Covid-19 : peut-on voler pendant le confinement ?

23
6278

Peut-on pratiquer le vol en drone pour le loisir alors que le dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire ? Si vous volez chez vous, en intérieur, vous faites ce que vous voulez. C’est d’ailleurs une très bonne idée puisque cela permet de passer ses nerfs, de pratiquer une activité qui occupe l’esprit, d’améliorer votre dextérité. N’oubliez pas que le vrombissement d’un nano racer peut aussi finir par taper sur le système de ceux qui ne pilotent pas et qui subissent.

Et en extérieur ?

J’ai posé la question à la DGAC – car en cas de doute, on se renseigne. Mais je n’ai pas obtenu de réponse. En attendant, il faut se tourner vers Voici sa réponse : « Suite à l’annonce du Président de la République de réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements, un dispositif de confinement a été mis en place le mardi 17 mars à 12h00 pour quinze jours minimum. Ce dispositif de confinement s’applique également pour la pratique de l’aéromodélisme de loisir ».

Et l’attestation de déclaration dérogatoire ? Les 4 premières cases correspondent à des activités sans lien avec le loisir. C’est la 5ème qui nous intéresse. Pour être autorisé à se déplacer, il faut que le déplacement :

soit bref 
ET 
soit à proximité du domicile
ET
soit lié à l’activité physique individuelle OU lié aux besoins des animaux de compagnie

On peut éventuellement arguer que la pratique de l’aéromodélisme est une activité physique, mais le déplacement n’est pas bref (s’il l’est, ce n’est certainement pas une activité physique), et la proximité du domicile laisse supposer qu’il s’agit d’un vol en agglomération – non autorisé.

Il y a toujours des « moi je » contre-exemples

« Moi je suis à l’écart de tout sans risque de croiser qui que ce soit », « moi je vole vite fait sans rencontrer personne, ça va quoi », « d’façons moi j’habite hors agglomération », « non mais moi j’allais faire de l’exercice physique m’sieur l’agent », voire le « ben quoi mon racer et mon Mavic ce sont des animaux de compagnie ». Il y a aussi le « pas vu pas pris ». Ce sont effectivement des postures possibles. Et le « moi je vole dans mon jardin » ? A vous de voir…

Edit : devant l’avalanche de messages m’affirmant que voler dans son jardin n’était en rien illégal, je rappelle deux choses. La première, c’est qu’en cas de perte de contrôle, aller chercher sa machine à l’extérieur n’est pas compatible avec les requis de confinement. Sauf sans doute pour ceux qui ont la chance d’être seuls à la campagne avec rien autour. Veinards. La deuxième, c’est qu’en agglomération, Geoportail ne permet PAS de savoir si la zone est autorisée à un vol dans le jardin au regard de l’espace aérien. Il faut pour cela se tourner vers d’autres outils, comme Mach 7 Drone, et prendre le temps de comprendre leur fonctionnement. Lisez ce post, qui s’achève par deux exemples… concernant des jardins, qui vous permettront de mieux comprendre.

Donc je répète : voler dans le jardin ? A vous de voir…

Mais soyons clairs…

Jouer au rebelle des joysticks, tenter les petits arrangements avec les mesures sanitaires, ce sont des comportements regrettables et dommageables qui vont à l’encontre du principe de fonctionnement du confinement, lequel repose sur une adoption massive pour assurer son succès.

En conclusion ?

Ne réglez pas vous-même le curseur du « c’est possible ? », cantonnez-vous aux recommandations sanitaires gouvernementales. Même si elles vous chagrinent, même si elles promettent de devenir de plus en plus pénibles avec le temps, et même si vous n’êtes pas d’accord avec la politique engagée par l’état – vous aurez tout loisir d’exprimer et de matérialiser votre mécontentement lorsque la menace sera passée. C’est donc assez simple : pendant la durée du confinement, ne volez pas en extérieur. 

La bonne nouvelle ?

Vous allez devenir un as des manches avec votre nano-racer indoor et votre simulateur de vol, un Top Gun pour cet été !

Le site officiel gouvernement.fr est celui à consulter pour être renseigné sur l’évolution de la situation.

23 COMMENTAIRES

  1. La règle est simple : je reste chez moi
    Il faut faire une croix sur les activités extérieures à long et moyen terme.

  2. Hey !!!! Même dans sont jardin on ne peut pas volé ?! Alors si je sort mon 3″ dans le jardin mais que je reste dans la maison la sa passe nan ^^

  3. Voler dans son jardin : ce n’est pas interdit.
    Là où il faut réfléchir, parce que ça coûte potentiellement 135 €, c’est d’en perdre le contrôle puisqu’il n’y a pas de case pour “aller chercher mon quad”.
    A moins de le faire en footing ou de dresser Sultan à le chercher.

  4. En tant que pro, j’ai fait une dizaine de déclarations préalables pour du stock d’images. Je n’ai reçu aucun ordre d’arrêt de mon activité et je continue en prenant toutes les précautions, avec déclaration pour aller travailler, à l’écart de toute durée personne et loin des centres villes.

