Emax TinyhawkS, le test

6
7442

1S ou 2S ?

Si vous volez en intérieur, cela ne sert pas à grand-chose de passer en 2S. Il n’y a pas besoin de cet extra de puissance, à moins de disposer d’une très grande hauteur sous plafond. Les batteries 1S suffisent pour des chevauchées rapides et des passages dans des obstacles tout petits. Tout à la maison devient airgate : un accoudoir, une chaise, la belle-mère. Les batteries 2S prennent toute leur importance pour voler en extérieur puisque le gain en puissance permet de voler vite, de monter haut, bref d’exploiter l’espace autour de vous. L’autonomie ? Elle est très variable, de presque 4 minutes en 1S avec la batterie de 450 mAh pour des vols de précision en intérieur, à 1 minute 30 en 2S avec la batterie 300 mAh pour des vols engagés. Emax promet un gain de 20 % d’autonomie par rapport au premier Tinyhawk, mais ce n’est pas ce que j’ai constaté.

Les petits plus ?

L’OSD qui agrémente le retour vidéo permet de profiter du RSSI pour une évaluation de la liaison radio. Lorsque la valeur descend sur 30, il est temps de revenir sous peine d’expérimenter une perte de liaison radio et un failsafe. La portée n’est pas formidable, environ 150 mètres en espace dégagé. Il est possible de gagner en portée en tirant un peu sur l’antenne radio pour la faire sortir du carénage. L’OSD actif permet de régler la plage de fréquences et la fréquence de l’émetteur vidéo, via SmartAudio sur l’UART 3. Est-il possible de pratiquer un retourné Turtle mode avec la fonction « Flip Over After Crash » ? Oui, elle fonctionne presque à tous les coups avec une batterie 1S, à tous les coups avec une 2S.

La solidité ?

La structure en plastique mou avait fait ses preuves avec le premier Tinyhawk, elle donne toujours satisfaction. Elle n’a pas bougé alors que j’ai infligé des crashs sérieux à l’appareil contre des arbres ou le sol. Mention bien pour la caméra qui reste bien place – c’était un point faible sur le premier modèle, et pour l’antenne vidéo placée dans le carénage et donc protégée. La portée vidéo est très satisfaisante pour du 25 mW, elle est supérieure à celle de la radio dans la plupart des cas. Je n’ai pas non plus cassé d’hélices pendant mes vols…

Les points faibles ?

Les réglages des PID et des rates ne conviendront pas à ceux qui aiment voler de manière nerveuse. Rien de bien grave, il suffit dans ce cas de modifier ces réglages – c’est même possible sur le terrain avec l’aide de l’OSD actif. Il est un peu difficile de trouver des batteries 2S avec un connecteur PST PH2.0. J’ai donc fini par souder un deuxième connecteur, de type JST rouge, pour utiliser aussi des batteries 2S de 300 mAh dont je disposais dans mes placards. L’appareil a pris 0,9 gramme, son autonomie a donc été légèrement amputée, mais cela permet aussi d’augmenter la durée des séances de vol en multipliant les batteries. Il est possible de souder une prise XT30, ce que je n’ai pas fait par manque de batteries compatibles et par crainte d’un trop fort surpoids. En 2S, il est à noter que les moteurs chauffent beaucoup – il faut dire que je n’ai volé que par jours de fortes chaleurs.

Les petits ennuis avec le VTX

Il m’est arrivé à plusieurs reprises de perdre le retour vidéo au branchement de la batterie, au point de craindre d’avoir grillé l’émetteur à cause de la chaleur caniculaire. La raison est plus simple : cet émetteur est réglable sur deux positions. En position Unlock, il donne accès à 37 fréquences vidéo en 5,8 GHz. En position Lock, il n’y a plus que 26 fréquences disponibles. Elles correspondent à celles autorisées aux Etats-Unis sans licence radioamateur. Le souci ? Si vous êtes en mode Lock et que vous émettez sur une fréquence bloquée, comme la 5725 MHz (autorisée en France), vous n’avez rien à l’image. Pour passer du mode Lock au mode Unlock, il faut appuyer sur le bouton de l’émetteur vidéo (sur le dessus, à côté du connecteur microUSB) et brancher la batterie en même temps. L’avant de l’appareil apparait dans le champ de la caméra FPV. C’est un souci ? A vous de voir (sur la vidéo).

Faut-il l’acheter ?

Oui ! Si vous avez apprécié le Tinyhawk premier modèle, vous allez adorer le surplus de puissance offert par ce TinyhawkS ! Pour faire simple : c’est le même, mais en plus pêchu. Il est opérationnel pour les vols en intérieur avec une batterie 1S, il se débrouille très bien en extérieur avec une 2S, même quand il y a un peu de vent. Dommage qu’il ne soit pas disponible en versions avec d’autres récepteurs radio que ceux en FrSky D8/D16. Il est proposé à 91 € chez Banggood (sans le port, sans les taxes). C’est un prix correct sachant que l’appareil est résistant, parfait pour faciliter les premiers vols de débutants en FPV, et pour accompagner leurs progrès en pilotage.

Edit : le code BG89BTS sur Banggood vous offre une ristourne de quelques euros…

Et demain ?

Je me prends à rêver d’une prochaine génération de Tinyhawk équipée d’un récepteur radio de type Crossfire, d’un émetteur vidéo capable de 200 ou 400 mW pour aller plus loin (hors de France, évidemment, puisque je n’ai pas envie d’être envoyé dans un camp de redressement de rebelles par l’ARCEP pour les 120 prochaines années). Quitte à ce que l’appareil soit un tout petit peu plus grand, il pourrait être équipé d’une caméra HD. Bref, je rêve tout simplement d’un TinyHawk Cine !

D’autres photos

6 COMMENTAIRES

  1. Merci pour cette revue
    On change de profil facilement avec le smartaudio non?
    Je n’ai eu aucun souci à ce sujet!
    Ce tinyhawk est vraiment le meilleur tiny que j’ai testé!

  2. Hello, je viens de lire le test ca donne envie pour débuter dommage qu’il ne soit pas compatible DSMX (je suis déjà équipé pour mes hélicos).
    Du coup vous pensez que le trashcan reste un bon choix pour un modèle débutant mais évolutif (1S / 2S) et compatible DSMX ou d’autres modèles sortis depuis sont plus intéressants?
    Merci!
    Eric

  3. Bonjour,
    Pourriez vous me confirmer que l’on peut binder avec une taranis Qx7 en eu lbt ( qui est en D16 il me semble ) sans avoir a flasher le rx du tinyhawk S ???

    Cordialement

  4. @ Bilibibe : En D16, il faut que ta radio et le Tinyhawk soient de la même région, donc EU-LBT dans ton cas. Mais tu peux forcer en mode D8, auquel cas l’appairage fonctionne quelque soit la région. Assures-toi que le mode D8 est dispo sur ta radio…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.