Atterrissage d’un Phantom 3 sur l’aéroport de Las Vegas

11
1982

La vidéo, shootée en 2018, vient d’être publiée par le Reuben Burciaga, l’ex-propriétaire et l’ex-pilote d’un Phantom 3. Elle montre une séquence prise à la verticale dans Las Vegas, au milieu des hôtels et de leurs casinos, avec une lente progression qui frôle Caesar’s Palace et survole les fontaines du Bellagio. Il évite de peu le Marriott, puis le vol le mène droit vers les pistes de l’aéroport international de McCarran. Il finit sa course de 3,5 km sur la piste 1L/19R.

Un acte volontaire ?

Pas du tout, selon le pilote, qui a déclaré avoir voulu filmer une grande roue. Il affirme que son Phantom 3 est parti en « fly-away » dès le début du vol. L’incident a eu lieu en juin 2018. Les autorités n’ont pas retrouvé sa trace tout de suite : le numéro d’enregistrement était mal indiqué sur l’appareil.

Une enquête conventionnelle

Ce sont des moyens classiques de vidéo surveillance qui ont permet aux enquêteurs de faire le lien entre le Phantom 3 et Reuben Burciaga. Il a finalement reçu de la Federal Aviation Administration (FAA) une amende de $14700 calculée sur la base de 9 infractions parmi lesquelles l’usage d’un drone sans permission, la pénétration d’un espace aérien contrôlé, le survol de personnes, la mise en danger d’autres appareils volants. L’amende a été portée à $20000 en raison d’un retard de paiement.

Donald

Dans une interview à la chaine Fox-5, il a indiqué être étonné d’être condamné aussi lourdement alors qu’il avait fait la démonstration d’un problème technique. Il a ajouté sur son compte YouTube que Donald Trump était sur place le soir de l’incident, contribuant sans doute à l’alourdissement de la peine – des zones d’interdiction de vol temporaires sont publiées lors des déplacements du président américain. Il est intéressant de constater que l’enregistrement du drone n’a servi ni à améliorer la sécurité, ni à retrouver le pilote…

11 COMMENTAIRES

  1. Une fois de plus , les défauts de cet appareil sont sous nos yeux : il y a une pile dans le GPS du Phantom , comme dans le Yuneec , comme dans le Walkera …..et bien d’autres !
    Quand la pile est épuisée , le drone devient un missile dangereux et incontrôlable .
    Nos ministres sont complices malgré eux du défaut récurrent de ces GPS ; ils laissent entrer sur le marché des appareils qui sont potentiellement dangereux et corrigent le tout à grand coups de lois diverse et inadaptées à la situation !
    Il y a une vidéo sur youtube d’ un Phantom qui s’ éloigne à 8km de son pilote ; qui dit mieux ,

  2. @Tige tu as une source sur cette pile ? curieux d en savoir plus.
    vegas est peut etre un peu électromagnétiquement pollué non ?
    pour la dangerosité, bientôt 2020 et toujours pas de mort.
    un bien joli traveling au dessus de vegas, il faut tout de même le dire.

  3. la batterie sur les GPS (si on prend l’exemple des BN880 et autres) c’est pour pour garder une synchro plus rapide quand tu remet en route un vol

    sachant que tu commence pas un vol sans le lockgps .. qu’il soit lent ou rapide tu démarre pas sans
    donc fausse excuse la batterie …. Tige renseigne toi !

  4. Je confirme pour la pile (pile bouton sur le Typhoon H), elle sert juste a garder en mémoire les spots de vol
    habituels pour éviter un temps trop long de recherche satellites, comme le précise Sam, pas de lockGPS = pas
    de décollage en stabilisé!

  5. bonjour à tous :
    [email protected] , la batterie du BN880 n ‘est pas éternelle !

    [email protected] , tu en conviens , toi aussi , il y a bien une pile dans ces GPS , si tu veux décoller encore plus vite : tu prends la ST 16 , tu fais : calibration GPS : off , tu décolles immédiatement , c’est vrai que ton engin va dériver grave….

    @nicolas31417 , mon propos n ‘est pas alarmiste : c’est une information et on en reparlera quand la pile de ton GPS sera épuisée .

    Bon vols à tous

  6. Et? Pile naze, ton fixe prendra 30s a 1 minute de plus.
    Cela ne transformera pas ton “drone” en missile fou….

    Si tu décolle dans gps, ce n’est pas la faute du gps…. Mais un gros soucis entre l’interface chaise / radiocommande. Donc tu assume les risques.

  7. Nan mais le mec a vraiment pas eu de bol ! Avec tout ce qu’il aurait pu toucher, toutes les directions possibles, il est aller se poser PILE sur un piste de décollage !!
    Genre il n’y a pas d’autre endroit ou il aurait pu se poser après un fly away ?
    C’est le plus malchanceux du monde.

  8. @Tige je confirme ce que dit Biour, sans pile, pils vide ou fatiguée le fixe avant décollage prend
    plus de temps pour capter les satellites, une fois que c’est ok, tu peut décoller.

    j’en parle en connaissance de cause puisque j’ai changé la mienne en Septembre (elle avait 2 ans), je m’en suis rendu compte au temps que le Typhoon H mettait a s’initialiser chez mes parents (mon spot de test et réglages), quasiment le double mais j’ai toujours put décoller et voler avec la stabilisation GPS/GLONASS.

  9. Pendant une visite a Vegas du president Trump. Clarement, le GPS etait en bruyage. Et clarement zone interdite :)))

    ““My drone flew away after loosing [sic] GPS, drifting 4 miles away landing at McCarren airport when Trump was in town and [the] drone was intercepted by secret service. Even after showing it was a system failure I was still fined 15,000!!!”””

  10. @Stefan,
    Mais carrément, c’est de notoriété publique que les ss ricain brouille tout autour du président en déplacement, notamment les portables, alors pourquoi pas le GPS.
    En France ça avait emmerdé son monde qd il est venu aux cérémonie du 11 novembre (je crois).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.