Autel Evo II et Zero Zero Robotics V-Coptr : du retard

2
850

Le 28 janvier dernier, la société Autel Robotics a publié un message sur Facebook, indiquant un retard dans la production et donc les livraisons de l’Autel Evo II. C’est le nouvel appareil de la marque présenté lors du CES 2020 qui s’est tenu à Las Vegas (voir ici). La nouvelle date n’est pas précisée, ce pourrait être en mars. Mais il est probable que l’épidémie de Coronavirus tende à faire glisser encore un peu plus la disponibilité de l’appareil…

Voici le message d’Autel Robotics :

« Tout d’abord, nous voulons remercier tous nos fans et followers. Peu importe que vous nous suiviez simplement sur l’un de nos réseaux sociaux ou que vous pilotiez nos produits au quotidien. Votre soutien et votre enthousiasme nous ont toujours permis de continuer, ici au bureau de Seattle.

Avec l’annonce de l’EVO II au CES, l’engouement a été absolument délirant. La communauté explose et nous vous remercions de votre patience alors que nous essayons toujours de rattraper notre retard dans nos réponses.

Nous voulons également être aussi transparents que possible et vous donner toutes les mises à jour sur l’état et la disponibilité de l’EVO II. Ainsi vous avez les informations les plus récentes directement de notre part, et pas seulement des rumeurs.

Notre objectif au CES était de mettre les unités initiales d’EVO II (version 8k) entre les mains des revendeurs d’ici la fin janvier. Malheureusement, lors de la production, nous avons trouvé un bug dans notre logiciel qui pouvait limiter les performances de vol en fonctionnement normal. Au lieu d’expédier le matériel avec un problème connu et de forcer les utilisateurs à effectuer des mises à jour dès le premier jour, nous avons décidé de retarder le reste de la production et des livraisons jusqu’à ce que nous ayons résolu le problème. Notre calendrier prévisionnel devrait être disponible pour l’achat de l’EVO II en mars. Ce n’est pas une date ou un calendrier définis, et les choses peuvent toujours changer. Mais avec les informations dont nous disposons aujourd’hui, voilà notre objectif.

L’équipe de Seattle est très restreinte et nous ajoutons des bras dès que nous le pouvons. Nous envisageons de relancer notre newsletter sur le site dans les prochaines semaines. Donc, pour toute mise à jour future, veuillez consulter notre site Web, les réseaux sociaux officiels et les courriels provenant directement de nous.

Nous vous remercions de votre patience. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter à [email protected]

Merci encore à tous et volez en toute sécurité ! »

Zero Zero Robotics, aussi

Le V-Coptr (voir ici), promis par la société Zero Zero Robotics, devait être livré en février 2020. Ce ne sera pas le cas, ont expliqué les responsables de la marque, dans un mail, expliquant que le Coronavirus avait contrarié le calendrier. Ce virus n’explique en revanche pas pourquoi le Hover 2, le précédent appareil de la marque prévu pour mars 2019, n’a toujours pas été livré à ses clients.

« En raison des événements récents en rapport avec l’épidémie de Coronavirus, nous vous écrivons pour vous tenir informé de votre commande de V-Coptr Falcon. La date d’expédition du V-Coptr Falcon sera affectée, même si nous évaluons toujours l’étendue de cet impact. Actuellement, tous les bureaux et usines en Chine sont fermés jusqu’au 9 février (deux semaines de fermeture) et il est fort probable que ce délai soit prolongé. En outre, il existe des restrictions importantes sur les voyages intérieurs ainsi que des exigences de quarantaine, de sorte que les partenaires de fabrication et les collègues de R&D sont tous affectés par les événements actuels. On ne sait pas quand les installations seront rouvertes et nous prévoyons une inertie dans la reprise de l’activité, ce qui augmentera le retard dû à la fermeture.

Nous mettrons à jour la date d’expédition sur notre site Web pour indiquer mars 2020, mais nous vous préviendrons au fur à mesure que nous disposerons de plus d’informations ».

Réduction des déplacements

Les autorités chinoises ont pris des décisions de confinement plus ou moins sévères selon les régions. Selon Les Echos, à Hangzhou fief du géant de la vente en ligne Alibaba, les lieux publics sont fermés, et « chaque famille peut avoir un laissez-passer permettant de sortir tous les deux jours qui est vérifié par un gardien à l’entrée de la résidence ». Des barrières interdisent l’accès aux locaux d’Alibaba, dont les salariés sont « invités » à télétravailler. Le business de Hong Kong sera aussi perturbé, puisque les personnes en provenance de Chine continentale devront subir une quarantaine (de 14 jours) avant d’entrer dans l’ancienne colonie britannique. 

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.