  5. . Bouger les manettes d’une radiocommande c’est une activité physique. 🙂 donc … Déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle
    des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins
    des animaux de compagnie. A cochez 😉

  6. A l’instar de canal+ ou autres fournisseurs de vidéos, dommage qu’il n’y ait pas de licence gratuite “confinement” sur les simulateurs pour la durée de celui-ci.

  7. Bonjour Fred
    Je ne suis pas entièrement d’accord avec toi concernant l’activité physique :
    Quand je cours a l’autre bout du champs parce que je me suis lamentablement crashé ?
    Quand je grimpe dans un arbre de 8m pour aller décrocher mon 5″ ?
    Ou même quand je ressort d’une session en transpirant à grosse goute ?
    … Ou alors ça ne concerne que moi ? 🙂

  8. Jean Philippe : si tu es pro, as tu une demande client justifiée pour tes déplacements ? Si c’est juste pour ton portfolio, ce n’est pas justifié, crois moi, j’ai posé la question hier aux gendarmes.

  9. Il manque une case “J’ai du bon sens et je reste chez moi car j’ai maintenant assez de recule sur la maladie pour comprendre qu’une vraie quarantaine est beaucoup plus indispensable plus que mon plaisir personnel”

  10. +1 @bleep et @fred.
    Pour les pros, c’est évidement different mais le bon sens prévaut 😉
    Pour ceux qui ont la chance d’être confinés dans une maison ISOLEE au milieu des champs, c’est tentant…
    Du bon sens et de la solidarité. Respecter les consignes gouvernementales.
    On fait le dos rond et on attend…
    Bon simu et tinywoop dans le jardin, sur la terrasse, dans la maison et pas plus loin !!

  11. faut arrêter le délire, la psychose a des limites.
    Voler dans isolé en pleine pampa ne transmettra le virus à personne. Par contre cette psychose, elle, elle est 450 fois plus contagieuse que le COVID-19. On en arrive à une situation risible.
    Et évidemment que tant qu’on évite ABSOLUMENT les lieux où il y a une présence humaine on ne risque rien pour soi ou pour les autres.
    Il y a des lois faites et pensées pour Paris ou autres grandes villes mais elles sont toujours à 1000 années lumières des campagnes comme celle où je vis. Pas un chat à 5km à la ronde donc le confinement…euh, comment dire…je le respecte que si je dois prendre ma bagnole.

  12. @ Seb : Tu as de la chance, tu fais partie des privilégiés. Pour l’immense majorité des autres, la densité de population est en moyenne de 117 habitants au km2, ils sont concernés.

  13. C’est le moment de fumer son simulateur.
    @fred : À ce titre ce serait bien un petit post sur les différents simulateurs qui existe. Faire un gros récapitulatif de tous les choix de simulation à notre disposition point fort leur point faible, sont il réaliste etc…
    Vue que pour le mois qui vient ça va être simulateur pour beaucoup.
    Moi j’ai liftoff que je trouve super mais des fois j’aimerais bien changer sur un autre histoire d’avoir des nouvelle map mais je ne sait pas quoi prendre.

    Bon confinement à tous appliquer bien les consignes. Et vive les simulateurs.

  14. @Seb t’a bien raison . Je suis dans le même cas, ne pas confondre isolement nécessaire et enfermement inutile

  15. Personnellement j’habite en pleine campagne , nature , forêts et champs. Des que je passe mon portail , à moins de 200 m j’ai un spot de vol où je pourrai tester mes drones en temps normal . C’est sur que depuis le confinement je ne prend pas ma voiture pour aller faire du drone de loisir sur d’autres spots de vol …. C’est logique ; après comme professionnel donc volant sous AP si j’avais une mission professionnelle cela serait différent, mais vu ce qui ce passe les drones sont le dernier des soucis des gens .

  16. Moi je suis parfaitement d’accord avec Fred, l’efficacité de cette mesure réside dans son application massive, ayons l’esprit de solidarité pour la respecter avant tout. Si certains ont de grands jardins où résident en pleine cambrousse ils n’ont pas besoin de venir poser des question sur leurs possibles droits, à eux d’avoir le sens de la mesure mais on va pas faire un débat là dessus. L’immense majorité semble condamnée à ne pouvoir voler en extérieur. Moi je pratique le paramoteur, on a eu les mêmes débats, effectivement je peux me déplacer et aller voler sans rencontrer qui que ce soit mais d’une part la DGAC a eu une réponse très claire, c’est non à tous les vols de loisir. C’est idem pour les randonneurs en montagne ou les habitants en bord de mer pour les plages. Il n’y a pas les moyens pour faire intervenir des secours en ce moment et pas plus de moyen de pouvoir s’amuser à controler les exceptions des uns ou des autres donc la solution la plus radicale c’est négatif pour toutes les activités où on sort et c’est ce qu’il y a de plus simple à comprendre et à faire appliquer (on court, on marche ou on sort le chien dans son quartier).… c’est la misère on y peut pas grand chose et oui le tiny on est bien content d’en avoir un quand on en a un !

  17. il faut respecter ces règles de confinement et se sentir “rebel”” dans un moment pareil, c’est triste.

    J’espère toutefois que des professionnels du tournage puissent avoir quelqeus autorisations afin de pouvoir immortaliser des image sexceptionnelles des grandes villes désertes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.