Californie : collision entre un drone et un hélicoptère pendant une compétition de 4×4

12
7379

C’est le site Vertical, spécialisé dans les hélicoptères grandeur, qui le rapporte : un drone est entré en collision avec un hélicoptère. Les faits se sont déroulés pendant la compétition de 4×4 off-road Toyo Tires Desert Invitational, organisée le 6 février 2020 dans le désert à Johnson Valley en Californie. Il n’y a pas eu de conséquences graves à cet accident.

Qui a fauté ?

Selon le site, la Federation Aviation Administration (FAA) a déclaré qu’elle avait lancé une enquête pour déterminer les circonstances de la collision, qui ne fait aucun doute puisqu’elle a été filmée en temps réel. L’hélicoptère est un AS350 de ICON Helicopters qui opérait pour le compte de l’organisation de l’événement. Il n’y a pour le moment aucune information concernant le drone, ni son pilote ni le donneur d’ordre. On peut supposer qu’il évoluait également pour le compte de l’organisation puisque son retour vidéo était diffusé sur le live officiel. Le porte-parole de la FAA interrogé par Vertical a indiqué qu’il n’y avait pas eu de publication de restrictions de vols temporaires pour cet événement. Il reste donc à savoir si les deux appareils étaient autorisés, s’ils disposaient d’informations pour la ségrégation de leur environnement de vol, le cas échéant si l’un des deux ne l’a pas respectée.

Source : Vertical

Publiée par Michael Sweeney sur Jeudi 6 février 2020

Cliquez ici si la vidéo Facebook ne s’affiche pas avec votre navigateur web.

12 COMMENTAIRES

  1. L’ironie, un des rare incidents confirmé de collision qui arrive avec des appareils (à priori) en règle et autorisés, un peu comme si les montagnes de paperasse n’avait pas de lien direct avec les risques encourus 🙂

  2. Pas de blessés( Helico!!) Seulement je pense, un multirotors cassé. Bon…
    Je rejoins parfaitement les commentaires justes et savoureux de Olivier C, Laurent 92 et JavFpv92.
    Je rajouterai que le multi n’était pas obliger aussi, de doubler peut être par la droite. Hi, hi, hi…

  3. Dès que deux engins motorisés cohabitent ce genre de situation se reproduira quelles que soient les lois 🎈
    Pour moi rien d’étonnant dans ce cas là. C’est la loi du hasard malheureux 😂😂

  4. Priorité à l’appareil qui est à droite mais priorité absolue aux vols habités. Le drone aurait du le laisser passer même s’ils sont autorisés tous les deux 😉
    M’enfin pas de blessés, tout fini bien 🙂

  5. Le drone n’est pas prioritaire, étant un aéronef circulant sans personne à bord, il doit céder sur les aéronefs circulants avec des personnes à bord !
    Quand bien même l’hélico et le drone étaient autorisés sur la course, il n’en demeure pas moins que le drone doit céder l’espace aérien à l’hélico, l’avion, le planeur, l’ULM, le parapente.
    Le télépilote faisait-il du FPV sans pilotage à vue, était-il seul sans assistant au vol pour gérer l’espace aérien autour du drone. La FAA étant stricte devrait vite donner sa décision.
    Les règles de vol devraient être bien apprises par tous.

  6. @ Michel Garcia : Depuis août 2019, les pilotes en Part 107 peuvent être autorisés à voler en BVLOS sans observateur et sans capteurs supplémentaires, ce qui les exempte de See&Avoid pour les événements qui ne surviennent pas dans le champ de leur caméra. Mais ça implique une ségrégation préalable avec une très faible possibilité de porosité (clairement incompatible avec ce qu’on voit dans cette vidéo). Dans le cas de cet accident, ça ressemble à un vol pro pratiqué à la hussarde (peut-être d’ailleurs des deux côtés).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.