord de cet appareil. Les points forts de la Nebula sont donc son poids et son encombrement.

Les réglages ?

La caméra Nebula affiche une image en 16:9 dans le casque de DJI. C’est plutôt agréable puisqu’elle remplit l’intégralité de l’écran. Mais on s’aperçoit rapidement que l’angle (FOV) est réduit. Il est à peu près le même que celui de la caméra de DJI lorsque l’image est forcée en mode 16:9, donc zoomée. Dans les réglages du casque de DJI, ceux de la caméra sont totalement grisés. Il n’est donc pas possible de modifier le ratio, figé en 16:9, de changer l’exposition (EV), la saturation, la dynamique (WB), ni d’imposer une rotation de l’image – il faudra veiller à monter la caméra dans le bon sens ! Dans les Preferences, le mode High-Quality 60 fps est sélectionné et ne peut être modifié : il n’est pas possible de lui préférer le mode Low Latency (et ses 120 images par seconde). Il n’y a que le Focus Mode qui peut être changé – pour mémoire il permet de choisir une image nette au centre et dégradée sur les côtés quand la liaison radio faiblit.

FOV, latence et débit ?

Le FOV réduit est un peu perturbant quand on est habitué à celui de la caméra de DJI, surtout qu’il n’est pas possible de forcer le mode 4:3 et son FOV large. La latence, dont la valeur est indiquée dans le casque, est un peu supérieure à celle de la caméra DJI, autour de 33 millisecondes. Mais elle ne m’a pas gêné lors de mes vols – je ne suis pas un pilote très rapide, il faut dire. Le débit affiché dans le masque, lorsqu’il est optimal, est d’environ 25 Mbps.

Les images ?

La caméra de DJI nous avait habitués à des couleurs très proches de la réalité et une belle définition. L’expérience avec la Nebula est très différente. Les couleurs sont moins réalistes, avec une sorte de voile et un effet de contraste trop poussé. L’avantage, c’est que cela permet de distinguer des textures et des détails dans les zones sombres, à contre-jour par exemple. Mais la méthode produit des images aux couleurs bizarres, comme si un HDR ou WDR excessif avait été appliqué. Ce n’est pas tout : on note aussi des contours de formes trop pixellisés, comme si la netteté ou l’accentuation avait été poussée à l’extrême.

C’est gênant ?

Pour piloter, le rendu un peu bizarre n’est pas vraiment gênant, d’autant qu’il permet de bien s’accommoder des changements de luminosité et de « déboucher » les zones sombres. Si en revanche vous vous êtes habitué aux images proposées par la caméra de DJI et que vous enregistrez vos vols, il y a de quoi être déçu. Les images sont finalement assez semblables à celles que l’on obtient avec la solution numérique Bytefrost de FatShark (sans les parasites) – et ce n’est pas franchement un compliment.

A gauche la caméra de DJI, à droite la Nebula de Caddx.

L’enregistrement sur le casque ?

Puisque j’ai utilisé la Nebula avec le boitier Vista, je ne disposais pas d’un enregistrement à bord. J’ai donc enregistré mes vols avec le DVR du casque de DJI. On obtient une vidéo en MP4 encodée en H.264, d’une définition de 1280 x 720 pixels, à 60 images par seconde, avec un débit de 20 Mbps. Dommage, on perd un peu de données, puisque le casque reçoit le flux vidéo à 25 Mbps.

Faut-il l’acheter ?

Je suis déçu par les images diffusées par la Nebula de Caddx, qui ne mettent pas en valeur la belle définition proposée par le Digital FPV System de DJI. Le FOV est très réduit avec un effet de zoom, les images ont des couleurs trop modifiées pour une plus grande dynamique, elles sont pixellisées et la caméra brille par l’absence de réglages. On peut s’en accommoder, bien sûr, et même en profiter pour voir correctement même lorsque les conditions d’éclairage sont complexes. Mais c’est perdre une partie du bénéfice de l’outil de DJI. La Nebula de Caddx ne se justifie que si la frame dans laquelle vous comptez installer le retour vidéo façon DJI nécessite un régime minceur et un poids plume. Mais on ne gagne que 4 grammes environ. Et le prix ? La Nebula de Caddx permet d’économiser une vingtaine d’euros par rapport à la caméra de DJI. La Nebula seule est proposée à 42 €, à comparer aux 59 € de la caméra de DJI. Le kit Nebula et Vista est à 145 €, à comparer aux 165 € de la version DJI et Vista. A vous de voir si la différence de prix est justifiée. Pour ma part, je préfère revenir à la caméra de DJI…

D’autres photos

4 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ce test ! j’ai annulé ma commande ^^

    A noter, AndyRC montre au dos de l’emballage une “Nebula micro” qui reste à dévoiler, elle sera peut-être plus satisfaisante…

  2. @Ventilo et Alain Devester : Oh, je n’avais pas vu la vidéo d’AndyRC et la mention à la Nebula Micro. Je n’ai pas eu la présence d’esprit de retirer l’étiquette sur ma boite, c’était pourtant bien là… 🙂

  3. L’image de la nebula est franchement dégueu!
    D’habitude je ne suis pas trop, trop regardant quand il s’agit de matos FPV, je choisi souvent le plus bon marché et je suis content. Mais là il s’agit quand même d’un système capable de renvoyer des images superbes, sauf évidemment si on utilise une camera mediocre..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.