Eachine LAL5 6S, le (mini) test

3
5252

Le résultat ?

C’est le pied ! Le retour vidéo HD de DJI permet de vraiment profiter des vols avec une belle image, des couleurs respectueuses de la réalité, et l’enregistrement aussi bien dans le casque (DVR) qu’à bord de l’appareil. Evidemment, on est loin de la qualité d’un rush sorti d’une GoPro, il manque la définition, le mode Superview et la stabilisation. Mais cela suffit largement pour revenir des vols avec de beaux souvenirs. Dommage, donc, que la caméra Tarsier V2 m’ait lâché, puisque dans la configuration originale du LAL5, on vole certes avec un retour FPV analogique, mais on profite d’un enregistrement HD au retour de l’appareil, sur une carte mémoire. L’autonomie ? Avec une batterie 6S de 1000 mAh, la durée de vol varie entre 3 minutes 30 secondes avec un pilotage soutenu, et 4 minutes 30 secondes pour des évolutions plus douces destinées à des vols à plus grande distance. J’ai fait quelques vols avec une 6S 1800 mAh : elle est trop lourde.

Evolutions ?

Par la force des choses, le LAL5 que j’ai testé a été modifié avec les moyens du bord. Depuis, Eachine a fait évoluer l’offre autour de l’appareil, avec des bras pour installer des hélices et 6 et 7 pouces (voir ici). Les pièces détachées sont également disponibles : supports et protections TPU, émetteur vidéo, antennes, visserie, ESC, contrôleur de vol, pièces carbone. De quoi réparer en cas de casse et même upgrader pour modifier le LAL5 à son goût.

En résumé…

Si vous utilisez le LAL5 6S directement à la sortie de sa boite, il est possible que vous soyez confronté à ce problème de court-circuit intermittent qui parasite le retour vidéo. Ca n’arrive pas sur tous les appareils, mais lorsque c’est le cas, le vol a toutes les chances de mal se terminer. La solution est assez simple : il faut remplacer la visserie de la tour comprenant l’ESC, le contrôleur de vol et l’émetteur vidéo par des pièces en nylon. Eachine a reconnu le problème, d’ailleurs le LAL5.1 en version 4S est disponible avec cette mention « The frame is insulated to prevent VTX from being disturbed » (la frame est isolée pour éviter à l’émetteur vidéo d’être perturbé). Un peu frustrant pour la version 6S !

Faut-il l’acheter ?

Si on met de côté le souci de conception qui a perturbé mes premiers vols jusqu’à griller la caméra hybride, le LAL5 6S est un appareil puissant, très réactif, quasiment dénué de vibrations avec les réglages d’usine. C’est parfait pour les pilotes qui aiment se faire plaisir en freestyle, c’est également un plaisir pour ceux qui préfèrent partir un peu plus loin en mid-range (là où c’est autorisé). Le bonus est la compatibilité du contrôleur de vol avec l’app SpeedyBee pour effectuer les réglages sur le terrain, avec un smartphone via Bluetooth. L’appareil est proposé par Banggood à 207 € (hors port, hors taxes). C’est un prix léger, mais il faut être prêt à effectuer quelques modifications pour sécuriser ses composants. Avec le DJI FPV System à bord, c’est tout simplement le pied total !

D’autres photos

3 COMMENTAIRES

  1. Je pense que les soucis que tu as eu Fred, sont inhérents à ce type de conception qui veut toujours aller plus vite pour pondre des machines tous les mois, sans réellement les avoir testées à fond avant mise sur le marché…

  2. @Fred, ce qui fait tout l’intérêt des sites de discussion comme celui que tu animes 👍👍 et que je lis toujours avec intérêt, même pour les posts qui ne m’intéressent pas trop 🐣

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.