FrSky Taranis X9 Lite Pro UrUAV Edition, la prise en mains

8
3148

Les menus ?

Si vous êtes habitué aux réglages d’OpenTX sur de précédents modèles de FrSky, vous serez en terrain connu avec la Taranis X9 Lite. Le menu de la radiocommande apparaît par une pression longue sur le bouton Menu. La molette de déplacement est plutôt agréable et précise. Dans la première page du menu se trouvent tous les paramètres de base comme le son des touches, le volume de la voix, la luminosité et, en tout dernier, le mode. Le bouton Page permet de passer en revue les autres paramètres : carte microSD, analyseur de spectre (une nouvelle fonction), le calibrage des joysticks, etc.

La carte microSD ?

Elle est indispensable pour bien profiter de la radiocommande… et pourtant elle n’est pas fournie. A vous d’en trouver une – il suffit d’un modèle de petite capacité et de faible vitesse. Son contenu est à télécharger sur le site de FrSky, ici. Si vous comptez utiliser la radiocommande avec un récepteur XM ou R-XSR, profitez-en pour télécharger leurs firmwares Access (au même endroit), et placez les fichiers dans le répertoire firmware de la carte microSD. A noter qu’il n’y a pas de firmware Access EU-LBT et LBT NON EU, c’est le même. C’est la radiocommande qui donne détermine le type de liaison.

Flashage du R-XSR ?

J’ai réalisé ma prise en mains de la Taranis X9 Lite avec le CineBee 75HD de iFlite (voir le test ici), équipé d’un récepteur R-XSR de FrSky. Comment le flasher avec le protocole Access ? Le principe est simple : il faut connecter le récepteur à la radiocommande avec un fil, sur la prise Servo. C’est la radio qui s’occupe du flashage. Ce câble est fourni avec les récepteurs R-XSR, mais il est parfois absent des multirotors BnF. A vous d’en trouver un ou de réaliser le votre. J’ai partiellement démonté le CineBee HD pour avoir accès au connecteur et y brancher le câble. Il faut ensuite aller dans le menu microSD de la radiocommande, dans le répertoire des firmware, choisir la version SPort du firmware, et faire une pression longue sur la molette pour lancer l’installation. La procédure prend quelques minutes. Il est recommandé de tout éteindre (radio et récepteur) et tout rallumer après flashage.

Enregistrement en Access

Une fois un modèle créé – il n’y a pas grand-chose à faire, même si on évite la procédure pas à pas de FrSky. La méthode d’appairage est un peu différente de celle en Accst. Il faut dans un premier temps « enregistrer » le récepteur. La procédure est la même que celle de l’appairage version Accst : placer le récepteur R-XSR en mode Bind par une pression sur le bouton au moment d’alimenter le racer. Les diodes rouge et verte passent au fixe, en attente. Dans le menu, il faut choisir Module et [Reg]. La radiocommande répond par un Registration Ok. Cela signifie que désormais la radiocommande « connaît » le récepteur, et qu’elle peut l’appairer à tout moment sans réaliser la manipulation avec le bouton Bind.

Appairage en Access

Le menu de la radiocommande affiche 3 récepteurs. Cela signifie que vous pouvez utiliser 3 modèles de drones avec les mêmes réglages. C’est utile en compétition si vous avez 3 machines prêtes à voler. Passez sur le premier récepteur : le R-XSR enregistré apparaît, il ne reste plus qu’à le valider pour finaliser l’appairage. Imaginons que vous passiez votre multirotor à un ami. Avec Accst, il fallait refaire toute la procédure d’appairage pour le reprendre en main. Avec Access, le récepteur R-XSR est déjà connu, il suffit de l’appairer de manière exclusivement logicielle. Les explications sont finalement beaucoup plus complexes que la méthode d’appairage elle-même, qui gagne beaucoup en simplicité.

Sensations en vol

Le toucher de la Taranis X9 Lite est très semblable à celui d’une Taranis X9D ou d’une QX 7 équipées de joysticks à effet Hall. Elle est assez grande, elle tient donc bien en mains, aussi bien pour ceux qui pilotent avec les pouces que ceux qui préfèrent pincer les sticks. Les interrupteurs ont l’avantage d’être longs, facile d’accès – ce qui les rend assez fragiles. Des réglages précis de la dureté des commandes sont nécessaires, et plutôt simples une fois le boitier arrière retiré. Si vous connaissez déjà la Taranis X9D ou la X9D Plus, vous éprouverez les mêmes sensations avec la Taranis X9 Lite.

Ce que je n’ai pas essayé ?

Je n’avais pas deux radiocommande Access sous la main pour essayer la fonction Smart Share, qui permet de donner facilement accès à un récepteur (donc un multirotor) à une autre radiocommande. Je n’a pas essayé non plus d’autres récepteurs que le R-XSR en Access. En l’absence de firmware Access pour le XM+ [au moment du test], j’ai simplement vérifié qu’il fonctionnait correctement en mode Accst. Je n’ai pas non plus vérifié la latence de la Taranis X9 Lite. D’une part parce que je ne dispose pas de matériel de test approprié, d’autre part parce que je n’ai pas perçu de différence en vol, même en cochant la case 9ms PWM dans les réglages – mais mes talents de pilote ne permettent sans doute pas de ressentir une éventuelle amélioration.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

8 COMMENTAIRES

  1. FrSky suit le même chemin que Jeti qui, à ses debuts, fabriquait uniquement des modules au format JR, ce qui a assuré son demarrage.
    Ils suivent maintenant la même logique commerciale en essayant de rendre leurs utilisateurs “prisonniers” de leur marque comme un vulgaire Apple.
    C’est un pari risqué d’abandonner le format de module qui a fait leur succes à leurs debuts.

  2. L’absence de gâchettes sur le côté est tout de même très handicapante le pilotage des avions (très utile pour la gestion des volets par exemple). Une radio qui se destine surtout à un usage pour les multis.

  3. Salut et merci pour cette prise en main 👍
    Je n’ai pas tes compétences et suis en pleine recherche pour une nouvelle radio mais concernant ce qui te fait douter concernant l’achat …..cet adapteur devrait remédier à tout ça, non ?
    https://m.banggood.com/Motive-RC-JR-TX-Module-Adapter-with-Neck-Strap-Hook-For-FrSky-X-Lite-R9M-TBS-Crossfire-iRangeX-IRX4-Multiprotocol-JR-Type-TX-p-1421737.html?rmmds=search&cur_warehouse=CN&p=JG24054422622201604T&custlinkid=455334#popupStatedetail
    Et tout les récepteurs sont en train de se voir proposer une mise à jour sur frsky
    Par contré quand tu dis que la radio t’as lâchée au même endroit que la l’ancienne génération’ c’était à quelle distance environ ?
    Après si frsky essaye de verrouiller son environnement en apportant de la progression, pourquoi pas même si c’est contraire à la philosophie d’openTX……voir gueguerre avec jumper 😜

  4. Donnez-moi une sorte de crossfire natif (long range et latence faible) et je change de radio. Sinon je garde ma fidèle QX7!

  5. Je reste fidèle à ma X9D ( même pas “plus” ) qui me donne entière satisfaction depuis quelques années.
    Un peu plus compliquée depuis la mise a jour que j’ai tardé à faire mais elle fait tout ce dont on a besoin.
    Que du bonheur

  6. X9D plus depuis 2015 et mises à jour faites, que du bonheur!
    Sacrement trop bien cette radio, pour tout. Pas prêt d’en changer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.