Eachine LAL3, le test

1
3962

La solidité ?

J’ai expérimenté 3 failsafe, probablement en raison du grand âge du récepteur XM+ que j’ai utilisé. Le LAL3 s’est sorti dans dommages majeurs de grosses chutes ! Sur l’une d’entre elles, l’appareil est pourtant tombé sur le dos, légèrement incliné, puis une vingtaine de mètres. La batterie 4S sur le dos a fini pliée, dans un sale état – je l’ai achevée. Mais les bras, la structure et les moteurs n’ont pas été touchés. L’appareil doit sans doute son salut aux bras épais, aux protections TPU des moteurs et à son poids plume…

Faut-il l’acheter ?

Oui ! Le LAL3 est un micro racer qui peut être utilisé pour se lancer dans un pilotage agressif : il est permissif en cas de crash. Il est capable d’assurer des vols doux pour réussir de belles images si vous évoluez dans un joli environnement, avec l’aide de l’enregistrement 1080p/60 de sa caméra hybride. Mais il permet aussi de voler de manière beaucoup plus agressive pour des évolutions en freestyle. L’un de ses principaux points forts ? C’est son prix ! car il est proposé à 165 € chez Banggood (sans le port, sans les taxes). Pas mal pour un appareil monté et prêt à voler une fois un récepteur radio installé à bord…

Edit : vous pouvez économiser 15 % en tapant le code BGEALAL3 pendant la prise de commande…

Pour comparer le LAL3 de Eachine à d’autres nano racers, consultez le tableau des appareils qui ont été testés sur Helicomicro, ici (de préférence avec les navigateurs Chrome ou Firefox).

D’autres photos

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.