Etats-Unis : des apps pour les vols en espaces aériens contrôlés

2
620

Aux Etats-Unis, la Federal Aviation Administration (FAA) a étendu le Low Altitude Authorization and Notification Capability (LAANC) aux vols de loisir. Pour faire simple, les vols de loisir aux Etats-Unis sont autorisés avec un plafond de 120 mètres de hauteur tant qu’ils ne sont pas opérés dans un espace aérien contrôlé, auquel cas une autorisation est nécessaire. Ces espaces sont généralement ceux qui protègent les aéroports. Le LAANC est un outil qui permet de déclarer un vol dans un espace aérien contrôlé, et de recevoir en retour, de manière dynamique, l’autorisation de voler… ou une interdiction.

Les outils LAANC ?

Les données du vol, date, heure, position, sont confrontées aux divers requis de vol : interdictions géographiques, données aéroportuaires, classes, interdictions temporaires (TFR), informations récentes (NOTAM), etc. La réponse est donnée en temps réel, ou presque. Le LAANC n’était jusqu’à présent disponible que pour les professionnels. Désormais, la FAA l’impose également pour le loisir. Trois applications sont disponibles sur smartphones pour déclarer les vols LAANC : celles de KittyHawk, UASideKick et Airmap. Le constructeur DJI a déjà fait son choix (commercial), il recommande les services de KittyHawk. A noter que ces outils sont gratuits pour les pilotes de loisir. A noter aussi que l’autorisation de vol LAANC ne permet pas de s’affranchir des éventuelles autres restrictions de vol : en vue directe uniquement, pas au-dessus de personnes, d’événements publics, de foules, pas en présence d’unités de secours ou des forces de l’ordre, etc. 

La gestion des drones dans l’espace aérien

Le LAANC est un premier pas vers l’UTM, la gestion du trafic aérien des appareils sans pilote à bord. Les pilotes professionnels outre-Atlantique semblent avoir plébiscité cet outil qui facilite l’obtention d’autorisations de vol et réduit la charge administrative. En Europe, ce sera probablement le U-Space. Mais nous sommes encore bien loin de la disponibilité d’outils grand public comme ceux pour le LAANC aux Etats-Unis…

Source : la FAA
Crédits photos : FAA et KittyHawk

2 COMMENTAIRES

  1. En France, on peut déjà voler en espace aérien contrôlé sans autorisation (y compris pour les vols loisirs), dans la mesure où cet espace n’est pas militaire, et où le vol se fait sous la hauteur de 50m.

  2. @ Fred1 : Absolument. Mais la FAA a un peu d’avance sur la gestion dynamique des événements aéronautiques et sur la gestion temps réel des autorisations de vol 😉 Nous, on en est au Geoportail… Dire que nous n’avons toujours pas la couverture hors métropole, celle qui était “pour bientôt” en décembre… 2017 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.