FMRC vidéos : Turnigy Durafly EFX

6
777

Parce qu’il n’y a pas que les multirotors, et que les avions de vitesse sont l’assurance de belles sensations en vol LOS (à vue), Emmanuel vous présente le Durafly EFX de Turnigy, proposé par Hobbyking. C’est un engin à l’origine destiné à la course aux pylônes, qui accepte des batteries jusqu’à 5S sans modification, avec un joli look aiguisé. Mais ça, Emmanuel vous en dira plus, interrogé par Luigi, avec un joli complément par le président du club French Multi Rotor Club (FMRC), à Plailly dans l’Oise, Erick. Qui n’est pas président par hasard, vous allez le constater…

6 COMMENTAIRES

  1. ce n’est pas un avion pour les débutants, c’est rapide, c’est vif, même en 3S.
    ce n’est pas on plus un 2ème avion mais plutôt un 3 ou 4ème avion à acquérir quand on commence à avoir suffisamment d’expérience en vol à vue, surtout coté réflexes.

    Il faut bien le régler, notamment sur l’expo et les débattements sur les ailerons. Prévoir du dual rate pour trouver son réglage et avoir surtout de l’expo aux ailerons.
    Vérifiez bien aussi le câble en Y fourni dans le kit pour les ailerons, je ne l’ai pas fait et je n’avais pas vu qu’il était livré avec une inversion + et – …
    Un récepteur 4 voies suffit !

    Faire le lancé seul est un peu touchy, il faut mettre l’avion a mi-gaz au moins ou 3/4 gaz et le lancer, tout en tenant la radio pour contrer une quelconque mauvaise réaction de l’avion. c’est vraiment un coup à prendre. en 3S, ca passe facilement, en 5S, faut pas se rater.

    A noter que l’avion allonge vraiment en phase d’atterrissage si on ne cherche pas à planter un poireau. il faut donc un endroit bien dégagé et suffisamment long pour atterrir.
    Le champs de blé ne lui pose pas de problème, mais si vous le posez sur un champ déjà retourné, prévoyez les hélices de rechange.
    Pensez aussi a régler l’esc pour qu’il soit en mode “motor-stop”.

    En vol à vue, cela ne sert strictement à rien d’avoir une radio qui porte à 10km vu qu’au bout de 100/150m, on ne le voit plus, donc le vol est plutôt sportif, et on évolue dans un carré aux dimensions assez restreintes.
    Il faut Faire gaffe, une fois un peu loin, on ne sait plus trop dans quel sens il évolue, les inversions de commandes surgissent et on le fout au tas en 2 temps 3 mouvements.
    Forcément, en 4 ou 5S, les limites de ce carré d’évolution sont atteintes très rapidement, donc méfiance.

    L’avion est vendu avec un FPV Mount en bois, qui vient se placer à la place du capot protégeant la batterie. on peut y placer la caméra, l’émetteur FPV et si on est pas trop manche de ses doigts, on peut faire tenir une carte FC et un GPS.

    Avant chaque vol, vérifiez bien la fixation du stabilisateur, celui-ci est en 2 parties, fixées entre elles par un simple ergot en plastique.
    Je vous conseille de faire tenir ces 2 parties en plastiques en y insérant une vis suffisamment longue pour qu’elles empêchent le stabilisateur de se scinder en 2 en plein vol.

    Bons vols !

  2. Je l’ai eu qq temps en vol, il y a 3ans, c est avion que j’ai adoré. Tout ce qui est dit plus haut est vrai, c est pas un avion pour debutant sinon ca durée de vie ne sera que de quelques minutes. La machine est bien faite et faut commencer a mettre du 3S. En faite j’en ai eu 2 et ils ont tous fini desatomiséS sur la glace d’un lac gelé en hiver, au quebec. A cause que je ne savais plus vraiment s’il etait en haut ou en bas. En bref c est une vraie Ferrari.

  3. Dans le style j’ai un Extra 300 Parkzone, c’est à peu près le même gabarit mais avec un train d’atterrissage donc plus facile à faire décoller. Il a une bonne vitesse propre même en 3S, et particulièrement réactif aux commandes, donc pas du tout pour débutant mais je pense qu’il est plus accessible que ce durafly.
    On le trouve peut être encore en occasion car il ne se fait plus, dommage.

  4. Je confirme c’est pas un avion débutant mais en 3S cette machine est quand même beaucoup plus docile.
    Et comme il est dit dans la vidéo ce n’est pas un avion de début en revanche il peut être imparfait intermédiaire entre entraîneur est un vrai Racer.

    Érick
    FMRC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.