Dragonfly KK13 et GW106 WiFi

0
994

Certains constructeurs chinois sont passés maîtres dans l’art de la copie, savamment travaillée pour être difficilement attaquable. C’est au tour de Parrot de voir le look de son Anafi utilisé comme source d’inspiration pour un multirotor. Comme souvent, ce n’est pas une copie exacte, mais elle est suffisamment proche de l’original pour réussir à tromper un consommateur non averti. Son prix, cela dit, est un indice sérieux : ce KK13 est proposé entre de 146 et 155 € selon la version. A ce prix, pas de miracles, l’appareil est un engin d’entrée de gamme…

Photocopieuse

Le KK13 reprend le même look « insecte » que celui de l’Anafi, avec un mécanisme de bras pliants très semblable. Même le principe de la caméra qui peut être orientée vers le haut a été copié – pas totalement puisque le débattement est de -85° à +85°. La fiche technique va jusqu’à reprendre à son compte les arguments de biomimétisme avancés par le PDG de Parrot, Henri Seydoux, à la sortie de l’Anafi. Ils sont illustrés par des images similaires à celles du pack marketing de l’Anafi, cette fois-ci avec une libellule (Dragonfly). On trouve deux visuels de l’Anafi dans la fiche de présentation du KK13 !

Les caractéristiques

L’appareil est équipé de moteurs brushless 1406 pour des hélices bipales à pales indépendantes, pilotés par un 4 ESC de 12A. La caméra est montée sur une nacelle 2 axes, sans stabilisation numérique. Elle s’appuie sur un capteur IMX378 et une lentille asphérique pour proposer des photos en 4096 x 3072 pixels et des vidéos 4K grand angle ou en… 1920 x 720 pixels (une erreur, il s’agit vraisemblablement de 1920 x 1080 pixels). Vous l’aurez compris, la fiche technique est farfelue et forcément erronée. La portée de l’émetteur vidéo est de 700 mètres, celle de la radiocommande est de 1200 mètres.

Et puis…

La batterie est une 2S 7,6V de 3000 mAh qui assure selon le constructeur jusqu’à 28 minutes d’autonomie (ou 25 selon une autre indication dans la fiche technique). Le positionnement est assuré par un GPS et une caméra verticale. Le logiciel pour smartphone promet des outils de vols automatiques avec la reconnaissance de formes et le Follow Me. Un module logiciel permet de détecter des gestes pour déclencher des actions simples. Le KK13 retourne automatiquement à son point de départ en cas de perte de liaison radio.

Ce qu’on en pense ?

Ne vous attendez pas à la qualité matérielle d’un Anafi, ni ses performances en vol, ni à ses qualités en photo et vidéo, et encore moins à ses outils de pilotage automatique. Si vous êtes curieux, le KK13 est proposé par Banggood à partir de 146 € (hors port, hors taxes).

Et le GW106 WiFi ?

Si 146 € vous semble une somme bien trop élevée pour un multirotor de type Anafi, sachez que vous pouvez trouver moins cher encore.Le GW106 Wifi adopte un look encore plus proche de celui de l’Anafi. Mais ses caractéristiques l’en éloignent aussi encore plus ! Cet appareil de 130 grammes est un modèle à moteurs brushed, peu puissants, avec une caméra décrite comme stabilisée – mais il n’y a pas de stabilisation, elle est simplement orientable via la radiocommande. Elle filme et photographie en 1280 x 720 pixels. Son retour vidéo wifi offre une portée de 50 mètres environ. Autant dire que vous n’en tirerez pas grand-chose. Son prix ? Un peu plus de 32 € chez Tomtop (avec le port, sans les taxes).

Pourquoi en parler ?

Parce qu’il vaut mieux vaut être au courant des copies, plutôt que de les découvrir une fois l’appareil acheté. Il faut ajouter que, même si nous sommes habitués aux copies de drones chinois par d’autres sociétés chinoises, la fiche technique du KK13 est particulière : elle est particulièrement trompeuse sur la réalité de l’appareil et utilise des images de l’Anafi au lieu du KK13 !

Le jeu des différences

Les images de gauche sont celles de la fiche technique du KK13, celles de droites sont celles de Parrot pour l’Anafi. 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.